EXPOSÉ DE ALAN WATT

"FAMILIARISATION AVEC L'IMPLANT CÉRÉBRAL

ET LES

PORTE-PAROLES QUI FONT LA PUB"

20 Décembre 2006

Droits d'Auteur: Alan Watt – 20 Décembre 2006 (hormis musique et citations littéraires)

WWW.CUTTINGTHROUGHTHEMATRIX.COM
WWW.ALANWATTSENTIENTSENTINEL.EU

Bonjour. Je suis Alan Watt et on est mercredi, le 20 décembre 2006. Cela a été un peu agité ici, avec l'hiver qui arrive. C'est le temps où tout ce qui devrait fonctionner ne fonctionne pas, et vous êtes dont très très occupés, surtout si vous vivez à la campagne, lorsque vous êtes dépendants des choses que vous devez utiliser. Les machines et machins d'aujourd'hui - plus un appareil est nouveau, mois il est probable de fonctionner longtemps. Ces choses sont produites en masse, avec des designs farfelus, mais en fait ils ne sont pas sensés durer du tout. Si vous parlez aux petits mécaniciens, vous allez découvrir qu'ils vous conseillent de plutôt investir 1000 Dollars dans la réparation dans une vieille souffleuse de neige que d'acheter une nouvelle, sauf si vous en achetez une haut-de-gamme, parce que tout est fait pour être jetable aujourd'hui. Tellement, que les mécaniciens refusent de travailler sur une de ces nouvelles machines parce que c'est si compliqué d'atteindre la partie que vous essayez de réparer. C'est ainsi que sont les choses aujourd'hui.

Dimanche dernier, j'ai eu un pneu crevé sur la route. Pas d'autres véhicules en route, route goudronnée. Ceci est une histoire pour les livres, parce que, quand le mec a démonté le pneu pour voir ce qui l'avait crevé, c'était au bord du pneu, on ne peut même pas le réparer, ils ne savent pas le réparer, il y avait à l'intérieur un couteau à beurre bon marché chinois, en inox. Je n'ai aucune idée comment ce couteau a pu entrer là, mais avec l'angle, il a presque du se trouver dans une crevasse dans le bitume, pour le garde dans cet angle pour qu'il puisse pénétrer le pneu. Le vrai pneu, en fait, et c'est trop surprenant. Une chance dans des millions et des millions. Une histoire pour le livre.

Ce soir, puisqu'on parle de choses insolites qui arrivent à des gens insolites aux cerveaux insolites, je vais parler de Kevin Warwick. C'est le professeur qu'on a envoyé dans le monde pour nous habituer à l'idée d'avoir des puces implantées dans nos cerveaux. Il est promu à grande échelle. Rien qui sort n'a un succès, sauf si cela est sorti à cet effet, que ce soit un écrivain ou auteur, un porte-parole, ou quelqu'un qui essaie de préconiser quelque chose. S'ils travaillent tous à l'unisson, dans le monde entier, toutes les grandes chaînes de télé, même s'ils ne nous disent rien de nouveau alors que ce gars nous fait croire que sa technologie est innovatrice, alors vous savez que c'est un effort coordonné à nous familiariser avec une idée, et c'est ce qu'on appelle la programmation prophétique. Je vais lire une partie d'une interview, à la fin je vais vous dire où trouver cette interview.

"If You Could Read My Mind" (As recorded by Gordon Lightfoot)

"Si tu pouvais lire dans mon esprit" (tel que enregistré par Gordon Lightfoot)

If you could read my mind, love
What a tale your thoughts could tell
Just like an old time movie
'Bout a ghost from a wishing well

In a castle dark, or a fortress strong
With chains upon my feet
You know that ghost is me
And I will never be set free
As long as I'm a ghost that you can't see.
 

Si tu pouvais lire dans mon esprit, mon amour
quelle histoire mes pensées raconteraient
tout comme un vieux film
sur un fantôme sortant d'un puits aux souhaits

Dans un château sombre ou une forteresse
avec des chaînes à mes pieds
tu sais que le fantôme c'est moi
et je ne serai jamais libéré
tant que je suis un fantôme que tu ne peux voir.

Alan: L'interview est faite par Sali Earls, allons-y.

"Kevin Warwick, professeur en cybernétiques à l'Université de Reading, est un scientifique bien connu et renommé en Grande-Bretagne. Sa recherche pionnière dans le domaine des implants neurales l'a mené à avoir son propre implant qui relie son système nerveux à l'internet, le transformant en fait en cyborg humain."

Alan: Voilà déjà un mensonge. Ces trucs dont il parle comme si c'était innovateur et d'avant-garde, c'est déjà vieux. Huxley en parlait dans les années 50 et 60, lorsqu'il travaillait à l'Institut Tavistock en Grande-Bretagne. C'est déjà très vieux. Il y a environ 15 ans, un journal suédois rapportait de prisonniers - des volontaires en prison - à qui on faisait déjà ceci, on les reliait à des ordinateurs. Tout cela a été déjà fait, et pourtant, on veut nous faire croire ces sottises, ces bêtises, juste pour nous habituer à l'idée que ce n'est qu'à un premier stade simple, selon Warwick.

"Warwick a donné une conférence récemment, à la manifestation de Noël de la British Computer Society qui a été organisée par IT Wales au National Waterfront Museum. Lors de sa conférence, devant une audience de plus de 200 personnes, Warwick a parlé de ses propres implants et des problèmes d'éthique autour du futur possible des "humains améliorés".

Alan: Humain amélioré, terminologie intéressante. Les gens ne réalisent pas que depuis des années, par la science fiction, ce terme, et d'autres similaires, ont été infiltrés dans leur cerveau. Par exemple, dans la série Star Trek, on trouve ce qu'ils appelaient "perfectionnement génétique". Puis il y avait "Seven of Nine", on lui a donné un nom très cabalistique, qui était en partie cyborg, elle avait des implants jusque dans son cerveau puisqu'elle avait été membre des Borg qui avaient changés de côté. Pour continuer ici:

"Après la conférence, le professeur Warwick a parlé à Sali Earls sur son travail, sa réputation avec les médias, et ses projets pour le futur."

Alan: Voyez-vous, cet homme n'est qu'une façade, in idiot gay qui a pour mission de nous faire penser que c'est encore tôt, pour que nous acceptions les premiers pas qu'ils nous présentent. Ces pas probablement consisteront de puces dans le bras, ce qui est le genre de choses sur lesquelles il a vraiment travaillé jusque là.

"Beaucoup de gens pensent à la science fiction quand ils entendent le mot 'cybernétique'. Comment définissez-vous votre sujet?"

Alan: Vous pouvez voir aux questions posées que cela suit un format - les questions sont écrites par quelqu'un d'autre, un professionnel, pour les faire sembler très timides, gentilles et emballantes.

"Comment définissez-vous votre sujet?"

Alan: Le voici.

"L'histoire définit la cybernétique comme le contrôle et la communication entre humains et machines, et pour moi, ceci implique the maintes formes d'interactions entre humains et technologie. Surtout dans les domaines biomédicales - l'utilisation de technologies dans la médecine pour aider les gens d'une façon ou d'une autre - mais aussi en regardant toutes sortes d'entités technologiques qu'un point de vue systémique, pour voir comment ils opèrent s'il y a un humain dans l'équation. Ceci inclut donc la robotique et l'intelligence artificielle - un de mes intérêts principaux."

Alan: C'est normal pour quelqu'un qui n'est pas trop intelligent, n'est-ce pas? C'est évident, à nouveau, en écoutant ce qu'ils dit, que cela a été préparé, puisqu'ils utilisent toujours l'évident, les handicapés, les pauvres, les malades, pour arriver à leurs fins. Il y a un commerce massif mondial en organes et tissus fœtaux provenant d'avortements, etc. Il y a même des rapports venant de Chine qui disent que des prisonniers ayant la bonne compatibilité génétique sont exécutés pour donner leurs organes recherchés par un tel-et-tel riche. Tout a commencé par une personne sincère qui avait un fils ou une fille ayant besoin d'un rein ou quelque chose. C'est ainsi que toute cette industrie a commencé, et c'est ainsi que nous l'avons accepté, puisqu'ils utilisent toujours l'appât qu'ils "vont aider des gens". Vraiment, l'histoire nous montre que l'élite n'a pas d'autres soucis que d'aider les pauvres en bas. Pour continuer:

"Ceci chevauche la science fiction. Je crois que la science fiction dans ce domaine en particulier veut dire regarder vers le futur,..."

Alan: Ce mec a besoin d'un peu d'intelligence artificielle.

". . . vers le monde de machines intelligents, et les comparer à l'intelligence humaine; vers le monde des cyborgs - organismes cybernétiques - qui sont en partie humaine, en partie machine, ce qui est absolument passionnant et je suis impatient de m'y engager encore plus."

Alan: Donc c'est passionnant, et il en est de même si on peut aider des gens qui sont paralysés, et ainsi de suite.

"Lors de la conférence, vous parliez de l'implant que vous aviez en 2002, pendant trois mois. Pourquoi l'avez-vous estimé nécessaire de vous soumettre à une telle procédure vous-mêmes?

Alan: Ceci me semble bien rigolo.

"C'est une de ces choses, si vous essayez quelque chose pour la première fois,..."

Alan: Pour la première fois, il dit, eh.

". . . il faut en faire l'expérience pour soi-même. Nous envoyons des signaux dans le système nerveux et dans le cerveau, et en faire l'expérience a peut-être deux côtés principaux.

L'un est que bien sûr c'est très dangereux. Peut-être je m'en soucie très peu, mais pour être honnête, si j'implique un autre chercheur, ou quelqu'un d'autre dans l'expérience, et que quelque lui arrivait - ce qui est vite fait - je ne saurais pas comment me supporter moi-même. Si c'est moi et que cela foire, alors OK. C'était mon choix, je voulais faire la recherche, et si cela foire, tant pis."

Alan: En plus des honneurs, cet homme veut une médaille, peut-être encore un titre de chevalier sinon un prix Nobel. C'est un caractère courageux, mais nous n'avons que sa parole qu'il avait vraiment un implant. La famille Jacobson nous avait arnaqués ainsi, il y a quelques années. Ils disaient tous qu'ils avaient la puce, mais on a découvert que tous avaient des actions de la compagnie qui essayait de promouvoir la puce, mais qu'ils n'avaient pas de puces du tout. Puis il continue.

"Ceci en est un aspect, mais si on regarde vers les perceptions extra-sensorielles, ...

Alan: Ceci est pout les gars du New Age.

". . . par exemple, ou vers de nouvelles façons de communiquer, le fait d'effectivement l'expérimenter pour moi-même et de comprendre comment c'est, était absolument passionnant, j'en ai en fait profité."

Vous parlez des dangers d'une telle expérience. Je suis sûre que vous savez qu'un bon nombre de gens pensent que vous êtes un peu fou, mais peut-être que beaucoup n'ont pas conscience des dangers inhérents à beaucoup de recherches innovatrices.

Alan: Voilà le héro qui va parler encore.

"Oui. Il y a un peu de "Jekyll et Hyde". Du point de vue scientifique, on ne sait jamais ce qui va se passer."

Alan: Ha, ha. On l'a fait des milliers de fois avant, depuis les expériences de Tavistock à aujourd'hui. Pas seulement en Angleterre, partout dans le monde.

"Si le Dr Jekyll avait réussi, ce serait une toute autre histoire. Jusque là, j'ai eu de la chance avec nos expériences, je m'en suis bien sorti, mais la prochaine pourrait ne pas être si bien. Il faut que je prenne ce risque, et il y a des gens qui vont ridiculiser ce qu'on fait - si vous foirez, ils vont dire que vous êtes un idiot, si vous réussissez, ils semblent vous ignorer. Tant pis. Cela m'importe peu, ce qui m'intéresse vraiment, c'est le travail - c'est cela qui me passionne."

Alan: Oui, il va pour le titre de chevalier, certainement, Peut-être deux, trois médailles, le titre de chevalier et le prix Nobel.

"Lorsque vous aviez l'implant, votre femme s'est temporairement soumise à une intervention similaire, et vous et elle avez communiqué de système nerveux à système nerveux. Pouvez vous expliquer ce qui se passait et de quoi cela avait l'air?

Je suppose que j'ai toujours été fasciné par les premières expériences conduites par Sam Morse pour le système de télégraphie et Alexander Graham Bell qui a trouvé le système téléphonique, qui ont fait ce pas de l'avant. Alors maintenant me trouver dans une position de faire quelque chose qui n'est pas seulement similaire, mais qui pourrait être considéré come surpassant ces choses, c'était une opportunité fantastique.

Il y avait mon implant qui électriquement reliait mon système nerveux directement à l'ordinateur et à l'internet, et il y avait ma femme Irina, qui avait des électrodes insérées dans son système nerveux aussi pour la relier à l'ordinateur et l'internet. Essentiellement, nous avons reliés nos systèmes nerveux respectifs directement, électriquement, et si elle bougeait sa main, les signaux neuraux de son cerveau allaient de son système nerveux vers le mien, et donc dans mon cerveau."

Alan: On pourrait dire qu'elle avait ses mains partout.

"Good Vibrations" - by The Beach Boys 

"Bonnes vibrations" - par les Beach Boys

I, I love the colorful clothes she wears
And the way the sunlight plays upon her hair
I hear the sound of a gentle word
On the wind that lifts her perfume through the air

I'm pickin' up good vibrations
She's giving me excitations
I'm pickin' up good vibrations
(Oom bop bop good vibrations)
She's giving me excitations
(Oom bop bop excitations)
Good good good good vibrations
(Oom bop bop)
She's giving me excitations
(Oom bop bop excitations)
Good good good good vibrations
(Oom bop bop)
She's giving me excitations
(Oom bop bop excitations)

J'adore les habits colorés qu'elle porte
et la façon dont la lumière du soleil joue sur ses cheveux
j'entends le son d'une parole douce
dans le vent qui soulève son parfum dans l'air

je détecte de bonnes vibrations
elle m'excite
je détecte de bonnes vibrations
(Oom bop bop de bonnes vibrations)
elle m'excite
(Oom bop bop m'excite)
de bonnes bonnes bonnes bonnes vibrations
(Oom bop bop)
elle m'excite
(Oom bop bop m'excite)
de bonnes bonnes bonnes bonnes vibrations
(Oom bop bop)
elle m'excite
(Oom bop bop m'excite)

"Donc ses signaux cérébraux se sont propagés électriquement pour stimuler mon système nerveux et mon cerveau. Si elle bougeait sa main trois fois, je percevais trois pulsions dans mon cerveau, mon cerveau a reconnu que ma femme était en communication avec moi. C'était la première communication purement électronique de cerveau à cerveau du monde, la base de la communication par pensées."

Alan: Tout cela n'est que des balivernes, puisque c'est déjà ancien. Il parle de choses bien vieilles. Le but est purement la familiarisation du public.

"Croyez-vous que les gens vont développer un moyen d'interpréter ces communications correctement? De ce que vous dites, il semble que vous avez expérimenté ces chose via l'implant neural, mais que vous ne pouvez pas complètement le comprendre ou le verbaliser."

Alan: Sa réponse.

"Au début, je crois que ce sera assez trivial, comme la communication par télégraphe, ou peut-être imitant une conversation téléphonique, presque comme parler, mais sans vraiment parler, seulement de cerveau à cerveau. Cela ne devrait pas être trop difficile à réaliser."

Alan: Puisque cela a déjà été fait.

"La grande question alors sera jusqu'où on peut aller, parce que si nous transmettons les signaux de cerveau à cerveau en parallèle, cela va ouvrir des possibilités de communication imagée, graphique et coloriée de cerveau à cerveau. Cela sera vraiment excitant, lorsque les gens apprendront à reconnaître ce signaux de manière différente.

C'est difficile à dire exactement où cela va nous mener, ceci ouvre la porte sur toute une panoplie de nouvelles possibilités de communication beaucoup plus riche. Tout comme, il y a 130 ans, Alexander Graham Bell a ouvert une porte avec le premier appel téléphonique, et je ne crois pas qu'il aurait pu imaginer que cela a mené à la télévision..."

Alan: Pourtant, si vous lisez l'histoire de Alexander Graham Bell - un franc-maçon de niveau très très haut - son père faisait déjà de la communication de voix dans le crâne de gens. Lisez leur histoire.

"Si nous regardons à 100 ans dans le futur, il est difficile à imaginer où tout ceci pourrait mener."

Alan: Ca, je ne crois pas.

"Un futur possible dont vous parliez lors de votre conférence pour la BCS, est que les humais seront améliorés à un point où on se retrouve avec les cyborgs comme norme et les humains restants seront comme une espèce inférieure. Croyez-vous vraiment que ceci est probable, et de quelle échelle de temps parlons nous?

Alan: Vous pouvez voir que c'est des questions préparées et des réponses orchestrées. Tout cela a été fait déjà.

"Je crois que c'est fortement probable. Ceci est une technologie excitante qui va étendre l'humanité. je ne crois pas qu'elle va appauvrir les pauvres, mais elle va certainement donner à ceux qui peuvent se la payer des capacités intellectuelles bien supérieures à celles qui existent."

Alan: Et voilà à nouveau l'attrait élitaire.

"Je pense aussi qu'elle va non seulement étendre la société, elle va la séparer en deux groupes. Cela pourrait se passer très vite."

Alan: Ce genre de choses vous trouvez dans des films, aussi dans le contexte de perfectionnement génétique. Par exemple le film Gattaca - très bon film, à voir.

"Je m'attends aux premières expériences sur la communication de pensées endéans une décennie."

Alan: Un autre mensonge.

". . . et donc, endéans les dix ans, elles auront été faites, si pas par moi, alors par d'autres, cela va arriver. Endéans vingt ans, je m'attends à ce que ce soit devenu une réalité commerciale, vous pourrez y aller pour avoir un petit truc injecté dans votre tête..."

Alan: Eh bien voilà, juste un petit truc injecté dans votre tête.

". . . et communiquer avec d'autres gens juste par la pensée. Ce sera énormément puissant..."

Alan: Attrait élitaire.

". . . mais ceux qui ne l'ont pas vont vraiment se sentir dépassés."

Alan: Voilà la stratégie de marketing utilisée par les grands orchestrateurs. Vous serez dépassés si votre enfant n'a pas d'ordinateur, il sera dépassé. Et c'est ce qu'ils disaient aussi lors de l'unification de l'Europe: si vous ne nous rejoignez pas, vous serez délaissés. Stratégie de marketing raffinée.

". . . Je dirais que cette société à deux niveaux pourrait certainement être la nôtre vers 2050. D'une certaine façon, je ne vois pas vraiment le problème - si les gens voudraient se mettre à niveau, pourquoi pas? Allons pour avoir d'autres sens et de nouvelles façons de communiquer. Si des gens n'en veulent pas, c'est leur choix."

Alan: Retournons vers la journaliste.

"Si ceci arrive, je suppose que beaucoup dépendra de la commercialisation de ces technologies, et de la responsabilité avec laquelle elles seront vendues et utilisées."

Alan: Réponse.

"Je crois qu'elles présentent des opportunités commerciales énormes, et bien sûr, il y aura les questions d'éthique. "devriez-vous faire ceci, ou non?". Les opportunités commerciales elles-mêmes présentent des questions d'éthique, puisqu'elles ne feront pas seulement profiter les compagnies impliquées, mais aussi les pays. Donc si c'est une société de Grande-Bretagne qui lance un appareil de communication par pensée qui est un succès, ils gagneront des sommes énormes d'argent,..."

Alan: Ceci est pour attirer tous les requins.

". . . ce qui sera bien pour le pays aussi, et c'est ce que nos espérons. Les questions d'éthique vont changer de la question si c'est une bonne chose ou pas au fait que cela va affecter les humains de manière importante."

Alan: Et voilà le langage d'enfants, il parle aux enfants que nous sommes sensés être. Et c'était ça, le débat sur l'éthique.

"Si nous restons avec les questions d'éthique, lors de la conférence, vous avez démontré puissamment que pour le moment, il y a des gens qui profitent des implants dans un sens thérapeutique. Pourriez-vous expliquer la recherche dans ce domaine, et comment des implants thérapeutiques vont évoluer?"

"À ce moment, il y a un implant qui peut être inséré au milieu du cerveau - une région potentielle est le nucleus sub-thalamique - et il apporte une stimulation qui agit contre les tremblements causés par la maladie de Parkinson, à un degré que beaucoup de patients peuvent mener une vie normale..."

Alan: Ouais, pour une demi-douzaine.

". . . et donc, ils gardent l'implant allumé tout le temps. Le nombre de gens qui profitent de cela s'agrandit maintenant."

Alan: Dans le temps, il y en avait cinq.

"Les chirurgiens s'améliorent dans leurs décisions sur quels gens pourraient profiter de ceci, sur les fréquences de stimulation exactes, sur le positionnement. Il y a maintenant des recherches quant aux effets à long terme de cette thérapie.

Il y a aussi des recherches prometteuses dans le domaine des implants pour l'épilepsie, et il y a toutes sortes de possibilités et d'applications pour ce genre d'implant. Cela pourrait aider des gens avec d'autres types de dystonie, ou la sclérose en plaques - il y a toute une rangée de maladies et de problèmes qu'on pourrait aborder d'une manière ou d'une autre.

Les implants ouvrent des possibilités quant à la paralysie due à des lésions du système nerveux, que ce soit par une maladie ou par un accident. Je pense que nous verrons, dans un futur très proche, la possibilité de dépasser des lésions et d'au moins restaurer quelques-unes des fonctions originales. En même temps, cela permettra à la personne, qui était paralysée, de contrôler leur environnement à un certain degré - allumer des lumières ou conduire leur voiture, simplement par la pensée. Nous allons voir ces types de technologie entrer en jeu."

Alan: Voilà la partie sur aider les gens, vous voyez. Notre histoire nous montre que ceci fonctionne très bien.

"La nature de vos recherches vous a menée à être fortement exposé aux média, et on discute souvent de votre travail sur des sites comme "The Register", mais ils ne semblent pas vous prendre très au sérieux. Que pensez-vous de cela, et quelles en sont les retombées sur votre travail?

Le travail semble vraiment avoir une forte exposition, et je suppose que c'est compréhensible. Je crois que quiconque va commenter régulièrement sur ce que je fais doit s'y intéresser. Au moins une fois par mois, il y a des commentaires sur "The Register", et je pense s'ils pensaient qu'il n'y avait aucune valeur dans ce que je fais, il n'y aurait pas de commentaires du tout."

Alan: Il a raison, en partie, ici. Si on ne le poussait pas à sortir et parler dans le monde entier, dans les plus grandes émissions de tous les pays, nous ne saurions même pas qu'il existe. Il est là parce qu'on veut qu'on le connaisse, lui et ses trucs à la console de jeu, ses truc insignifiants qui sont tous désuets. C'est ce qu'il dit vraiment, et nous connaissons tous le but de la vraie puce. Elle n'est pas là pour aider les gens, Elle est là pour le contrôle total. Maintenant il continue.

"C'est compréhensible - je conduis des expériences radicales, et il y a des gens qui peuvent penser qu'elles sont un peu bizarres, et donc, c'est bien que des sites comme "The Register"..."

Alan: J'aime bien ce truc de "Register" (registre). N'est-ce pas un peu suspect en soi? Le Registre.  Avez-vous déjà été registré? Allez au Registre.

". . . "The Register" remettent en question ce que je fais, et si c'est juste. C'est un autre point de vue, et je pense que c'est probablement une très bonne chose, je l'applaudis. J'aime bien qu'on vive dans uns société avec des opportunités pour les gens de remettre en question des choses de la façon. En même temps, cela attire l'attention sur le travail que je fais - les gens regardent "The Register", et en conséquence vont chercher à en savoir plus sur mon travail, puis peut-être vont venir à une de mes présentation ou lire une de mes publications, et ils vont découvrir qu'il y a un peu plus à mon travail que ce que ne disait probablement "The Register".

Je suis reconnaissant à "The Register" d'avoir fait remarquer la recherche que je fais. Peut-être que la plupart des gens qui regardent ce site savent déjà beaucoup sur le nouveau dans la technologie, et doc s'ils vont rechercher plus sur ce que je fais n'est pas mauvais, en ce qui me concerne."

Alan: Il utilise presqu'un terme spirituel latin ici, qui est aussi un vieux terme maçonnique. Le nouveau.

"Quels sont les prochains projets pour Kevin Warwick?

Je suis impliqué dans tout un éventail de projets pour le moment. L'un d'entre eux, qui se fait maintenant, est la culture de réseaux neuraux - ce qui est en fait faire croître des cerveaux artificiels à partir de tissus biologiques - et nous y travaillons pour faire fonctionner un petit robot. Donc, au lieu de contrôler le robot par un cerveau électronique, celui-ci sera contrôlé par un cerveau biologique. Pour moi, ceci est énormément passionnant."

Alan: Je ne sais pas pourquoi ceci est si excitant pour lui, en tant que professeur, il devrait connaître tous ces trucs. Je crois que c'était Sony qui, il y a 15 ans, avaient sorti dans les journaux qu'ils faisaient déjà cela. Ils avaient découvert qu'ils pouvaient faire croître du tissu neural et le faire interagir avec des puces en silicone, il agirait comme partie du circuit entier. Il parle de choses désuètes ici, de façon très enfantine pour le faire sembler attrayant et intéressant, dans le but de nous habituer tous à l'idée. Ils appellent cela la programmation prophétique.

"Dans le monde des implants, nous travaillons, ensemble avec des chirurgiens, sur un implant amélioré pour la maladie de Parkinson, qui peut prédire des tremblements avant qu'ils ne se passent, et qui donc ne stimulera pas tout le temps, et donc n'utilisera pas de l'énergie en continu. Il ne fait que surveiller, et stimule lorsque c'est nécessaire, il faut donc qu'il soit capable de prédire que ce le cerveau humain va faire.

Pour mon propre implant, je le vois arriver dans sept ou huit ans. Je crois fermement qu'on puisse conduire des premières expériences..."

Alan: "premières expériences," même après que DARPA l'ait déjà fait.

". . . qui impliquent des communications de cerveau à cerveau. Cela va nécessiter un implant cérébral, moi, je suis certainement pour, je suis vraiment excité, et je m'en réjouis. Je voudrais expérimenter des signaux qui arrivent dans mon cerveau de la part du cerveau de quelqu'un d'autre - et je voudrais être le premier."

Alan: Qu'est-ce qu'il en est du prix Nobel, des deux médailles et du titre de chevalier alors? Qui d'autre pourrait on ajouter? Il faut dire que ceci est vraiment de la bonne propagande. Ceci a été publié le mercredi, 13 décembre., dans I.T. Wales, une interview par Sali Earls, le site est le www.itwales.com.

Des bêtises fascinantes. C'est tout vieux, très vieux, et cela utilise les outils traditionnels. Aider les malades, aider ceci, aider cela, et ainsi de suite, pour le rendre excitant pour les jeunes, puisque c'est les jeunes qui sont leur grande cible. Ceci a tout été discuté dans beaucoup de papiers scientifiques au moment de promouvoir la réalité virtuelle. La réalité virtuelle ne s'arrêtera pas à un casque qui vous mettra des visions dans votre tête. Elle vous mènera à une puce implantée qui vous donnerait - vous pourriez vous trouver dans un film, en d'autres mots. Pour ceux qui voudraient en savoir un peu de la programmation prophétique sur ceci, regardez le film "Le Cobaye" ("The Lawn Mower Man") et sa suite, mais le premier contenait déjà tout. C'est de la programmation prophétique. Ã cause de cela, lorsque ces choses arrivent an réalité, nous pensons que c'est bien naturel.

Dans un monde naïf, auquel ce gars veut nous faire croire, tout serait transparent, nous ferions tous partie d'un système et on nous demanderait notre opinion, nous prendrions nos propres décisions. Il n'y aurait jamais le pouvoir qui entre dans le jeu - le pouvoir de la minorité qui domine notre planète, qui l'a toujours fait, d'ailleurs. Il en est ainsi depuis toujours, les puissants dominent et recherchent toujours de plus en plus de contrôle. Ceci devra être la forme ultime de contrôle, pas par pas, avant qu'ils ne vont complètement reconstruire les gens pour des missions spécifiques. C'est de cela qu'il s'agit, et toute la propagande de ces caractères qu'on nous met devant le nez me rend malade. Nous avons été entrainés à n'écouter que les professeurs, les docteurs et tout le reste - les experts nous préviennent de penser pour nous-mêmes. Nous avons été entrainés pour cela.

Un clochard dans la rue pourrait vous avertir tout le long de sa vie, et vous l'ignoreriez, n'est-ce pas? On vous a entrainé à écouter ces caractères quand ils sortent avec leur gazouillis excitant, comme des oiseaux, oh comme ce sera excitant et merveilleux. Mais ils ne mentionneront jamais le pouvoir que cela donnera non seulement à un seul groupe, mais à une minorité dominante, sur tous les autres. Et certainement pas le pouvoir que cela pourrait donner à un seul individu responsable de tout cela. Ce serait terrifiant.

À ce moment, nous vivons dans un monde de surveillance totale. En grande partie, cela était déjà en place avant que les événements du 11 septembre 2001 n'arrivent. On maintient toujours le public dans le noir. On peut retourner jusqu'en 1950 pour trouver des écrivains qui exposaient les méthodes de la police qui disposait de documentations complètes sur le profile de personnalité et les événements de la vie de chaque personne du monde occidental entier, jusqu'à votre petit village local. Ils établissaient tous ces profiles de personnalité, et la plupart venait de commérages. On parle d'effectivement prendre des notes sur le bavardage et ainsi de suite, et bien sûr l'Ordre de l'Étoile orientale est impliqué, puisque les dames de l'Étoile Orientale vont aussi rencontrer le grand maître de la loge locale, elles vont communiquer toutes les données, et puis cela va à la police.

Nos conversations téléphoniques ont été surveillées, probablement depuis le jour ou le premier téléphone de Bell a été donné au public. Ils ont toujours utilisé cela comme moyen de récupération de données, puisqu'on n'a jamais vécu dans cette société transparente où nous faisons partie du processus de décision. Cela n'a jamais été le cas. Cela n'a jamais existé. Tout ce qu'il y a est la propagande pour nous convaincre que cela existe, et que cela a toujours existé. Mais ce n'est que de la propagande.

La plupart des gens de nos jours ne manipulent même plus de l'argent liquide. Ils utilisent des cartes pour tout. Et tout est tracé. Ils le savent, mais ils s'en foutent. La raison pour laquelle la démocratie a été choisie est que dans une démocratie, vous pouvez faire fruiter des systèmes totalitaires avec la sécurité totale qu'au moins 75% - c'était 75% dans le temps, maintenant je crois que c'est plus proche des 90% - de la population vont suivre, quoi que ce soit, parce qu'ils ne veulent pas d'ennuis. Sachez qu'alors ils pourront changer les lois et dire, eh bien, c'était volontaire jusque maintenant, mais maintenant que le système s'est adapté au fait que la plupart des gens utilisent ce truc particulier, il faudra que vous vous adaptiez aussi, et l'argent liquide disparaîtra.

Tout est surveillé, puisque vous pourrez compter sur au moins 75% de la population à suivre, la grande masse, parce que la grande masse reçoit ses idées des médias principaux. Ils ne savent réfléchir pour eux-mêmes. Ils n'ont pas la capacité de raisonner par eux-mêmes. Et ceci n'est pas une insulte de ma part. C'est un fait déclaré par des études massives des usines de pensée, et non seulement depuis les quelques siècles derniers, mais probablement depuis un millénaire, sinon plus. Des gens bomme Zbigniew Brzezinski, qui lui est assez direct à ce sujet, l'ont dit.

La plupart des gens ont perdu leur capacité de raisonner par eux-mêmes. Ils croient vraiment que les médias sont là pour le faire pour eux, pour leur indiquer ce qui est important. Ils y croient, et donc, dans une démocratie, vous pourrez compter sur le fait que la majorité va forcer à faire suivre la minorité. Les gens ne savent même plus qu'il y avait un temps où un permis de conduire ou l'enregistrement de votre voiture était volontaire, et que l'assurance était volontaire aussi. Aujourd'hui, il n'y a plus guère de magasins où vous pourrez entrer sans qu'ils ne vous demandent votre nom, votre adresse, et tout le reste sur vous, même si vous payez en liquide, et la plupart des gens s'en foutent parce qu'ils appartiennent à la majorité.

Il est très facile de se fâcher des hauts manipulateurs qui donnent des ordres calmes et froids aux usines de pensée à travailler sur certains problèmes - des problèmes sociétaires - et qui utilisent les grandes sociétés de marketing et les stratégies de marketing pour implanter les idées dans les têtes des gens. Il est facile de se fâcher, mais c'est contreproductif, puisque celui qui garde la tête froide gagnera à la fin. Ces gens au sommet gardent le sang-froid. Il n'y a pas de panique, c'est calme et recueilli, pendant que ces insectes planifient notre destinée.

Et pourtant, ce n'est pas eux notre ennemi principal. L'ennemi principal de la population qui comprend ce qui se passe et qui apprécie la liberté et la vie privée, qui est indigné - ce mot qui s'est perdu - indigné si on lui enlève la vie privée, c'est la majorité. La minorité à un problème avec la majorité. C'est la majorité qui devient le problème. Sans la majorité, comme le disaient les anciens grecs, la minorité dominante ne pourrait faire rien du tout. Ils ont besoin de l'accord de la majorité, et la majorité va toujours choisir ce qui leur semble être le chemin le plus facile. Ils suivent les stars, et si les grandes stars arrivent - les porte-paroles qu'on envoie, qui sont comme des dieux, ou des demi-dieux, les masses vont suivre leur exemple, qu'il soit vrai ou faux.

Les masses vont suivre, et il y a déjà des puces simples utilisées dans certaines boîtes, j'en ai parlé déjà avant. Le mec qui fait la promotion pour cette industrie entière des boîtes de nuit a travaillé pour la NSA - la National Security Agency (agence de sécurité nationale). Cela devrait vraiment vous rassurer. Il n'y a aucun doute que ceux qui produisent ces puces - même si les sociétés sont enregistrées publiquement - sont dirigés, financés, gouvernés et équipés du sommet, par CIA, MI6, et ainsi de suite.

Ils ne pourraient jamais permettre quelque chose de vraiment bénéfique au public, et perdre le contrôle. Ainsi, toute technologie qui sort, et qui a un potentiel de pouvoir, doit être contrôlée à 100%. Il en est ainsi pour la vraie puce produite par ces sociétés, puisque leur fonction sera de finalement nous contrôler tous.

Il est intéressant d'étudier ce genre de propagande en utilisant votre mémoire. C'est cela qui vous fera vraiment réaliser que tout ceci n'est qu'un processus de familiarisation, de la propagande pure. Je doute fortement que ce mec dévie même du programme qui a été écrit pour lui. Il suit la technique standard du "c'est pour les malades", de comment ils vont en profiter, et il utilise les pires des cas. Oh, les paraplégiques, et ceux qui souffrent de la maladie de Parkinson, et tout cela. Tout ce qu'il veut faire est de planter une petite puce au milieu du cerveau - juste une petite injection dans le cerveau.

Du point de vue de l'élite, ceci est la voie naturelle. Ils n'ont pas de conscience ce concernant, parce que, ne regardez que tous les efforts qu'ils ont mis dans le monde entier pour établir un programme totalitaire pour le 21ème siècle - complètement totalitaire, où tout le monde est observé. On a vu les caméras érigées partout en Europe depuis 15 ans ou plus maintenant, C'es là que vous savez qu'ils ont commencé. Ils le font depuis beaucoup plus longtemps que ça, j'en suis sûr. Et c'est tout pour notre sécurité. Les gens pourraient être tellement sécurisés qu'ils ne savent plus bouger, parce qu'ils se trouvent dans des camisoles de force. La vie implique des risque, et prendre des risques fait partie de la vie. Si vous ne prenez pas de risques, vous ne vivez pas. Vous suivez un programme.

Comme je le dis, il est difficile à comprendre, mais votre problème principal n'est pas l'élite. C'est le reste de la population qui suit le tout sagement, devient la majorité, et vous force à suivre. Il n'y a pas de doutes qu'une telle technologie le rendra tellement plus facile et moins cher pour la minorité dominante d'observer tout le monde et de savoir ce que chacun fait à tout moment de chaque jour. Ils sauront aussi ce qu'une personne pense à faire. Souvenez-vous de ce film, avec Tom Cruise, assez récent, il y avait des arrestations par prédiction, on vous arrêtait s'ils croyaient que vous pourriez penser à commettre un crime. Dans ce film, ils utilisaient des gens bizarres cultivés, qui étaient des genres de médium qui pouvaient prévoir - c'est encore meilleur. La loi pourrait en profiter tellement. Ils adorent créer de nouveaux niveaux, de nouvelles couches et étages de los, et des avocats capables de s'y retrouver dans un monde où on nous accuse de peut-être penser à faire quelque chose. Cela aurait put être une rêvasserie, ou un vrai rêve, mais vous serez accusé dans tous les cas, puis de penser à quoi que ce soit sera un crime en soi. Ce sera un domaine interdit que vous ne pourrez entrer. C'est cela la nouvelle liberté dont ils parlent, croyez-vous qu'ils vous laisseront cela?

Nous voyons déjà aujourd'hui où cela va mener, la communication verbale est restreinte de plus en plus, vous ne pouvez plus simplement dire ce que vous pensez par peur d'offenser quelqu'un ou quelque chose, sous la loi. Tout un monde nouveau s'est ouvert aux avocats - cette armée qu'ils créent tout le temps, comme mentionné dans le film "L'Associé du Diable" ("The Devils Advocate"). Les avocats vont toujours en profiter pour le rendre aussi déroutant que possible, parce qu'ainsi, ils auront tout le business, c'est presque trop compliqué pour Jean Moyen de déceler ce qui se passe vraiment.

Toutes les choses qu'on pourrait dire sur ce qui se passe aujourd'hui pour avoir un effet rapide, il aurait fallu les dire à un grand nombre de gens dans les années 1950, et aux enfants qui sont nés à ce moment. C'est toujours un peu tard de commencer après qu'ils aient lancé un projet avec un but spécifique. Il faudrait le voir dès le début pour pouvoir le prévenir à temps. La plupart de ce qu'on nous dit vient après l'événement, après que cheval ait cabré, ce qui le rend très difficile à changer. C'est ainsi avec la technologie. La technologie est là. Elle a déjà été perfectionnée. Et ce caractère essaye de récolter des médailles pour avoir mis une puce dans son bras ou ailleurs, alors que récemment, on a pu lire dans les journaux qu'au Mexique, les bureaucrates et fonctionnaires doivent avoir des implants pour pouvoir ouvrir des portes et accéder à certains départements. La raison pour laquelle ils publient ce professeurs est pour qu'il rende la puce si attrayante que tout le monde en veuille avoir une. Il ne parle même pas de l'abus qu'un petit groupe de fanatiques pourraient faire si facilement, même dans le monde réel, sans mentionner la minorité dominante qui a toujours été fanatique dans le monde réel.

Il ne parle même pas des éthiques. Le manque de vie privée, et il n'y a rien de plus privé que vos pensées. Il n'en parle pas. C'est sensé être excitant. Souvenez-vous de cette réunion dont je parlais, j'ai lu un peu sur la réunion de Loyola où il y avait les scientifiques du monde qui se rencontraient pour discuter de l'implantation de la puce cérébrale comme si c'était déjà fait. Tout est prêt. Le Professeur Warwick apparaît comme porte-parole, comme publicitaire; et à cette réunion, ils disaient que tout ce qui restait à faire était de convaincre le public à l'accepter, et que les ordinateurs régionaux étaient déjà en place, prêts à contrôler les populations. Vous aurez un chiffre avec votre puce. Ce sera vous, ce chiffre, à partir de ce moment-là.

Le plus grand scientifique de Tokyo disait que cela va dramatiquement changer l'humanité dans tous ses aspects. Il disait "ce ne sera plus une forme de société telle que nous la connaissons. Imaginez-la plus comme une ruche d'abeilles, où vous entendrez les pensées chuchotées des gens pendant que l'information est expédiée vers les ordinateurs centraux - régionaux. L'information passe par votre cerveau, puis revient des ordinateurs vers les gens." Vous allez entendre tous ces chuchotements dans votre tête, comme montré dans les séries et films Star Trek, avec les Borg. Exactement ainsi, et cela vous en dit long sur comment ceux qui sont dans l'industrie des films, des grands films qui influencent votre vie, sont au courant de tout dès le début.

Gene Roddenberry, par exemple, qui a lancé les séries Star Trek, était un membre de la NASA. Il était présent é toutes les grandes réunions à ce sujet, parce que la NASA discutait de la direction dans laquelle ils voulaient diriger la société; et comment dirigez-vous une société? Vous le faites par la programmation prophétique. Inventez une histoire. Ajoutez la technologie. Montrez un domaine dans lequel cette technologie peut être utilisée pour que cela ne semble pas trop mal. Cela a l'air bon, puis il faut le rendre excitant en lui donnant une forme dramatique, et voilà nos pensées qui sont influencées. Nos opinions sont formées de cette façon, et puis, si la vraie technologie fait apparence dans la société, tout le monde pense "eh oui, je suppose que c'est la voie naturelle". Vraiment? Dans combien d'autres directions cela aurait-il pu aller? Tout doit sembler naturel pour que nous ne remettions rien en question, et vous savez que quand les premières versions mineures - probablement un implant dans le corps - arrivent, vos voisins et la plupart des gens vont l'avoir. Comme ceux qui sont déjà distribués dans les boîtes de nuits dans plusieurs pays en Europe, pour que les gens n'aient pas besoin d'utiliser de l'argent liquide ou une carte, ou autre chose pour pouvoir entrer ou acheter leur bibine. C'est déduit du crédit sur leur puce.

Ce sera probablement quelque chose de similaire pour nous familiariser. Le processus de familiarisation du troupeau doit avancer pas par pas pour arriver au but final. C'est la technique qu'on utilise pour les animaux, même les animaux sauvages. En général, les cerfs vont s'enfuir quand un humain s'approche, mais s'ils sont en train de brouter dans un champ et que vous restez tranquilles et à distance, ils vont vous voir, ils ne vont pas se sentir menacés, mais ils vont vous observer. S'ils vous voient plusieurs fois, vous pourrez vous rapprocher un peu plus à chaque fois, jusqu'à ce qu'ils pensent que vous êtes anodins. C'est la même technique qu'ils utilisent sur nous, avec cette technologie, et comme le disaient déjà les anciens grecs, il n'y a rien de plus adaptable sur la planète que les hommes.

Nous nous adaptons si vite et rapidement à tout ce qui est nouveau et qu'on nous donne. Ceux qui ne s'adaptent pas vite, eh bien, il suffit d'attendre. Ils vont mourir. La nouvelle génération qui arrive ne saura plus. Ils croiront que tout ce qui existe à leur naissance doit être naturel, parce que cela existe tout simplement, et vous ne serez plus là pour leur dire autre chose.

Dans les années 80, il y avait, dans les lycées, cette grande pression en faveur d'habituer les enfants à utiliser des cartes de crédit. A nouveau on y attachait un attrait élitaire, oui, vous pourrez secouer le tête comme je le fais. Beaucoup de parents voulaient que tout le monde sache que leur enfant a une carte de crédit, l'attrait élitaire, et le grand troupeau suit le mouvement. Ils veulent être les mêmes. Ils sont terrifiés. Dans une société qui a toujours promu l'uniformité, les gens sont terrifiés d'être stigmatisé comme individuels. C'est la même mentalité que celle découverte il y a des milliers d'années parmi les enfants. Les enfants ne sont pas contents lorsqu'ils jouent. Si vous les observez, vous allez trouver qu'il y a de la cruauté dans les enfants très jeunes. Une cruauté énorme les uns vis-à-vis des autres.

L'industrie de la mode, qui est toujours impliquée dans le marketing dirigé vers les jeunes, sait qu'ils passent par cette phase où ils ont besoin d'appartenir, et ils sortent les modes. Si un garçon ne porte pas la mode appropriée et ne connaît pas les noms des marques... Dans le temps, pendant la grande dépression, on vous payait pour marcher dans les rues en portant des panneaux d'affichage avec de la pub pour une société, et son logo. La personne moyenne aujourd'hui pense que c'est naturel, Pas seulement naturel. Ils veulent porter les logos, gratuitement. Ils vont acheter la chose, et vont la promouvoir en faisant de la pub en la portant. C'est l'attrait élitaire. C'est extraordinaire, les enfants que j'ai vus se tourner contre des gens qui ne pouvaient pas se payer le dernier cri, ils les traitaient avec méchanceté. C'est cela la réalité de l'humanité. C'est toujours la masse qui est pleine de méchanceté, la masse qui se rassemble pour badauder. Elles sont attirées par des excitations ou des bagarres possibles. Les gens l'adorent.

L'individualité n'a pas été promue dans notre système, et être différent n'est pas promu du tout. Même ceux qui pensent qu'ils sont différents en rejoignant des groupes radicaux, y inclus la révolution sexuelles et des variations, ne font que simplement rejoindre des groupes autorisé. Ils ne sont pas différents du tout. S'ils étaient différents, croyez-moi, ils seraient persécutés par l'état, par le système. Vous savez, Hegel a été beaucoup critiqué pour ses observations, et il ne l'a pas tout mérité, puisqu'il avait raison concernant tellement de choses, à voir avec les opposés. C'est, à nouveau, une ancienne religion, et Hegel en faisait partie.

Par contre, si vous voulez vraiment arrêter quelque chose, vous pourriez devenir un tyran vous-mêmes. Si vous devez forcer les autres, vous faites exactement la même chose que l'élite fait en ce moment. Ils dominent, et peut-être cette expérience de vie n'était jamais prévue pour les masses, ce serait déjà quelque chose. Ce serait le point de départ vers la réalité. Chaque individu passe par ses propres expériences. Il sait analyser les choses pour lui-même, ou il peut suivre l'état et les conditionnements qui le font pour lui, mais si vous pensez à des mouvements de masse, ils n'ont jamais vraiment fonctionnés, sauf pour l'élite, parce qu'ils utilisent leurs techniques sur les masses. C'est pour cela qu'on l'appelle "mouvements de masse".

De temps à autre, quelques très rares sont lourdement persécutés pour s'avoir mis contre le système, juste pour avoir parlé du système. Persécutés lourdement. On l'a vu dans le système soviétique, où les goulags étaient remplis de gens qui avaient distribués des tracts - des tracts écrits à la main, puis copiés et distribués. L'état voulait savoir tout ce que faisait et pensait tout le monde, de quoi ils parlaient, et il voulait s'assurer que toute parole et action était politiquement correct. Et nous voici, dans le même système aujourd'hui, mais tant qu'on vous raconte que vous êtes libres, tant que vous pourrez allumer la télé et les mêmes visages familiers vous sourient tous les jours, eh bien, cela doit être normal. Tout va bien.

Savez-vous que vous ne pouvez remplacer un pneu crevé de ces jours sans devoir indiquer tout sur votre identité, même si vous payez en liquide? Ils veulent savoir votre nom, votre adresse, votre numéro de téléphone, la marque et le modèle de votre véhicule, et tout et tout. Et les gens fournissent toutes ces données tout le temps, sans jamais demander "pourquoi avez-vous besoin de cela?" Vous faites quelque chose qui consiste en une transaction légale, vous payez la société pour une réparation. Maintenant, le gouvernement est impliqué. Pourquoi s'impliqueraient-ils jusqu'à ce niveau?

Ne comptez jamais sur la grande masse de la population pour se lever pour la même chose en même temps. Vous pourriez par contre compter sur le fait que si un mouvement est autorisé de par le somment, toute la population le rejoindrait demain. Si le mouvement n'est pas promu d'en haut, oubliez. Cela n'arrivera pas, et il en a toujours été ainsi.

Il n'y a jamais eu un accord entre tout le monde sur quoi que ce soit. Les gens peuvent râler et se plaindre, mais ils ne feraient jamais rien pour le changer. C'est la majorité du public. Si leurs besoins de base sont satisfaits, s'ils sont nourris, abreuvés et au chaud et que les quelques autres besoins humains sont satisfaits, alors ils s'en foutent de ce qui est en route, parce que, comme des animaux domestiques, ils croient qu'on prend bien soin d'eux, qu'ils sont bien traités par des gens qu'ils n'ont jamais rencontrés. Par des noms qu'ils ont entendus, au sommet. Par des usines de pensée et des bureaucraties, et cela continue. C'est la description d'un esclave heureux bien domestiqué.

Arthur Koestler, et d'autres, a travaillé sur des projets de lobotomisation du cerveau pour les mêmes maîtres dominants. Cette petite minorité au sommet disait que le premier signe et symptôme de leur succès était lorsque la capacité d'auto-préservation - cette conscience, cette petite voix qui remet en question, qui analyse - si cette capacité ne fonctionnait plus, alors les lobotomies seraient un succès. Des lobotomies chimiques et biologiques. Croyez-vous que ça y est déjà pour la plupart des gens? Croyez-vous que ce n'est que parce qu'ils ne peuvent pas comprendre ce que vous dites lorsque vous leurs présentez des faits et des faits? Dans un sens, ils ne le peuvent pas. Ils sont incapables de comprendre, parce que quelque chose en eux a été endommagé.

Je dis aux gens de rechercher ceux qui sont encore en vie. Ils nous vaporisent encore comme des cafards. Je l'ai observé aujourd'hui. Je travaillais dehors, et les mêmes médias qui nous racontent toutes les joies de la puce cérébrale ne vont pas toucher à ce sujet, et pourtant, on est sensé leur faire confiance. Ces mêmes gens sont responsables des vaporisations, de toutes les décisions de la planète, ces mêmes gens sont responsables, mais ils ne permettront pas aux médias de parler des vaporisations. Et pourtant, nous sommes sensés croire que les prunes qu'ils nous envoient comme porte-paroles, comme ce professeur avec ses informations démodées, nous rapportent de bonnes nouvelles excitantes, alors que ce sont des antiquités. Nous sommes sensés croire qu'il y aura un futur rose et merveilleux.

Avez vous une idée de combien de temps ils ont déjà mis à planifier la reprise totale des esprits de chaque personne de la planète, sans religion, sans force, sans peur et ainsi de suite? Et pourtant, ils espèrent, et ils font bon travail. Ils ne devinent pas aveuglément ici, mais ils espèrent que vous allez les suivre joyeusement et excités, et malheureusement, pour beaucoup de gens, c'est ce qui va arriver. Ils vont suivre, et vous ne pourriez les arrêter même si vous essayiez. Plutôt que de gaspiller votre temps avec les morts, il ne faut que parler à ceux qui sont encore en vie.

Tout a sa raison d'être, et être conscient certainement a une raison d'être. Tout ceci va se manifester au bon moment. C'est tout de ma part pour ce soir. Que votre dieu aille avec vous.

E pour le professeur Warwick et ses manieurs, cette chanson est pour vous.

"If I Only Had a Brain" - from the Soundtrack of the Wizard of Oz 

"Si seulement j'avais un cerveau" - musique du film "Wizard of Oz"

I could while away the hours
Conferrin' with the flowers
Consultin' with the rain
And my head, I'd be scratchin'
While my thoughts were busy hatchin'
If I only had a brain.

I'd unravel ev'ry riddle
For any individ'le
In trouble or in pain

With the thoughts you'd be thinkin'
You could be another Lincoln,
If you only had a brain.

Oh, I could tell you why
The ocean's near the shore,
I could think of things I never thunk before
And then I'd sit and think some more.

I would not be just a nuffin'
My head all full of stuffin'
My heart all full of pain.
I would dance and be merry
Life would be a ding-a-derry
If I only had a brain--Whoa!

Je pourrais passer le temps
à conférer avec les fleurs
à consulter la pluie
je gratterais ma tête
pendant que mes pensées mûriraient
si seulement j'avais un cerveau.

Je résoudrais toutes les devinettes
pour chaque individu
qui a des difficultés ou de la peine

Avec les pensées que tu penserais
tu pourrais être un autre Lincoln
si seulement tu avais un cerveau

Oh, je pourrais te dire pourquoi
l'océan est près de la côte
je pourrais penser à des choses auxquelles je n'ai jamais pensé avant
puis je m'assoirais et je penserais un peu plus

je ne serais plus qu'un rien
ma tête remplie de paille
mon cœur plein de douleur
je danserais et serais content
la vie serait du gâteau
si seulement j'avais un cerveau - whoa!