EXPOSÉ DE ALAN WATT

"LA SCIENCE DE MANIPULATION DU CONFLIT DES GÉNÉRATIONS

POUR LE

NOUVEL ORDRE MONDIAL PLANIFIÉ

ÉRADICATION DE L'UNITÉ FAMILIALE"

(première heure)

1er Novembre 2006

Droits d'Auteur: Alan Watt – 1er Novembre 2006 (hormis musique et citations littéraires)

http://www.cuttingthroughthematrix.com/

http://www.alanwattsentientsentinel.eu/

 

Je suis Alan Watt, et on est le 1er novembre 2006. Je vais faire un autre exposé sur le sens de la vie, et pour ceux qui font passer ces exposés par disques ou cassette, veuillez visiter mon site internet www.cuttingthroughthematrix.com où vous pourrez en fait acheter des DVD, livres et ainsi de suite, que j'ai produits et qui entrent plus profondément dans ces sujets et le processus d'éveil à la réalité, qui est plus fascinant que tout film de science fiction que vous pouvez voir.

 

 "The Winner Takes it All" by Abba

"Le gagnant prend tout" par Abba

I don't wanna talk
About the things we've gone through
Though it's hurting me
Now it's history
I've played all my cards
And that's what you've done too
Nothing more to say
No more ace to play

The winner takes it all
The loser standing small
Beside the victory
That's her destiny

I was in your arms
Thinking I belonged there
I figured it made sense
Building me a fence
Building me a home
Thinking I'd be strong there
But I was a fool
Playing by the rules

The gods may throw a dice
Their minds as cold as ice
And someone way down here
Loses someone dear
The winner takes it all
The loser has to fall
It's simple and it's plain
Why should I complain.

Je ne veux pas parler
des choses par lesquelles on a passés
même si ça fait mal
maintenant, c'est de l'histoire
j'ai joué toutes mes cartes
et c'est ce que tu as fait aussi
plus rien à dire
plus d'as à jouer

Le gagnant prend tout
le perdant est tout petit
à côté de la victoire
voilà son destin

J'étais dans tes bras
croyant que c'était ma place
je croyais que cela avait un sens
de me bâtir une clôture
de me bâtir une maison
croyant que j'y serais forte
mais j'était une imbécile
en jouant selon les règles

Les dieux jetteraient les dés
leurs esprits froids comme la grace
et quelqu'un ici tout en bas
perd quelqu'un de cher
le gagnant prend tout
le perdant doit tomber
c'est simple et c'est évident
pourquoi me devrais-je plaindre?

Ce soir, j'ai pensé que je pourrais continuer un peu sur le sujet du contrôle culturel, la création de culture et les techniques d'endoctrinement utilisés sur le public de chaque pays. C'est fait par des sciences anciennes qui datent de milliers et milliers d'années. Albert Mackey, ou Mac Key, comme ils aiment le prononcer ici, a écrit un livre en deux volumes sur l'Encyclopédie Franc-maçonnique - et comme toujours, il faut lire entre les lignes, et plus vous êtes cultivé sur d'autres livres et sujets, plus vous allez voir les significations cachées derrière ce qu'il dit.

Typiquement, Jean Standard va prendre l'exotérique au pied de la lettre, ce qui déjà est assez surprenant. C'est écrit de la manière qu'ils prennent l'information et s'en vont, sans jamais se douter qu'il y a autre chose en-dessous, et c'est ainsi que fonctionne la franc-maçonnerie. C'est ainsi que fonctionnent toutes les religions. Des millions de gens chaque année cherchent des réponses, et à cause de la culture dans laquelle ils sont nés, dans laquelle vous achetez ce que vous voulez, ils dépensent beaucoup beaucoup d'argent pour acheter tous les livres inondant les étalages des librairies. Et puisqu'ils ils n'étaient pas satisfaits d'eux-mêmes dès le début, ils sont très friands de ces livres qui promettent toujours de les changer vers quelque chose de meilleur. Les charlatans du sommet comprennent ceci, et c'est pourquoi ces livres paraissent. Beaucoup de ces livres sont plutôt bon marché, mais assez cher à produire - ce qui vous dit qu'il y a une autre raison pour eux de se trouver dans les étalages. Ils ont de l'appui d'ailleurs, par des gens invisibles, car tout cela fait partie de la création de culture pendant qu'on délaisse le vieux et va vers le nouveau.

Il faut se souvenir qu'il y a beaucoup de niveaux à la révélation, et "révéler" veut dire "ré-voiler". Cela vient de la même racine que "voile". Donc, vous ré-voilez les secrets pendant que vous exposez les significations moindres - et c'est tout ce que reçoivent les gens qui vont vers les groupes de culte qu'on autorise maintenant à exister. Ces groupes sont partout et font chanter à leurs étudiants tous les om, il faut s'occuper de ses chakras, il faut se secouer et chercher la Kundalini, le serpent du pouvoir sexuel, dans sa colonne vertébrale, et tout cela. La colonne a exactement 33 os - et c'est d'où viennent les 33 degrés de la franc-maçonnerie.

Mais ils ne comprennent jamais ce qu'ils sont en train de faire ou comment ils se sont fait tromper, comment leur esprit est contrôlé, car cela est la vraie raison pourquoi on a autorisé le New Age de prendre la relève du vieux. Les mêmes qui dirigeaient le vieux système et les vieilles religions se sont simplement mis à niveau avec la version suivante, exactement comme les ordinateurs et leurs programmes. Ce n'est pas pour en faire bénéficier le public. C'est pour ceux qui veulent avoir accès à votre ordinateur, et c'est pourquoi on les actualise et les met à niveau.

Si vous aviez quatre personnes dans la caverne de Platon qui avaient hérité leur réalité et les mythes de base, et que cela leur donnait les explication de la vie, le sens de la vie, le but et ainsi de suite, tout serait parfait. Cela fonctionnerait parfaitement s'ils ne quittaient jamais cette caverne, s'ils pensaient que c'était leur monde. Si vous avez mille personnes, nés dans la même caverne et avec les mêmes mythes de base, les mythes sur la réalité, ils le croiraient vraiment encore plus, parce que c'est la façon de laquelle nous nous mesurons. On parle de nos idées, qui en fait ne sont pas du tout les nôtres, à nos voisins et amis, et si eux répondent d'une manière qui correspond à nos propres pensées, nous en concluons que nous sommes parfaitement sains d'esprit, alors qu'en fait, vous ne venez que de passer le test "qualité contrôlée" des manipulateurs, de ceux qui vous ont donné votre réalité.

Nous sommes tous nés dans une propagande massive, omniprésente, sur quasi tous les sujets. Les petits bouts de vérité qu'on nous donne sont largement pervertis pour d'autres buts et raisons, et voilà pourquoi toute la panoplie des médias, radio et télé, que vous allumez pour les nouvelles de six heures, quel que soit le canal que vous choisissiez, ont tous exactement les mêmes histoires dans la même séquence, et vous croyez que c'est par hasard. Non. C'est parce que toutes les nouvelles viennent d'une même source. Une même source autorisée, et tous les petits gens là dans toutes les stations, à la base de la pyramide, savent ce qui est politiquement correct. En d'autres mots, ils suivent les histoires autorisées, dans cette séquence qui elle même n'est pas un hasard. Il y a un but derrière, et le but est d'assurer que vous êtes endoctrinés, au moins au subliminal, au moins dans le subconscient.

Votre esprit conscient ne doit pas vraiment le comprendre, parce que vous n'avez pas le choix. Ils veulent que cela travaille dans le subconscient, car tout ce qui est compris par le subconscient va vous influencer. Cela prend juste un peu plus de temps pour se tasser, comme une gelée versée dans une forme. Cela doit se solidifier, et puis vous croyez que les opinons que vous avez sur les choses sont les vôtres. Donc, ouais, nous sommes tous dans la caverne de Platon. Une caverne énorme - la planète Terre.

Avant de commencer la partie suivante, je voudrais parler des gens qui ont un chien. Je suis sûr que chaque propriétaire d'un chien connaît la joie, quand il mène son chien dans un parc ou un champ, n'importe où, lorsqu'il enlève la laisse, le chien est extatique. C'est de la joie pure et débordante, et on a de la joie à observer cela parce que nous comprenons ce besoin. Nous partageons cette joie quand le chien s'élance, saute et sourit parce que nous n'avons pas ce défoulement désinhibé dans notre vie. On n'y est pas autorisé. En fait, nous sommes prévisibles. Notre endoctrinement, notre bouclier culturel nous a été fourni, nous nous conformons à la société existante, la  société autorisée, et pourtant les gens sont si anxieux en eux-mêmes, et ils ont peur de se laisser aller de temps à autre pour laisser cette joie se répandre en eux. Ils ont peur des autres et ce qu'ils pourraient dire. Ce qu'ils pourraient faire. Nous nous censurons nous-mêmes. Nous censurons nos émotions parce qu'on nous a dit qu'un comportement incontrôlé est inacceptable. Mais alors, c'est la société qui nous dit ce qui est acceptable et ce qui est un comportement incontrôlé - et si vous ne nuisez à personne, comment cela se fait qu'il faut avoir un masque social spécial, un bouclier, qu'on remarque plus dans une culture que dans une autre?

Carl Jung a écrit des peuples différents du point de vue psychologique, et il parlait de l'impassibilité ("stiff upper lip") des anglais - ce visage à mettre vis-à-vis des adversités et la malchance, et tout, vous continuez stoïquement. Puis il coupe vers la Chine et le Japon, où l'endoctrinement social est encore plus extrême, où il y a un masque, un masque social et les gens essayent de ne pas regarder les autres dans les yeux dans la rue, car un contact visuel est comme une déclaration, en quelque sorte. Un contact visuel n'est pas seulement regarder.

C'est de la communication, et si vous réellement voulez une société contrôlée, vous ne voulez pas de communication entre les gens - et on a vu cela dans l'Union Soviétique, qui avait été créée scientifiquement, les gens ne pouvaient pas se regarder dans la rue pour le cas où cette autre personne travaillait pour le KGB ou était un rapporteur, à cause de tous ces programmes dans la société dans lesquels des gens ordinaires seraient testés au boulot, où en route vers le boulot ou quelque part par des agents clandestins du KGB pour voir s'ils supportaient fermement le système. On assurait que les individus savaient que ceci se passait. Ils en parleraient dans les journaux - "Un tel a été pris pour des réactions, affirmations, voire pensées anti-gouvernementales". Et nous voici à utiliser ce terme aussi, ici - "anti-gouvernemental". Cela s'est faufilé vers le milieu des années 90. Ce n'était pas une erreur parce qu'on a adopté toutes les techniques de la couche et du système soviétiques dans le reste du monde.

Les soviétiques étaient terrifiées de faire le contact visuel, et donc tout le monde avait l'air terne. Ils se vêtaient de couleurs tristes et gardaient leurs yeux sur le trottoir - marchant avec leur écharpe et les yeux baissés. Une population superbe pour tout ce spray dans les airs qu'ils pulvérisent maintenant, parce que les gens ne lèvent jamais le regard pour le voir, je suppose.

Eh oui, on nous enseigne ces façons d'être pour le contrôle - non pas pour nous-mêmes, mais pour le contrôle par le système et par ceux qui dirigent le système. Nous ne sommes pas des cobayes, parce qu'on expérimente sur les cobayes. On n'expérimente pas sur nous. Toutes les expérimentations  de tout ce qu'ils nous font, y inclus le spray, ont déjà été faites. ils savent exactement ce qu'ils mettent en œuvre, et ils savent exactement quelle sera notre réponse.

Les enfants, quand ils sont testés jeunes - et ceci est connu depuis très longtemps - ils sont testés par de différentes méthodes pour voir ce qu'ils pensent du monde adulte, et on sait qu'ils sont spontanés. Ils montrent de la joie, et au chagrin de leurs parents, c'est souvent au mauvais moment. Pour les parents et leur culture endoctrinée - on nous a enseigné à toujours avoir le contrôle sur nous-mêmes, de toujours cacher nos émotions ou au moins les inhiber (sauf quand on est souls, à une fête, là, c'est ok de les montrer) - c'est souvent bruyant et presque hystérique.

Mais les enfants ne connaissent pas ces règles sociales - qui à nouveau viennent d'en haut, de ceux à qui on a enseigné les anciens mystères de l'utilisation et du contrôle des populations à leurs propres fins. Les enfants ont des difficultés à savoir quand ils peuvent se défouler, crier et sauter, etc. C'est dur à comprendre comment fonctionnent ces règles, et il y a des méthodes différentes que les parents utilisent avec leurs enfants. On est tous passés par là, et la raison pour laquelle j'en parle est parce que cela va vous donner une idée sur vos actions et votre comportement d'aujourd'hui.

Les parents vont souvent faire peur aux enfants. C'est la technique standard. Un parent qui ne veut pas exagérer et risquer le renfermement de son enfant en le grondant trop va prendre recours à des contes de fées et à la mythologie. "Le croquemitaine va t'attraper" - et cela va souvent induire une peur de certaines choses dans l'enfant. Aller au lit. Qu'y a-t-il dans l'armoire? Sous le lit? Ce genre de choses. Le plus souvent, c'est fait avec de bonnes intentions - les parents qui ne sont pas vraiment conscients de pourquoi ils le font - ils le font pour enseigner les règles sociales.

Les enfants peuvent devenir hostiles si on leur dit de ne pas être spontanés, et c'est là que les problèmes commencent parce que vraiment tout dans ce monde, ce système tourne autour du contrôle. Qui contrôle qui. Lorsqu'on enseigne à un enfant d'abandonner les sentiments qu'ils ont, la première chose est d'en interdire l'expression. Le comportement, l'expression, et finalement c'est assez opprimé pour que le sentiment lui-même disparaisse, tout comme la spontanéité disparait. On dit aux enfants très tôt de ne pas montrer leur hostilité ou leur aversion vis-à-vis de certaines personnes. A nouveau, ceci est un endoctrinement social. Les parents voudraient qu'ils soient sociables, dans la même culture dans laquelle ils sont nés et ont été élevés, même si elle est artificielle. Ils la font passer à l'enfant.

Un enfant le montre facilement s'il n'aime pas quelqu'un. Il va avec son intuition. En général, il ne sait pas dire pourquoi. Ils ont une sensation sur quelqu'un , et les parents ne voudraient pas qu'il tourne soudainement le dos à quelqu'un, comme à un visiteur, par exemple. Donc, on enseigne la suppression des traits naturels, et même des mécanismes de survie, et finalement, ils disparaissent avec le mécanisme lui-même.

Nous pouvons sentir l'hostilité ou l'insincérité en quelqu'un. Ils le rayonnent. Les animaux le sentent aussi. Les chiens le sentent. C'est un mécanisme de survie. Si les parents découragent les réactions de l'enfant, ils le suppriment. Ils voudraient que l'enfant soit adulte, car c'est vraiment la seule façon d'être qui est socialement acceptable, et l'enfant pers sa capacité de discerner ceux qui sont faux, voire méchants ou mauvais. Ils vont grandir en des adultes qui seront facilement manipulables. Le système scolaire, avec ses techniques d'endoctrinement du groupe social, prend la relève bien sûr, aujourd'hui encore plus que jadis. Donc, l'enfant peut grandir en perdant ses capacités de discerner ce qui est réel. Il apprend à dénier ses propres intuitions et va finalement les perdre, et il sera docile et malléable vis-à-vis des contrôleurs.

Il y a un autre côté à ceci, car les enfants sont endoctrinés à avoir des sentiments qui ne sont pas les leurs, puisqu'on les enseigne à aimer des gens, à ne pas critiquer, à toujours sourire et être poli envers les gens. A nouveau, une partie culturelle. La culture venant d'en haut. Ceci commence par la scolarisation, continue après et est renforcé par la pression sociale et la contagion affective. Les pressions de culture - et pourtant, si vous regardez toutes les publicités à la télé, à la radio, avec tous ces acteurs, qui vous vendent tout ce qui va vous rendre si extraordinairement heureux, de la dentifrice au vernis à ongles,  du tapis de course à quoi que ce soit - on vous vend des mensonges. Des mensonges - et on est assis là et regarde des centaines de mensonges chaque semaine, et personne dans ce système culturel pense que c'est bizarre. Ils se plaignent des pubs, mais la raison derrière les pubs, le fait qu'on leur mente constamment, ne semble pas les déranger, parce qu'ils ne pensent pas aussi loin. On leur a appris que tout ça est acceptable dans le système économique dans lequel on se trouve. C'est acceptable qu'on nous mente, dès l'enfance, pendant l'âge adulte et jusqu'à la mort.

 

"It's Only Make Believe" par Conway Twitty

"Ce n'est que pour faire croire" par Conway Twitty

People see us everywhere.
They think you really care.
But myself, I can't deceive,
I know it's only make believe.

My one and only prayer, is that some day, you'll care.
My hopes, my dreams come true, my one and only you.
No one will ever know, how much I love you so.
My only prayer will be, some day you'll care for me,
But it's only make believe.

Les gens nous voient partout
ils croient que tu as vraiment de l'affection
mais je ne peux me duper moi-même
je sais que ce n'est que pour faire croire

ma seule et unique prière est qu'un jour tu aimeras
mes espoirs, mes rêves se réalisent, toi, mon seul et unique
personne ne saura jamais combien je t'aime, tellement
ma seule prière est qu'un jour tu m'aimeras
mais ce n'est que pour faire croire

Maintenant, un extraterrestre, venant de l'espace, regarderait tout ceci et dirait "ils sont tous sous un contrôle de l'esprit incroyable" - et c'est vrai. Il faut le regarder de l'extérieur pour le voir tel que c'est réellement.

Dans le "Fortune Magazine" de Septembre 1940 voici ce qu'ils disaient sur ceci. Ils comprenaient. Et ce n'est qu'une partie minuscule de ce qu'ils ont compris.

             "Ce qui n'a pas été accompli par l'éducation est généralement fait par la pression sociale plus tard dans la vie. Si vous ne souriez pas, on juge que vous manquez de personnalité agréable, et il vous faut une personnalité agréable si vous voulez vendre vos services, que ce soit en tant que serveuse, vendeur ou médecin. Seulement ceux à la base de la pyramide sociale..."

Pyramide, eh...

             "qui ne vendent que leur travail physique, et ceux tout en haut, n'ont pas besoin d'être particulièrement agréables ou aimables. La gentillesse, la gaîté, et tout ce qu'un sourire est censé exprimer, deviennent des réponses automatiques qu'on allume et éteint comme un interrupteur électrique."

Chacun d'entre nous a fait l'expérience de passer par la caisse du supermarché, et généralement c'est une jeune fille qui y travaille. Elles ont cet automatisme à dire "Bonne journée. Bonne journée. Comment-allez vous aujourd'hui, monsieur?" Ce sont des phrases sociables induites d'en haut - et pendant le peu d'entrainement qu'on leur donne - cet entrainement minable pour le boulot minable - on leur dit de dire ces choses aux clients - et donc leur comportement naturel est opprimé. Je suis sûr qu'aucune d'elles ne serait là à faire ce boulot monotone si elles avaient quelconque autre option. J'ai de sérieux doutes qu'elles se souviennent de beaucoup des clients avant de les avoir vus cent fois, et vous leur donnez la réponse appropriée - celle qui à nouveau a été enseignée - peu importe si vous allez mal. On est censé garder notre contenance et dire "oh, bien. Tout va bien" alors que notre cœur est peut-être brisé. Tout le reste dans votre vie pourrait être en train de s'écrouler - mais c'est les balivernes dont on nous a appris qu'elles sont acceptables dans la société dans laquelle on a grandis et qu'on est forcés d'accepter.

On vit sous une forme scientifique de socialisme darwinien. Le socialisme n'est pas là pour aider les gens du bas, la classe des travailleurs. Le socialisme est une forme bureaucratique et scientifique de contrôler les gens du bas. Tout dans ce monde est une illusion, parce que ce monde a été créé. Il n'a pas évolué par hasard, avec des sparadraps par-ci et de la colle par là. Il a été créé de cette manière et ce n'est pas permis de s'enfuir de ceux qui contrôlent le système.

Les pires endoctrinements qu'on a ne viennent pas des média principaux. Ce serai déjà assez mal,. Ils viennent des stations de télévision locales, avec leur communautarisme. Tout est communautaire, les campagnes de bienfaisance et les petits événement, par lesquels ils essayent de vous habituer à vous impliquer dans la communauté. Une région habitat. Vous voyez, ceci est à la base de tout cela, et puis ils ont la police comme porte-parole des relations publiques - un porte-parole policier. Maintenant, un porte-parole d'une organisation paramilitaire est entrainé à ne jamais dire la vérité exacte au public. Ils veulent faire passer une idée pour que vous tiriez les conclusions qu'ils veulent que vous tiriez. Pas celles que vous tireriez naturellement si vous aviez accès à toutes les informations. On vous entraine - ceci est l'autorité qui fait partie de votre communauté, et il n' a pas de doutes qu'il en faut dans ce système car il y aura sous garantie de telles conséquences énormes qu'il faut des forces de police. Dans le temps on les appelait services. Maintenant, tout est une force. Vous allez le remarquer. Tout est une force. Que la force soit avec vous - ouais.

Ainsi, tout ce qu'on vous présente est là pour une raison. Vous ne pouvez pas y échapper - même dans le domaine de ce que vous pensez est une entreprise privée, un commerce privé - et ces stations de télévisions suivent tous une formule. On leur a tous accordé un permis. A la tête de chacune, vous allez trouver la franc-maçonnerie sous un des ses multiples noms, chacun qui est au sommet y est, c'est comment sont dirigées les choses. Ils savent que le franc-maçon obéit sans poser des questions. C'est ce qu'on vous dit, et celui qui travaille dans ce système pour ce système peut avancer s'il rejoint une de ces sociétés, et y prête serment de loyauté. Il faut promettre de ne jamais révéler leurs secrets au public général, et en même temps ils prétendent que ce sont des organisations de charité. Quelle façade fantastique. C'est dur d'attaquer la tarte aux pommes de maman.

Mais ils avancent, et montent l'échelle, comme ils le disent eux-mêmes. L'échelle de Jacob. Vous voyez les degrés. les échelons sont les degrés. Ils y montent en sachant ce qu'il ne faut pas dire, ce qu'il ne faut pas demander. Si on leur dit quelque chose, ils ne demandent pas pourquoi. Voilà un sage garçon, vous voyez, dans le club. C'est ce que c'est, un sage garçon. Celui qui ne demande pas pourquoi. Voilà pourquoi vous pouvez avoir le déni plausible, même entre les politiciens. Ils le construisent si prudemment. Souvenez-vous que la plupart des politiciens sont des avocats. C'est leur boulot de jouer avec avec des mots et des définitions et d'être très prudent avec ce qu'ils disent, de déléguer des choses à d'autres. Vous pouvez demander à quelqu'un d'autre d'investiguer un certain domaine, et lorsqu'il découvre quelque chose, vous n'êtes pas responsable. Vous pouvez le nier plausiblement. Techniquement, vous ne le saviez pas.

Et il y montent en NE PAS posant des QUESTIONS. Ils envoient juste un petit quelque chose en haut pour accompagner la montée, et voila un sage garçon ou une sage fille, et en général, ils sont nés dans ces familles. Quelques unes des déclarations les plus révélatrices et les plus citées de la vérité sont faites par des membres de ce que vous pourriez appeler "les illuminés" - les Illuminati. Les anciens étudiants des universités - le petits clubs là aussi, dans la plupart des universités,  n'en sont qu'une forme inférieure. Dans les grandes universités aussi, mais là, en général, c'est le vrai truc. Vous êtes un élève illuminé, et vous gardez la bouche cousue, vous serrez la main, vous donnez des clins d'œil et vous savez comment garder des secrets. C'est ainsi que fonctionne le système.

Vous ne racontez pas vos plans aux profanes. Vous mentez l'un pour l'autre. Chaque franc-maçon le jure, il le faut. Si quelqu'un d'autre a des ennuis, vous allez mentir pour l'en sortir. Mais John Dewey, un homme qui était un socialiste et communiste ardent qui avait été de construire le système d'éducation américain, parle librement des problèmes dans les années 1930, lorsque tout le monde savait qu'à la fin du compte il y aurait une guerre contre les pays fascistes, les pays dictatoriaux. Il le savait parce que c'était planifié ainsi, mais voici ce qu'il disait sur le système à l'ouest, juste avant la deuxième guerre mondiale:

             "Ce qui sérieusement menace notre démocratie n'est pas l'existence d'états totalitaires étrangers. C'est l'existence, dans notre attitude personnelle et dans nos propres institutions, de conditions qui ont permises la victoire à l'autorité externe, la discipline, l'uniformité et la dépendance à un dirigeant dans des pays étrangers. Par conséquent, le champ de bataille aussi se trouve ici, chez nous, et dans nos institutions."

C'était un extrait de "Liberté et Culture" (Freedom and Culture), par Dewey en 1939.

Maintenant, les gens ne vont pas disputer ceci, et j'ai trouvé que, même s'il dit la vérité - vous voyez, il dit aussi la vérité d'un point de vue illuminé. Ils sont très bons à nous dire la vérité. Dewey, ici, voulait utiliser plus d'endoctrinement scientifique, comme ils l'avaient dans le système soviétique. La femme de FDR revenait d'une visite et disait: "Bon, les enfants ne sont pas aussi spontanés en allant à l'école que les enfants américains, mais, mon dieu, qu'est-ce qu'ils sont disciplinés et bien éduqués."

C'est ce que voulait Dewey. Encore plus d'uniformité, et l'uniformité par la force externe, la technique d'endoctrinement pavlovienne, pour que vous le fassiez volontiers, vous vous censureriez vous-mêmes, pour ainsi dire. C'est ce qu'il voulait. Mais parce qu'il le disait, beaucoup de gens étaient d'accord avec lui et suivaient Dewey. Ils sont assez futés.

Comme Benjamin Franklin, un autre membre des Illuminés. Ne parlons pas ici de son nom - qui en soi est très révélateur en ce qui concerne les codes. Lorsqu'il sortait de la salle après avoir signé la constitution américaine - et ceci était une réunion des Maçons - il y avait des gardes aux portes pour empêcher le public d'entrer - il parlait des libertés en faisant lui-même allusion au caractère maçonnique dans ses écritures - et lorsque le public lui demandait quel genre de gouvernement ils avaient, il répondait "une République, si vous savez la maintenir".

Maintenant, on peut interpréter ceci de deux façons à cause de la manière dont les Illuminés parlent toujours. Vous savez - l'homme blanc qui a la langue fourchue. Eh bien, c'est vrai. Il savait qu'elle ne serait jamais maintenue. Elle était faite pour ne pas être maintenue. Elle était faite pour être changée dans le temps, et comme les fondateurs le savaient, la destinée et le but des États-Unis se développeraient progressivement. Ils disaient eux-mêmes, Franklin et Jefferson, que la constitution ne pourrait fonctionner qu'avec une société d'agriculture, et qu'elle serait totalement changée au moment d'entrer dans l'ère industrielle. C'était nécessaire et cela allait se passer de toute façon. Ils étaient bien conscients qu'elle n'était pas faite pour le grand public.

Si elle avait été pour le grand public, les portes n'auraient pas été barrées et les fenêtres n'auraient pas été imperméabilisées - mais alors le hall maçonnique est le "temple sans fenêtres". Ils ferment TOUJOURS les volets, et le symbole de fermer les volets est pour les profanes à l'extérieur, et c'est aussi un symbole des tromperies vis-à-vis de l'individu dans la société. Benjamin Franklin était le Henry Kissinger de la fin des années 1700.

Babylon N'a pas simplement disparue. L'élite, et le système qui avait fonctionné de puis autant de temps, n'étaient pas vaincus et n'avaient pas simplement abandonné tout ce qu'ils avaient pour avoir un boulot comme nettoyeur des rues. L'élite part, et elle prend avec elle les scientifiques de la société, qui dans ces temps étaient les prêtrises à multiples niveaux qui comprenaient la nature humaine à travers une observation depuis des milliers d'années et qui l'avaient perfectionnée. C'était facile dans ces temps puisqu'il n'y avait qu'une minorité très restreinte de savants et alphabétisés. Ils savaient lire et écrire et ils étaient organisés. Ce n'était pas difficile de diriger les masses de gens qui pensaient que la terre était plate.

Des gens qui étaient terriblement superstitieux parce que les prêtres les y encourageaient. En fait, beaucoup des choses que les gens dans les régions de l'ancien Moyen-Orient craignaient étaient imaginaires, et c'étaient les prêtres qui les enseignaient aux gens. Bien sûr, si vous faites cela, il faut toujours aussi enseigner aux gens qu'ils ont besoin de vous, les prêtres, pour les protéger - et ceci a à voir avec le système dans lequel nous vivons aujourd'hui, car le Mystère Babylon n'est pas mort. Il a simplement sauté de nation en nation, bâtissant en fait un empire dans chacune d'elles pour faire avancer le but, par amalgamation et conquête, d'un unique système - leur système, l'empire mondial à venir. Leurs signes et symboles sont tout autour de vous.

Vous y êtes nés. Ils sont partout. Vous allez les voir dans tous les logos importants des grandes sociétés, des grandes corporations - et votre franc-maçon standard n'en a aucune idée non plus. Ils sont aussi ignorants que les gens auxquels ils se prétendent supérieurs - mais ces sciences sont enseignées à ceux de degré supérieur. La vie commence à 40 - le 40ème degré. La plupart des francs-maçons ne savent pas qu'il y a autre chose au-delà du 33ème, et ils sont aussi dans l'obscurité.

Donc, comment ce système fonctionne-t-il?

Eh bien, il faut se rappeler que Karl Marx, un autre membre de cette société illuminée, avait été enseigné tout ce qu'il savait. En fait, la plupart de ses écrits lui avaient été fournis par une prêtrise supérieure. En réalité, il était un journaliste médiocre qui avait été chassé de l'Allemagne et installé par les Rothschild à Londres pour y produire le "Manifeste du parti Communiste". Engels le devançait dans la compréhension de la science, la dialectique. C'est très similaire à la tactique de guerre Zulu.  Les Zulu sont un peuple fascinant à qui on avait fourni leur culture et un programme de sélection génétique spécial pour les rendre très grands. On tuait les petits, et Shaka, le Zulu, était bien sûr abordé par les blancs. Je suis sûr qu'on lui avait enseigné la science de la reproduction sélective.

Les Zulu, quand ils attaquaient un ennemi, ils utilisaient la technique "des cornes" - les gens voyaient la tête du taureau venir vers eux, et ils ignoraient les cornes plus petites qui avançaient progressivement pour finalement les encercler complètement. En fait, c'st ça la système dans lequel nous vivons. nous ignorons tellement de choses dans la vie parce que nos parents ne nous enseignent pas d'être à l'affût.

Lorsque nous naissons dans le système, on a des besoins de base, et cela a toujours été compris. Ils ont été observés il y a des milliers d'années. Peut-être même il y a des millions d'années. Les sciences bien connues ont toujours été gardées secrètes vis-à-vis du public parce que le public est la machine à abondance pour l'élite. Le travail est la seule chose qui gagne quelque chose dans ce type particulier de système économique. Il y a beaucoup de systèmes économiques - ou, au moins, il y en avait beaucoup.

Le Nouvel ordre Mondial, au moins dans cette phase, est en train d'essayer d'éradiquer tous les autres types. Dans certaines cultures, il semblerait ridicule d'essayer de créer et accumuler un excès de richesse. Cela n'aurait pas de sens. Dans ce système babylonien d'accumulation de richesses, il faudrait apprendre aux gens ce que c'est la richesse, parce que la richesse peut être n'importe quoi. Mais non, il faut que ce soit l'idée de l'élite qui est acceptée. Elle doit être acceptée par le public pour qu'ils travaillent pour elle, et puis ils peuvent être imposés. Elle n'est qu'une représentation du travail, Marx a écrit ceci bien sûr dans ses théories sur le communisme, et c'est vrai.

Par contre, ils dirigent des deux côtés de tout, parce que, tout comme les cornes du taureau de l'attaque Zulu, cela dépend des deux cornes. La dialectique: pendant que vous êtes paralysés au centre, là où vous croyez voir le problème, "il y a une réaction similaire et une réaction opposée à chaque action."  Ceci est une des leçons primordiales des mystères supérieurs. Tout ce qui est pensé, fait, dit, a une réaction ainsi qu'une réaction opposée. C'est presque une loi de la nature.

On est nés dans un système avec des besoins qui sont principalement des besoins de survie. On a besoin de sommeil, de nourriture, de s'habiller, se chauffer et d'abri. On doit être protégé. Néanmoins, nous sommes nés dans un système religieux. A l'ouest, c'était la christianité et le judaïsme, et dans les livres sacrés dans le monde entier, y inclus de la christianité et le judaïsme, sont écrites les règles ésotériques, comprises et suivies par l'élite, parce que l'homme doit travailler. Nous le considérons comme allant de soi en le tirant de l'éducation dans la culture de nos parents et de nos grands-parents - ce qui veut dire que vous sortez pour gagner de l'argent dans le système pour acheter ce dont vous avez besoin. L'argent est contrôlé - il a été introduit. Il y a des systèmes et structures économiques qui n'utilisent jamais de l'argent, et il y en avait beaucoup plus dans le passé. Mais, chaque système économique, même ceux qui n'utilisent pas l'argent, requiert que chaque individu contribue quelque chose pour l'entretien de chacun dans la tribu.

Même dans l'ancien système féodal - par opposition au nouveau qui est mis en pratique aujourd'hui, vous étiez un serf. Votre position dans la vie serait renforcée par la religion qu'on vous donnait, et vous le sublimeriez. Ou bien, si vous le compreniez, vous vous révolteriez un peu, et puis, vous vous adapteriez. Ils l'appellent adaptation dynamique, par opposition à statique. Statique est lorsque vous vous habillez simplement différemment si vous êtes à Rome, ou ailleurs. C'est statique, cela n'affecte pas vraiment votre personnalité. Par contre, l'adaptation dynamique est une adaptation à des situation qui vont profondément changer votre personnalité ou votre manière de traiter les choses dans le futur. Vous sublimez vos frustrations et très souvent vous n'êtes pas conscients du conflit interne parce que vous vous croyez vous-même. Vous en arrivez à accepter des choses qui étaient peut-être pas naturelles, mais vous en arrivez à accepter cet aboutissement, ou ce qu'il a fait de vous.

Très semblable aux vieux maîtres d'école en Europe qui criaient sur les élèves comme un sergent major parce que le maître lui-même ou la maîtresse elle-même avait été élevée de la même façon. Ils ne se voient pas de l'extérieur. Ils ne peuvent pas s'analyser eux-mêmes. Ils croient que parce qu'ils se sont adaptés, c'est la façon naturelle à enseigner.

En d'autres mots, si vous êtes nés dans ce système, comme tous les mammaires, si vos parents ne savent pas qu'il y a quelque chose de travers parce qu'ils se sont adaptés à leur situation de vie pour survivre, peu importe si ces conditions dans lesquelles ils vivent sont bonnes ou mauvaises - donc si vous êtes nés dans des conditions existantes, un système, vous serez forcés de vous adapter car en tant qu'enfant, vous ne pouvez changer le système sous peine d'être sévèrement punis. Aujourd'hui, ceux qui ont la capacité de s'exprimer et de communiquer et qui deviennent un problème parce qu'ils posent trop de questions, des garçons, trs souvent, reçoivent des drogues qui littéralement font rétrécir leur cervelle, et ainsi ils sont mis hors circuit en ce qui concerne un rôle dirigeant dans le futur.

Si vous refoulez des émotions ou des compréhensions, vous allez trouver qu'ils ont toujours un effet sur vous le long de toute votre vie. Le refoulement en soi va se manifester dans d'autres formes. Votre façon de vivre est déterminée par les particularités du système économique dans lequel vous êtes nés. En vieillissant, les gens vont peut-être rejoindre des groupes parce qu'ils savent que le pouvoir de changer des choses est dans le groupe, alors que l'individu ne peut rien faire. Vous seriez punis, comme je le disais, et bannis par des cohortes. Cette science de contrôler les groupes a été énormément bénéficiaire dans le passé et dans le présent - pour ceux qui contrôlent. Ils vous donnent des exutoires qui sont autorisés, et vous ne vous rendez pas compte que vous finissez par faire partie précisément du système que vous vouliez changer.

C'est un phénomène intéressant, ce système de sadomasochisme où ceux qui se sentent impuissants adorent ceux qui ont le pouvoir. Dans les communautés des noirs, ils ont fait plus de travail pour détruire la culture, depuis les temps anciens, et dans les temps de l'esclavage, ils avaient initialement séparés les hommes et les femmes. Les femmes étaient privilégiées par les hommes maîtres - et les hommes qui étaient leurs compagnons potentiels étaient rabaissés et punis pour qu'ils paraissent impuissants aux yeux des femmes noires. Ainsi, encore aujourd'hui, les femmes noires sont les chefs dans les familles. Les vrais chefs. On n'a jamais permis aux hommes d'être des hommes. C'était fait aux fins du contrôle par une élite scientifique. Très bien comprise puisque l'esclavage est tellement si vieux.

C'est la technique de la manipulation du mâle par la femelle à travers ses besoins. Ses besoins, les pulsions sexuelles, la compagnie, l'impératif de procréation, comme ils disent, de survie et de la survie de l'espèce. Ceci était bien compris il y a des milliers d'années, jusqu'aujourd'hui. Adolf Hitler comprenait ceci, et, lorsqu'il citait quelque chose, il utilisait des extrait des discours des anciens tyrans de Rome dans ses propres discours de propagande que le parti Nazi devait faire dans les temps d'incertitude, et ces temps étaient réellement incertains. C'était noir et blanc. C'était le communisme ou le nazisme. C'était ça les choix. A nouveau, on voyait opérer la dialectique dans ce qu'on donnait aux gens. Les deux côtés étaient financées et sans doute contrôlés par le même groupe.

Les adeptes ne se doutaient jamais que ceux qu'ils opposent sont dirigé par le même groupe clé. Mais Hitler disait: "notre propagande doit être basée sur la sécurité et la certitude, une diminution des soucis." En d'autres mots, les capacités ou nécessités de survie doivent être prises en charge. Selon lui, il fallait prêcher ceci. "Cela doit être prêché à la femelle, et elle viendra à nous." Les femmes adorent la puissance dans l'homme. Voilà pourquoi elles ne savent plus rester avec les hommes aujourd'hui, mais profondément à l'intérieur, elles ont envie de quelqu'un qui a du pouvoir. C'est pourquoi, dans les films et les drames, les héros qu'on voit ne sont du tout naturels. On les les traite pas d'esclave. Les hommes savent ce qu'ils veulent. Ils sont assertifs. Ils sont intelligents. Ils ne sont pas accro aux sports et n'ont pas les yeux carrés à force de regarder la télé. Ils n'ont pas de panse. C'est la version de blague que vous voyez dans les comédies qu'on leur enseigne à imiter en réalité, et c'est comme ça que les femmes les voient.

Donc, c'est les femmes qui viennent en premier vers celui au pouvoir. Celui qui promet la sécurité et un plan, un programme, alors que leur petit mari n'en a pas du tout. Les femmes allaient vers les nazi, leur donnant leur allégeance. Hitler disait: les enfants doivent la suivre, et puis l'homme devra suivre aussi. Il n'a pas le choix." Il citait Néron - comme ces sciences ont toujours été bien comprises par ceux qui étaient entrainés pour des positions de dirigeants par la "prêtrise cachée".

La technique utilisée depuis toujours sur les grandes populations est celle de "diviser et conquérir". On le voit dans la structure de classes, qui a été créé délibérément et est utilisée pour placer tout le monde dans des groupes. Vous y êtes nés, et vous adoptez les valeurs culturelles de cette classe. Cela vous donne un sens d'appartenance, ce qui est un besoin de tribu, vous voyez, et c'est maintenant utilisé contre le peuple.

Les communistes - qui travaillent vraiment pour le Nouvel ordre Mondial, comme les deux côtés le font toujours et donc vous aurez les deux côtés pour guider le troupeau vers le compromis qui se révèle être la solution - donc, les communistes savaient qu'il fallait séparer les enfants des parents, au moins mentalement.  Il est intéressant que la plupart des études à ce sujet étaient faites par l'aristocratie en Angleterre. Ceci devrait nous donner une idée sur qui dirigeait le communisme. Il fallait aussi séparer les générations. Ainsi, il y a moins de communication. L'histoire n'est pas transmise. Il fallait aussi séparer les sexes, et George Orwell l'a exprimé très bien dans "1984", le livre et le film. La version de cinéma produite en Angleterre en1984 pour commémorer le livre - avec Richard Burton et John Hurt - est un film à se procurer. Il y a tellement de choses fourrées dedans.

Les gens, qui sont nés dans un système et qu'on a forcés à l'adaptation dynamique, vont chercher le pouvoir. Dans un système qui encourage le pouvoir personnel et l'ascension sociale (ce qu'on appelle "succès"), vous allez trouver  que ceci est aussi utilisé pour diviser les sexes, et c'est, à nouveau, une ancienne technique. Les mêmes (ou leurs descendants) qui nous ont imposé le mariage, le mariage à vie pour lequel on travaillait, pendant qu'on construisait leur système économique, sont maintenant en train de dissoudre le mariage. C'est pourquoi cela ne fonctionne plus pour la plupart des gens.

Cela a servi son but, et maintenant, chacun doit être placé dans sa subdivision. Dans sa catégorie de classe et de sexe et ainsi de suite, et maintenant, il y a beaucoup de catégories. Une niche pour chaque type, vous voyez. Complètement divisé. Totalement conquis. La nature humaine en elle-même, même si les gens à qui on a appris les slogans, et qui on reçu un lavage de la cervelle par ces slogans sur ce qui est politiquement correct (ce qui en fait est comment vous réagissez à des choses, c'est plutôt un réflexe conditionné, et c'est cela l'effet des slogans.

Si vous dites quelque chose qui est censé être offensif, les gens vont vous crier immédiatement un slogan qui devenu populaire, qui vient du sommet par les médias et l'école, et qui les empêche de réfléchir.  Cela empêche les quêtes pour une compréhension plus profonde du sujet en soi, parce que la nature humaine ne change pas. Elle ne change pas. C'est intéressant de voir comment les hommes ont été décrits depuis les années 60, surtout à la télé. C'est comme si un interrupteur avait été tourné. On avait les héros du vieux système, mais quand ce système  approchait la fin de son utilité, du coup, les hommes n'étaient plus que des cons et des idiots, des soulards et stupides. On les voyait décrits dans des comédies où les enfants étaient beaucoup plus intelligents que leur père. La femme prenait toutes les décisions. Elle traitait le père comme un enfant supplémentaire, et c'est ça le modèle de rôle pour les mâles.

C'est un symptome du fait que la structure du pouvoir change vers la femme, même si ce n'est pas pour elle. Tout a à voir avec le pouvoir, à tous les niveaux. Le pouvoir peut se marier au respect, mais tout a à voir avec le pouvoir. Pourquoi? Parce que nos égos ont tendance à se procurer des choses qui ont l'aire de nous donner du pouvoir, alors qu'en réalité c'est les buts de quelqu'un d'autres qu'elles servent, et cela fonctionne très très bien.

Les femmes aujourd'hui, les femmes noires, comme je disais, les jeunes femmes, grandissent en général avec une mère qui dirige leur vie. Il y a différents hommes dans la maison, mais quand elle est adolescente, elle va choisir quelqu'un qui a du pouvoir. Elle choisira le chef de la bande, celui qui semble avoir les réponses, qui n'a pas peur des autres et du système, et c'est lui à qui elle va répondre.

L'homme noir lui aussi a eu sa culture formée pour lui, y inclus la musique, la mode et tout le reste. Tout lui a été fourni d'en haut, promu par la musique et Hollywood, et il s'y adapte en bas. Il devient une cible de la critique sociale. C'est fait exprès. C'est absolument intentionnel.

Cette même technique n'a pas seulement été utilisée sur la culture black, puisque chaque pays sous le régime soviétique a suivi le même chemin en promouvant les femmes au sommet. Diviser et conquérir. Dans à peu près tous les pays. Le système soviétique était dirigé par des ONG autorisées. En général, les dirigeants étaient des femmes, et les hommes faisaient les travaux inférieurs. Maintenant que les soviets se sont retirés, ils n'on plus aucune confiance en eux, et des millions sont en train de se noyer dans l'alcool. Les femmes quittent ces pays. Elles sont bien entrainées. Elles sont éduquées, et elles cherchent du travail ailleurs, ou à se marier aves des hommes dans d'autres pays, mais elles négligent les hommes dans leur propre pays. Cela a intentionnellement été créé de cette façon.

 

"Back in the USSR" by the Beatles

"De retour en URSS" par le Beatles

Oh, flew in from Miami Beach B.O.A.C.
Didn't get to bed last night
On the way the paper bag was on my knee
Man I had a dreadful flight
I'm back in the U.S.S.R.
You don't know how lucky you are boy
Back in the U.S.S.R. (Yeah)

Been away so long I hardly knew the place
Gee it's good to be back home
Leave it till tomorrow to unpack my case
Honey disconnect the phone
I'm back in the U.S.S.R.
You don't know how lucky you are boy
Back in the U.S.
Back in the U.S.
Back in the U.S.S.R.

Oh, je suis venu en avion de Miami Beach BOAC
je ne suis pas allé au lit hier soir
en route j'avais le sac en papier sur mes genoux
ouf, j'avais un vol horrible
je suis de retour en URSS
tu ne connais pas ta chance mec
de retour en URSS (ouais)

j'étais parti pour si longtemps que je connais à peine l'endroit
ça alors, cela fait du bien d'être de retour à la maison
ja vais laisser ma valise à déballer pour demain
chérie, déconnecte le téléphone
je suis de retour en URSS
tu ne connais pas ta chance mec
de retour en US
de retour en US
de retour en URSS

C'est donc cela la réalité de la vie dans laquelle nous sommes nés. Le système de manipulation des masses - ils l'appellent socialisme scientifique - où les gens vivent une vie où leurs pensées ne leur appartiennent pas vraiment. Leurs opinions ne leur appartiennent pas. Ils ont des réponses conditionnées - qui leur ont été inculquées par leurs parents et qui ont été renforcées par le système scolaire et ensuite par les média, la fiction et même les romans - à des sujets et situations. C'est un système scientifique omniprésent pour faire de vous qui vous êtes, mais qui certainement n'est pas là pour vous rendre heureux.

Ceux qui se sentent offensés par la vérité, souvenez-vous que je parle en général. Il y a toujours l'exception occasionnelle parmi tous les âges, différents âges, sexes différents - et c'est en général l'exception qui comprend ceci et qui a des difficultés dans la société parce qu'il comprend. Il est conscient, et il vit entre ceux qui ne le sont pas.

Je vais parler un peu plus sur ce sujet demain soir. Venez voir le site cuttingthroughthematrix.com alors, et que votre dieu, vos dieux, votre arbre, votre fleur favorite ou votre animal de compagnie favori aillent avec vous.

 

"Satisfied Mind" by Joan Baez

"Esprit satisfait" par Joan Baez

How many times have you heard someone say
"If I had his money, I would do things my way?"
How little they know that it's so hard to find
One rich man in a hundred with a satisfied mind.

Once I was waitin' for fortune and fame
Everything I could dream of to get a start in life's game
And then suddenly it happened, I lost every dime
But I'm richer by far with a satisfied mind

No money can't buy back your youth when you're old
Or a friend when you're lonely, or a love that's grown cold
And the world's richest man is a pauper at times
Compared to the man with a satisfied mind

When my life is over and my time has run out
My friends and my loved ones, I'll leave there's no doubt
But one thing's for certain, when it comes my time
I'll leave this old world with a satisfied mind

Combien de fois as-tu entendu dire quelqu'un
"si j'avais cet argent, je ferais les choses à ma façon"?
qu'en savent-ils sur comment c'est dur de trouver
un homme riche parmi cent qui a l'esprit satisfait

Dans le temps, j'attendais la fortune et la gloire
tout ce dont je pouvais rêver pour avoir un départ dans le jeu de la vie
et du coup c'est arrivé, j'ai perdu tous mes sous
mais je suis beaucoup plus riche avec l'esprit satisfait

Aucun argent ne peut racheter la jeunesse quand tu es vieux
ou un ami si tu es seul, ou un amour refroidi
l'homme le plus riche du monde est un pauvre parfois
comparé à l'homme qui a l'esprit satisfait

Quand ma vie sera finie et mon temps sera passé
je vais sans doute quitter mes amis et ceux que j'aime
mais une chose est sûre, quand mon temps viendra
je vais quitter ce vieux monde l'esprit satisfait