EXPOSÉ DE ALAN WATT

PARTIE 1 DE

PROGRAMMATION PROPHÉTIQUE /

CONNECTIONS OCCULTES

23 Novembre 2006

Droits d'Auteur: Alan Watt – 23 Novembre 2006 (hormis musique et citations littéraires)

WWW.CUTTINGTHROUGHTHEMATRIX.COM
WWW.ALANWATTSENTIENTSENTINEL.EU

Bonjour. Je suis Alan Watt, et on est le 23 Novembre 2006.

Ce soir, je vais me plier à un peu de pression. Normalement, je ne me plie à aucune pression, mais ceci va aller avec quelques uns des exposés que j’ai faits dans le passé, et cela concerne l’industrie de la création de culture, comment des idées sont téléchargées dans les esprits des gens via primairement la fiction, et par le fortement dramatique. Des drames, forts en émotion, et des situations de crise dans les films font que le drame est une méthode extraordinaire pour faire passer des idées. C’est presque comme si l’idée était couplée avec le drame, elle est téléchargée dans votre subconscient comme un virus, et vous êtes programmés. On l’appelle "programmation prophétique".

La technique est ancienne, c'est une vieille science. Dans son livre La République, Platon parle de l'industrie culturelle de son propre temps, et de comment elle était essentielle, non seulement pour maintenir le contrôle par l'élite sur la population, mais il fallait contrôler tout ce qui était fourni au public. En d'autres mots, tout ce que le public voyait dans les drames sur scène était autorisé. En la Grèce ancienne, des troupes d'acteurs voyageurs venaient dans les villes et faisaient leur tournée, et il était obligatoire d'assister. Tout le monde, même les esclaves, devaient assister à au moins une performance puisque, tout comme aujourd'hui, ils avaient leur programme, leur horaire et la mise-à-jour du système, et c'était fait primordialement à travers la fiction. Comme les singes, nous imitons ce que nous voyons, spécialement si c'est présenté sous la forme typique du héro et de la héroïne.

L'homme va se projeter dans  la part du héro et s'identifier avec le caractère du héro, et la femme – au moins dans le temps, avant tout l'estrogène dans notre nourriture, les inoculations, et ainsi de suite – la femme regarde vers l'héroïne. C'est une science très, très ancienne. Elle n'est jamais, jamais abandonnée, et les acteurs le sont par hérédité. Les familles d'acteurs ont des racines qui peuvent avoir des centaines, et quelques unes mêmes des milliers d'années. Ce sont à nouveau des sections spécialisées de la société, et ils se marient l'un avec l'autre, et il y a des intermariages à l'intérieur de rangs encore plus restreints.

Ce qui est plus intéressant sont les producteurs, les magiciens, on pourrait dire, qui comprennent complètement ce qui doit être transmis au public. Quels sont les messages qui doivent marquer leurs esprits. Il connaît les techniques et sait comment faire ceci à la perfection. Une science parfaite.

Ce qui est intéressant est que dans les années 1960, l'Institut Royal des Affaires Internationales et sa filiale américaine, le Conseil des Relations Étrangères, avaient une de leurs réunions internationales. Ils l'ont tenue en Angleterre pour décider quelle pays, en utilisant son industrie du cinéma, allait créer la culture internationale du futur. Ceci était dans les journaux à ce moment, je crois que c'était une réunion qui durait deux ou trois semaines. Finalement, on s'était mis d'accord que le boulot de créer la culture mondiale pour le public d'une société mondiale serait donné à Hollywood. Ce serait associé à l'industrie de la musique, parce que, évidemment, ils vont main dans la main, comme le disait Platon, ainsi qu'à l'industrie de la mode. Platon avait mentionné ceci aussi, et il l'appelait "l'industrie de la mode" en la Grèce ancienne.

"Plus les choses changes, plus elles restent les mêmes", et si quelque chose fonctionne, vous n'avez pas intérêt à le changer. Pourquoi le changer? La formule du comportement humain n'est qu'une science. Chaque partie de la direction dans laquelle vous voulez qu'il aille dépend de votre capacité de comprendre les formules impliquées, quand pousser quel bouton, dans quel ordre, et si c'est bien fait, la bonne présentation avec la bonne propagande, le public va réagir et faire exactement ce qu'on les a programmés à faire. Cela a fonctionné dans le passé. Cela va fonctionner dans le futur.

Voila pourquoi ils ont tellement confiance qu'ils savent changer la société. Ils peuvent même aller jusqu'à l'infanticide s'ils le veulent, parce qu'ils avaient fait cela en ancienne Grèce, où on l'enseignait et pratiquait. Tout peut être réintroduit si cela a déjà été fait dans la société humaine avant. Il suffit de connaître la formule pour l'introduire.

"Act Naturally (1965)" by Buck Owens

"Sois naturel" (1965) par Buck Owens

They're gonna put me in the movies
They're gonna make a big star out of me
We'll make a film about a man that's sad and lonely
And all I got to do is act naturally

Well, I bet you I'm a gonna be a big star
Might win an Oscar you can never tell
The movie's gonna make me a big star,
'Cause I can play the part so well.

Well, I hope you come and see me in the movie
Then I'll know that you will plainly see
The biggest fool that's ever hit the big time
And all I got to do is act naturally.

Ils vont me mettre dans les films
ils vont faire une grande vedette de moi
on va faire un film d'un homme qui est triste et seul
et tout ce que j'ai à faire est d'être naturel

Eh bien, je serai une grande vedette
peut-être gagner un Oscar, on ne sait jamais
le film va faire de moi une grande vedette
parce que je sais jouer le rôle si bien

J'espère que tu vas venir me voir au cinéma
alors je saurai que tu verras clairement
le plus grand idiot qui ait jamais réussi
et tout ce que j'ai à faire est d'être naturel

Et ainsi Hollywood est devenue cette industrie extraordinaire, probablement un des plus grands biens exportés. Peut-être le seul qui reste aux États-Unis, mis à part le militaire. Le nom Hollywood vient de "holly wood" (bois de houx) – "holy wood" (bois sacré). Et bien sûr, le bois sacré se réfère à la baguette des mages, du Grand Mage dans l'occulte. Il agite sa baguette et tout change. Il jette un sort, et on peut même le voir présenté dans les cartoons de Mickey Mouse, avec sa petite baguette. Il est habillé comme un sorcier, et de petites étoiles à cinq pointes partent de la baguette. La terre, l'air, le feu, l'eau et l'esprit. Cinq pointes. C'est cela que ça veut dire. Dans les drames et les légendes de l'ancien Moyen-Orient, tous les hommes sages avaient un bâton. On le retrouve même dans l'ancien testament où Moïse a ses petites compétitions avec les mages du pharaon, et ils jouent à transformer des bâtons en serpents et l'inverse, ce qui est un bon tour de magie.

Le truc pour enchanter l'audience est d'utiliser une baguette, le "bois sacré". A un autre niveau, le bois sacré est aussi le bosquet, puisque aussi bien dans les anciens temps qu'aujourd'hui, les plus grands aiment bien se rencontrer à des endroits spéciaux sur toute la planète – dans leurs bosquets sacrés. C'est très très important. Il y a beaucoup plus à ceci, même dans le folklore juif, concernant les bosquets, et le serpent en laiton enroulé autour du bâton de Moïse. C'est bien sûr une allégorie pour autre chose, que je comprends, mais c'était soi-disant placé dans un bosquet entouré d'arbres, ce qui était un endroit spécial de rencontre pour les mages.

Je vais parler de quelques films qui vont vous montrer la compréhension à l'intérieur de Hollywood, au moins de la part du directeur. Beaucoup des acteurs ne le comprennent même pas eux-mêmes, mais les producteurs et les directeurs le font certainement, et à quelques uns des plus grands, on donne l'information ainsi que des conseils sur comment faire passer le message au public. Ce n'est pas qu'il y ait vraiment des génies à Hollywood, ou qu'ils aient plus d'idées, par des boules de cristal, sur le futur. C'est parce que leur boulot est de toujours nous programmer pendant que nous allons vers le futur.  Hollywood a été une partie essentielle de gouvernement, surtout aux États-Unis.

Il y a des livres qui ont été sortis qui parlent de l'implication de Hollywood dans la production des films de guerre. Ils ont pondu je ne sais pas combien de films de guerre pendant la deuxième guerre mondiale, et ils avaient la coopération totale du militaire américain. Ils utilisaient des escadrilles de chars et de bateaux pour le rendre très très réaliste, dans le but de lancer le recrutement pour combattre les Nazis et les japonais. C'était une propagande incroyable, et cela ne s'est jamais arrêté. Même aujourd'hui, le Pentagone admet qu'il a financé quelques uns des plus grands films en rapport avec la guerre, comme "Jarhead" et toutes ces bêtises, pour recruter les jeunes garçons.

Retournons en arrière, vers les années 1500, une période de changements énormes en Europe. Les Rosicruciens commençaient à sortir de derrière les scènes et à recruter en masse parmi les jeunes, je crois, de la classe moyenne, surtout parmi ceux impliqués dans la science. La science est très importante pour eux, et dans la cour de la reine Elizabeth Ière, il y avait tout un tas de caractères, des gens très importants dans une ère importante. Vous allez y trouver John Dee, ainsi que Fludd. Fludd était le principal responsable de la création du Théâtre du Globe destiné aux pièces de Shakespeare.

Rien ne se passe par hasard, et Robert Fludd était aussi un alchimiste. Il était impliqué dans l'architecture de la tradition hermétique, ce qui veut dire qu'ils voulaient unir le ciel et la terre. C'est toujours la même tradition hermétique, l'union de l'esprit et de la matière, la perfection du monde, selon leur vue bien sûr. Ils savaient, comme ils avaient toujours sus, que la compréhension appartient à ceux qui "connaissent". Les profanes, les masses, seraient simplement des esclaves. Ils n'avaient pas honte à se voir comme une classe supérieure de gens, une race spécialisée, intellectuelle.

Puis il y a Stratford-upon-Avon.  Si vous les décomposez, cela veut dire "tout droit vers Avon" ("straightforward upon Avon"). Maintenant, Avon est le fleuve, et un "ford" (un gué) est l'endroit où vous le traversez. Si vous dessinez cela, vous avec une croix, un carrefour. Un des dictons anglais est "you meet the devil at the crossroads." – "vous rencontrerez le diable aux carrefours".  Avon, à l'envers, devient NOVA, nouveau. Cela devient donc "Nouvelle Croix Droite". C'est cela que ça veut dire.

Et Shakespeare - ou Jacques Pierre – le prêtre du père était le magicien qui a essentiellement créé la langue anglaise telle que nous la connaissons aujourd'hui. Elle a été mise à jour depuis, mais cela avait été une mise à jour majeure pendant cette période particulière. La mise à jour précédente était celle de Chaucer avec ses "Contes de Cantorbéry"  ("Canterbury Tales") et d'autres écritures. Avant cela, les gens parlaient l'ancien nordique et l'anglo-saxon. Une nouvelle langue avait donc été créée scientifiquement. Elle est bien sûr complètement encodée, et c'est dommage parce que tellement a été perdu. Nous sommes en train de perdre tant de mots qu'à la fin du compte, on ne sera plus capable d'exprimer quoi que ce soit avec précision – et on appelle cela "le minimalisme linguistique". C'est une technique qui est utilisée sur le public, car depuis un long moment déjà, les enfants reçoivent leur vocabulaire des média, de la musique et des héros qu'ils adorent. Que dieu nous aide si on finit tous par imiter les membres des équipes de sports, parce que si vous voulez le minimalisme linguistique, ils suffit d'écouter les entretiens avec ces joueurs après les match – vous l'avez là.

Donc, les années 1500 étaient une période énormément importante. C'était aussi, comme je le disais, l'introduction de l'idée hermétique. La perfection de l'homme, ce qui veut dire bien plus que juste une perfection superficielle. Ils parlent d'aller jusqu'au bout de la vraie religion, ce qui veut dire recréer ce qui a été séparé de dieu. Ceci date de l'allégorie d'Adam et Ève, parce que lors de la séparation, Adam avait retenu l'esprit qui lui avait été donné, alors qu'Ève reçut la capacité de recréer l'humanité. De donner une progéniture à l'humanité. Ceci est un grand secret dans la franc-maçonnerie qui explique pourquoi ils n'aiment pas tant les femmes. Elles ne possèdent pas d'esprit. Albert Pike disait que la femme ne pouvait que refléter la lumière de son mari. C'est lui le soleil, elle est la lune.  Il n'y a pas de lumière qui émane de la lune elle-même, elle reflète la lumière du soleil. C'est en ceci que consiste le rabaissement du féminin, et la perfection serait si les deux pouvaient être unis en un. C'est une religion très très ancienne. Elle date d'une ère pré-judaïque, et ils n'ont jamais perdus de vue ce but où tout sera, selon eux, remis en soi-disant harmonie. Mais alors, ils vous donnent la fin au début – c'est un des trucs de la religion, de commencer par ce qui en réalité est leur fin.

Retournons encore vers les années 1500. La Reine  Elizabeth I sponsorisait ces rosicruciens pour écrire des pièces de théâtre, et elle assistait à la plupart d'entre elles. Christopher Marlow était probablement une exception puisqu'il écrivait de ce groupe d'hermétiques qui faisaient entrer l'occulte dans leurs pièces de théâtre, et à cause de cela, il révélait trop. Il est discutable s'il faisait partie de ce groupe, ou si en fait il les opposait, mais il était comme Dagobert bien avant lui. On lui a percé l'œil, ce qui est la technique maçonnique appliquée à "celui qui en voit trop".

Il y a tellement de choses dont je pourrais parler, et dans un sens c'est dommage d'en faire un exposé spontané, mais pour le moment, le temps est crucial et donc tout est plus ou moins spontané. Et donc ce soir, je vais me concentrer sur quelques films qui sont très parlants concernent des informations et leur compréhension du système, et qui ont aussi été de la programmation prophétique puisque, pour les cercles de haute maçonnerie, le dévoilement des méthodes plante l'idée d'inéluctabilité en même temps. Cela nous familiarise avec une idée pour que, quand elle se réalise effectivement, nous l'acceptions sans nous poser des questions, comme si c'était normal.

Je voudrais parler du film "Network"  sorti en 1976. C'est l'histoire d'un gars qui travaille comme présentateur de télé. Un jour, il fait une prise de conscience messianique et commence à dire la vérité au public, et une de ses déclarations est "vous" (le public) "êtes les vrais gens. Nous ne sommes que des faux" quand il réalise que l'audience essaye d'imiter les fictions – tout ce que vous voyez à la télé est de la fiction. C'est dirigé, fabriqué, ce n'est pas spontané. Les invités de n'importe quelle émission du genre "question-réponse" détiennent les questions planifiées.

J'ai regardé un petit exposé sur Kissinger, et j'ai découvert que lorsqu'il était venu au Canada, son manager – ils ont tous un manager aussi – avait une liste de propositions de questions qu'on pouvait poser à Kissinger. Toute question ne figurant pas sur cette liste n'obtiendrait ou bien simplement pas de réponse, ou bien ils allaient juste quitter le plateau. Tout ce qui est produit est faux. C'est des faux. C'est une branche essentielle de contrôle de votre esprit. Cela l'a toujours été.

Dans le film "Network", après avoir eu ces crises de convulsions, et qu'il sort ses déclarations messianiques comiques, il sort beaucoup de vérités, et finalement il est convoqué par un des big boys. Un des big boys qui font tourner le système, et le gars lui dit "il n'y a pas d'Amérique. Tout est une grande corporation, une association de corporations. Il n'y a pas d'Angleterre. Il n'y a pas d'Amérique. Il n'y a pas de Pays-Bas. Il n'y a pas de Chine. Il n'y a pas de Russie. Juste un conglomérat de corporations. C'est l'argent qui dirige le monde."

Et c'est vrai, c'est ainsi que sont les choses. L'Économie. Tout ce qui commence avec un "E" dans la langue anglaise est d'une importance primordiale. L'importance primordiale veut dire la plus haute, et cela vaut bien la peine de voir "Network" pour voir ce qu'ils dévoilent à un public qui ne fait que mâcher des chiclettes et avaler du pop-corn, qui se fait télécharger et pourtant ils ne se souviennent jamais de ce qui est dit ou fait.

Le deuxième film est relativement célèbre dans certains cercles. Il s'appelle "Invasion Los Angeles" ("They Live"), fait en 1988. À nouveau, le système est montré sous forme allégorique. Ils le font ouvertement, ils vous montrent les différentes sortes the techniques de contrôle mental des publicités, ils vous montrent le genre de gens qui vivent entre vous mais qui ne sont pas du tout comme vous. Dans le monde réel, vous retrouverez ceci dans la franc-maçonnerie puisqu'il y a définitivement un feedback à la maçonnerie d'informations à voir avec le public et les endroits où ils vivent. Ils recueillent des données sur tout le monde, et l'Ordre de l'Étoile Orientale est fameux pour ceci.  Ils recueillent des données, et je connais quelqu'un qui avait confronté un membre haut-placé de l'Ordre de l'Étoile Orientale, et elle l'a avoué. Je sais qu'à l'endroit où je vivais, il y avait toutes ces dames âgées autour du Grand Maître de la loge locale. Elles étaient toutes des membres de l'Ordre de l'Étoile de l'Orient, et elle recueillaient les informations sur tout le monde, les bruits qui courent. Cela vaut donc la peine de regarder ce film, pour voir comment ils vivent, sous forme allégorique. Bien sûr il y a la tournure des extra-terrestres, qui est très populaire avec les gars autorisés dans certains pays.

Un de ces gars bien connus m'avait demandé de faire un documentaire, mais lorsqu'il a découvert que je ne pousse pas le programme "extra-terrestre", c'était la dernière chose que j'ai entendu de lui. Il m'avait d'ailleurs contacté par téléphone.

Le troisième file est "The Wicker Man", l'original, tourné en 1974. C'est un film très révélateur concernant le religion qui dirige le monde. À l'extérieur, il y a une forme de culte de la nature, avec aussi un groupe élite au sommet qui joue avec les gens, et ça c'en est une partie clé. Ils jouent avec les gens, comme s'ils s'ennuyaient. Ils savent comment nous pensons, et dans "The Wicker Man", un policier est envoyé de son petit territoire en Écosse à une île devant la côte ouest de l'Écosse, soi-disant pour enquêter la disparition d'une fille. En fait, il a été leurré, et tout le film montre comment on joue avec lui. Il trouve des indices qui ont été plantés pour lui, en sachant comment son esprit va conclure pour en arriver à la partie suivante, et celle d'après, etc., jusqu'à la fin, où il est devenu l'imbécile prêt au sacrifice. Il était le représentant d'un roi, donc important. Il est venu de son propre gré – très important aussi. Il était puceau, ce qui est très unique de nos jours.

Mais ce qui était drôle pour moi de voir était de voir comment ils avaient placé un policier là. Bien la plupart des policiers sont des francs-maçons, puisqu'il est presqu'obligatoire de devenir un  franc-maçon si jour rejoignez les forces de la police. La fraternité, la confrérie de la police. Tout le monde qui ait jamais visité la maison d'un policier va voir les photos de lui, dans son uniforme d'élève à la remise des diplômes, et à côté de celle-là, il y a la maçonnique où il porte les gants et tout cela, parce qu'ils doivent d'abord jurer allégeance entre eux avant de jurer allégeance de vous servir. Ils ne vous servent pas. Ils servent l'élite qui les emploie. Protéger et servir.

Dans "The Wicker Man", le policier porte le chapeau typique de l'Angleterre et de quelques uns de pays du Commonwealth, avec la bande aux carreaux noirs et blancs. C'est un échiquier, tout comme les sols mosaïques dans la franc-maçonnerie. Cela représente les deux opposés. Le ciel et l'enfer. Ils ont le droit d'utiliser les forces noires si nécessaire, et c'est la raison pourquoi ils se couvrent mutuellement. Souvent ils modifient leurs rapports et leurs histoires pour justifier ce qu'ils font. Et donc, cela était la seule partie qui n'avait pas de sens, mais cela ne se remarque que par ceux qui comprennent ces choses.  "The Wicker Man" de 1974 vaut bien la peine. Je crois qu'il y en avait un fait plus tard qui va dans l'absurde, avec des monstres impliqués.

Un autre film à voir, duquel je ne connaissais même pas l'existence, est "Control Factor". Il est sorti en 2003 et n'a pas eu de publicité, tout comme "The Wicker Man". C'est un film excellent qui contient beaucoup de réalités concernant le contrôle mental en utilisant des fréquences microondes, et toutes les petites tours microondes réparties dans toutes les villes pour contrôler le mental du public. Il parle aussi d'un groupe secret de scientifiques spécialisés qui ont pleine autorité à utiliser des genres d'armes très avancés, et qui implantent la puce dans les cerveaux de certains individus à l'intérieur des villes.

En fait, dans "Control Factor" ils utilisent des données réelles qui ont été révélées au public par des livres, comme "Entre deux âges" et "L'Ère Technétronique" par Zbigniew Brzezinski. Ils utilisent même les termes "technétronique" etc., et tout ce qu'on voit dans ce film peut être fait aujourd'hui. En fait, c'est vieux déjà. Tout ce qu'ils découvrent au public est dans un sens déjà dépassé. Ils ont tellement d'avance parce qu'il y a trois niveaux de science, et le domaine public est celui du professorat et en-dessous. C'est le niveau le plus bas. Le CIA, à un niveau plus élevé, aux niveaux compartimentés qu'ils ont, a un équipement dépassant la science-fiction. Puis, au-dessus de cela, il y a un niveau encore plus haut, pour les vrais contrôleurs. Tout cela parce qu'on ne partage jamais le pouvoir ultime avec ceux qui vous aident.

"Control Factor" 2003 a été montré partout en Europe, et comme je le disais, je n'avais même pas entendu en parler avant que quelqu'un en Belgique m'en parle. Cela vaut bien la peine de la voir.

Un autre film à voir vient d'Allemagne, mais on peut le louer dans les magasins ici. Il a été fait en 2002, il s'appelle "L'Expérience" ("Das Experiment"), avec des sous-titres anglais. Un film excellent sur un sujet dont j'ai parlé avant, sur comment les gens deviennent le rôle qu'ils prennent, comme par exemple Monsieur le Facteur, Monsieur le Policier, Monsieur le Soldat, et ce genre de choses. Je suis sûr que je genre d'expériences ont été faites souvent.

Cela joue dans une prison fictive, et tout un groupe de gens y entre, je crois qu'il y en avait 20. Dix d'entre eux sont costumés en gardiens de prison, les dix autres comme prisonniers. Il ne faut pas beaucoup de temps avant que les mordus du contrôle parmi les gardiens commencent à être les vrais gardiens et utilisent les mêmes techniques et mesures contre les prisonniers. En un rien de temps, la situation devient réelle. C'est un très bon exposé qui montre comment c'est facile de persuader, contrôler et endoctriner les gens à devenir ce que leurs maîtres veulent qu'ils deviennent.

Un des films le plus souvent mentionné du genre des choses si terrifiantes, "viens que je boive ton sang" est "Eyes Wide Shut", fait en 1999.  Très bien fait. Par Stanley Kubrick, qui était bien haut là dans la franc-maçonnerie. Il avait fait "2001" et "2010" pour Arthur C. Clarke, donc il comprenait le programme. Il est mort juste après avoir fait ce film. Il y a des gens qui disent qu'il était allé trop loin avec ce film. Cela peut bien être de la spéculation, mais il faut bien observer et suivre l'action pour la comprendre, et même prendre note des noms de rues, de tous les noms qu'on entend dans le film, et les prononcer, à l'envers et à l'endroit, et ainsi de suite. Il y a beaucoup plus dans ce film que la plupart des gens vont jamais imaginer.

Vous allez voir le genre de cérémonie qu'ils ont au sommet, où le "fait ce que tu veux" est toute la loi, où il y a la promiscuité en masse dans ces réunions secrètes - des orgies on pourrait dire, et des masques. Ils adorent les masques au somment; ces masques servent ceux de l'ancienne Égypte. Voici à nouveau les sciences hermétiques, avec des gens qui portent des têtes du chacal et de divers autres animaux.  Vous allez reconnaître Thoth, parfois appelé "Thout" ou "Thoth" d'Égypte, et le simple secret derrière Thoth, qui avait amené l'écriture et les mathématiques et tout cela à la société, est que ce n'est pas une personne ni une chose, mais une pensée. C'est de là que vient le mot anglais pour pensée, "thought". La plupart des gens n'utilisent jamais leur propre pensée.

Comme "The Wicker Man", "Eyes Wide Shut" montre à nouveau comment l'élite joue un jeu avec un caractère, qui n'a aucune idée qu'il est joué, le long de tout le film. Il en arrive aux conclusions préconçues par eux. Il va à des endroits pour résoudre le mystère, et ils savent toujours que c'est là qu'il va aller. Dans un sens, ils le mènent en bateau pendant tout le film, tuent même des gens, juste parce que pour eux, c'est un jeu. Ce n'est rien. Ils sont invulnérables, la société ne peut les toucher. Il n'y a pas de policier qui va les poursuivre, il n'y a pas d'enquête. Cela vaut bien la peine de le voir - et ces groupes existent.

Un autre bon film à voir est "THX 1138". Ceci est une spéculation sur une société totalement contrôlée, où les gens sont cultivés pour leur mission, et ils vivent sous la terre. Ils ne vont jamais à la surface, ils font les boulots qui leurs sont désignés. Ils sont sous des médicaments toute la journée, et ils sont testé. Leur urine est testée pour assurer qu'ils ont assez d'un médicament ou d'un autre. Il y a des haut-parleurs qui leur parlent et leur disent quel médicament prendre ou duquel il faut prendre plus, etc. C'est un système complètement réglé, où ils ne sont jamais jamais complètement conscients. Dans ce film, il n'y a pas de vraie perception d'individualité. Un détail comique est qu'ils on même un écran d'ordinateur où ils peuvent se confesser. L'image d'un prêtre apparaît et ils lui disent leurs petites pensées, et bien sûr, cela va directement chez les contrôleurs du sommet. Eh bien, y a-t-il quelque chose de nouveau? Mais cela vaut bien la peine de voir ce film.

"L'Âge de Cristal" ("Logan's Run") est un autre bon film qui a été fait aussi tôt qu'en 1975, avec Michael York. À nouveau, il y a une société créée artificiellement ou personne ne devient plus âgé que - je ne sais plus si c'était 29 ou 30. Quand ils arrivent à cet âge, une puce implantée dans la paume de leur main commence à luire, et ils vont dans une sorte de cirque où tout le monde sort en arène. Le mot "Arène" vient directement du mot "Aaron", le grand prêtre. Les autres sont assis là à observer ce qu'ils pensent être une expérience religieuse, où ces gens continuent vers la vie suivante mais en réalité sont tués. Tout le système est dirigé par un ordinateur, et c'est leur moyen de résoudre leur problème de population. Il est intéressant de voir qu'il n'y a pas de vieilles personnes dans ce film.

Christopher Walken a paru dans plusieurs films intéressants, je pense. Je crois qu'un d'entre eux était, en 1972, d'abord appelé "La cage au bonheur" ("The Happiness Cage"). Puis il est sorti sous le nom de "The Mind Snatchers" ("Voleurs de l'esprit"), où Walken joue un soldat qui cause des troubles en criant des impudences. On l'enlève et l'amène pour des expériences médicales, et le film tourne autour de ses essais de comprendre ce qui se passe. La mise en scène rappelle  Tavistock. Ces instituts existent, d'ailleurs, et l'idée est de vous implanter une puce qui permet de vous contrôler à distance. Eh bien, ceci a été fait à Tavistock; Aldous Huxley en a parlé dans son discours à Berkeley (discours qu'on peut trouver sur son site internet). Le grand gagnant Huxley pensait que de planter des câbles dans des têtes, pousser des boutons pour les faire marcher comme des robots, était fantastique, une grande amélioration de la société. C'est ce qu'on retrouve dans le film "The Mind Snatchers".

En 1983, Walken parût aussi dans "Brainstorm", où il joue un scientifique impliqué dans la fabrication d'une sorte de casque qui communique avec un ordinateur et qui serait capable de transmettre ce qui se passe dans l'esprit des gens à distance pour être reçu par d'autres ordinateurs. Ceci n'est pas une fantaisie non plus, ces choses existent réellement. C'est toujours utilisé, même dans les films, à des fins militaires, mais cela vaut bien la peine de regarder ce film pour voir depuis combien de temps ils montrent ce genre de choses au public.

Et comme je le dis, c'est une forme légaliste de vous montrer ce qui est à venir, mais c'est aussi une façon de simplement vous programmer à l'accepter lorsque cela devient réel, la programmation prophétique. On ne se pose pas de questions sur des choses dont le concept nous semble vaguement familier quand les scientifiques viennent à la télé pour nous dire que c'est le progrès, voyez-vous. Eh bien, c'est qui qui définit ce qu'est le progrès? Ce n'est pas nous, mais on ne demande pas notre opinion, pour quoi que ce soit, et ceci est un fait. Il n'y a pas de démocratie. Il n'y en a jamais eu. Le programme est tout ce qu'il y a.

À l'université de Loyola en Louisiane, il y avait quelques réunions mondiales de science, financées par le département du commerce des États-Unis. Ces réunions avaient à voir avec l'implantation de puces dans la population entière de la planète, à l'exception, bien sûr, de l'élite. Il existe des centaines de pages sur ceci. Planter des puces dans les cerveaux des gens va créer la paix dans le monde, et des ordinateurs régionaux vont finalement contrôler les gens et les programmer pour leur travail. Ainsi, vous pourrez être plombier un jour et électricien le lendemain. Cela vous importera peu puisque vous n'en saurez même rien, vous n'en aurez pas de souvenir, et vous n'aurez aucune individualité.

"Le Fantôme dans la Machine" ne sera plus capable de connecter, et ils ont dit à la première de ces réunions que pour familiariser les gens avec cette idée, elle serait promue par des romans, des bandes dessinées, des films, et ainsi de suite. Eh bien, cela a déjà été fait. Il existe des films qui nous le rapprochent sous différents déguisements à des façons différentes, mais toujours aux mêmes conclusions. C'était vite après la fin de la première réunion que "Final Cut" ("Coupure finale"), le film avec Robin Williams est sorti, en 2004, et d'autres l'ont suivi. C'est pour vous familiariser avec l'idée d'avoir un objet en vous qui peut surveiller vos activités, vos pensées comme une caméra. Ce que vous voyez, ce que vous entendez, est enregistré comme avec une caméra, et ce sera joué après votre mort à ceux qui sont intéressés. Oh, quel gain pour la police, eh? Ils n'ont plus besoin de vous poser des questions sur quoi que ce soit, ils n'ont qu'à accéder à votre puce. Les bandes dessinées ont maintenant des super-héros munis de puces et détenant des pouvoirs supérieurs. C'est ainsi qu'ils vont le vendre aux jeunes.

À ces réunions, ils ne discutent jamais sur la politique. Ils ne mentionnent même pas les gouvernements puisque ces caractères, ces grands scientifiques, savent que les gouvernements ne sont qu'un spectacle pour le public. Ils travaillent pour les vrais dirigeants, et donc, lorsqu'ils parlent, ils parlent avec autorité. Ils ont dit: "ceci va être promu par ces méthodes, les bandes dessinées, les films, etc., et les romans", et c'est assez facile à faire, si vous regardez les organisations culturelles, en particulier. C'est intéressant que dans le système soviétique, il y avait un Département de la Culture. Le gouvernement avait un Département de la Culture, et je me suis rendu compte, quand j'étais jeune, qu'il y en a un en Grande-Bretagne aussi, et le Canada a aussi un Département de la Culture.

Eh bien, pourquoi en aurait-on besoin?

Eh bien, c'est nécessaire pour servir l'argent à certains auteurs, souvent accompagné d'instructions pour construire des histoires autour d'idées particulières. C'est ainsi que c'est fait. C'est ainsi qu'ils guident votre culture. On ne peut avoir n'importe qui qui fait son propre truc et vient avec une histoire qui ne se trouve pas sur le programme, qui n'entre pas dans le format, surtout si tout le monde l'aimait. Ainsi, tout dans l'industrie de l'art se fait par des bourses venant bien sûr le la haute maçonnerie. Un bon Maçon ne posera jamais la question sur les pourquoi de qui que ce soit. Il doit immédiatement obéir les ordres d'un supérieur, c'est ainsi qu'il avance dans la vie. Tous les politiciens le font. Ils ne réfléchissent pas pour un moment. Ils ne devinent pas ce qui se passe. Au bout du compte, ce qui se passe leur importe peu. Ils apprennent vite de ne pas poser des questions. Tu es un bon garçon si tu ne poses pas de questions. Tu ne fais qu'obéir. C'est ainsi que fonctionne toute la structure.

Donc, regardez "Final Cut" et d'autres. Quelques uns sont assez affreux et de troisième classe, mais je suis sûr qu'ils y mettent de l'argent en essayant de nous familiariser avec l'idée. Je pense qu'ils n'ont pas encore fait de film avec un enfant qui est enlevé parce qu'il a une puce. Il n'y a plus que des sports et des drames à la télé, des drames d'avocats, d'hôpital. En fait, les territoires principaux de contrôle, la loi et la médecine etc., voyez-vous.

Et donc, je suis surpris qu'il n'y a pas encore de film où un petit ange est enlevé, et où tout le monde est là à ronger ses ongles en attendant que les gars avec leurs éprouvettes fassent leurs tests d'ADN et qu'on utilise les traceurs pour trouver la puce. A la fin, ils vont retrouver l'enfant, et Bruce Willis aura le rôle principal pour sauver l'enfant en attaquant comme Rambo, et ils vont combattre les scientifiques qui l'auront organisé, et ainsi de suite. On va le voir sortir, si cela n'existe pas déjà.

Voici un autre très très bon film qui fait penser. On voit quelques films qui font penser, mais la plupart ne le font pas. On vous télécharge via les émotions. C'est appelé réponse émotive, endoctrinement émotif. Mais dans "L'Associé du Diable" ("Devil's Advocate"), on vous montre la nature humaine, et on y trouve beaucoup d'allusions au diable qui détient le cabinet d'avocats le plus grand de New York. Le diable parle à un gars qui n'est pas au courant qu'il est en fait le fils du diable qui est en cours d'être entraîné à reprendre le cabinet, ils parlent même de comment prendre contrôle du monde. Il dit que c'est en lâchant des armées d'avocats sur le monde. Des millions et des millions d'avocats, ainsi que vous serez ligotés, vous ne saurez ni bouger ni parler. Tout par la loi. LA LOI EST UN MUR AUTOUR DE VOTRE ESPRIT. (en anglais, loi est "law", et mur est "wall", ce qui est law à l'envers)

Ceci sont quelques films à regarder avec soin. Ceux qui les ont déjà vus pourront peut-être les regarder encore une fois, avec plus d'attention qu'avant. Ils sont énormément révélateurs puisqu'on y révèle toujours les méthodes à ceux qui sont assez sages pour le voir ou l'entendre. Pour ceux qui savent voir et entendre, il y a toujours, toujours, un exposé sur comment c'est fait et pourquoi. C'est construit, comme je le dis, comme le Théâtre du Globe pour les pièces de Shakespeare. Il n'était pas appelé "Globe" par hasard. Le globe, le monde, où la scène descendait vers l'audience. C'est dans ces jours qu'ils ont introduit la participation du public. Ils vous faisaient participer dans l'histoire, et beaucoup de gens se perdaient dans le drame et croyaient que c'était tout vrai. C'est quand cela arrive que les acteurs savent qu'ils sont convaincants, que cela marche. Lorsque l'audience oublie qu'elle est en train de voir de l'artificiel, qu'elle voit des acteurs en train de faire leur travail. Les acteurs savent qu'ils ont réussi à faire passer un message lorsque les gens sont convaincus, ils ont inséré dans leur esprit la possibilité que ce qu'ils leurs montre peut être réel ou est réel; les gens ont effectivement été changés. Le changement alchimique. Vous les aurez changés. Vous leur aurez jeté un sort. C'est ainsi que c'est fait.

Dans les traditions ésotériques, la scène devient un microcosme où toute connaissance vraie est emmagasinée dans la personne, mais elle est aussi la version en miniature de l'univers de cette personne. Tout ce qui est là y est contenu. Ceci fait partie de la religion des groupes ésotériques occultistes du sommet. Une pièce de théâtre en soi pouvait devenir un "talisman", dans un sens. Un "microcosme talismanique". Ils utiliseraient en effet les effets théâtrales. Même dans le temps de Shakespeare, la tonnerre et beaucoup beaucoup d'autres effets sur scène étaient très, très convaincants. Dans l'immense pièce y performée, "Troie brûle", et la conflagration de Rome, il y avait des douzaines et des douzaines d'autels autour de toute la scène, destinés à la brûlure apparente des sacrifices. On ne faisait pas d'économies dans ce temps dans l'effort d'enchanter le public.

Le public pense toujours qu'il va simplement être diverti, pour son plaisir, et souvent c'est vrai, mais ils ne se rendent jamais compte du fait que leur trajectoire est façonnée pour eux. Ils ont un aperçu d'un territoire qui leur est présenté, dans lequel ils n'ont jamais pensé eux-mêmes d'entrer, et ils participent, dans un sens, à la pièce.

À un moment, le "Mage", comme ils l'appellent, le magicien de la tradition maçonnique rosicrucienne, se trouvait dans une quête personnelle. La quête de se comprendre soi-même en relation avec le microcosme, et c'est dans la même période qu'il y a eu une séparation, dans les années 1500, où certains de leurs membres devenaient politiques et désiraient prendre le contrôle sur la population entière du monde. Finalement ceci devenait leur intention, de contrôler, de recréer, de refaire tout ce qui demeurait imparfait. C'est ce qu'ils disent. Tout demeurait imparfait parce qu'aucune vraie pensée était entrée dans la création du monde. C'était un acte spontané de création, et ils croient que lorsqu'ils atteignent un statut de déité eux-mêmes, ils auront par conséquent le droit de refaire le monde comme il devrait être. Cette idéologie particulière n'est jamais morte, et l'élite la suit toujours.

Ceci se rapporte à tout. C'est la raison derrière toute cette nourriture modifiée qui abrutit le public, et bien sûr elle assure que vous serez tués plus vite. C'est ce qu'elle va définitivement faire. Le contrôle de la population. mais ils veulent modifier tout. Tout sur la planète, le perfectionnement. Ceci se montre dans leur architecture et dans l'aménagement de leurs bâtiments. Depuis les années 1500, et jusque dans les années 1800, on a pu voir les grandes propriétés, il y en a qui existent encore, et si vous regardez les formes de leurs jardins, comment ils sont aménagés en motifs géométriques, ils sont une réflexion d'un microcosme dans le microcosme, et vice versa. C'était la création de l'harmonie entre le ciel et la terre, selon leur terminologie. Harmonie. Il fallait une grande foi pour faire cela, et vous allez voir que c'est une tradition bien plus vieille que des années 1500.

Vous allez le voir dans les grandes cathédrales qui étaient bâties au début du 11ème siècle et suivants. Vous allez voir les dômes immenses et les acoustiques incroyables. Imaginez le travail mathématique qui entrait dans la création de ces dômes entrecroisés. Ils le faisaient en utilisant des poutres énormes affinés à leur pointe pour former les voûtes. A l'intérieur des églises, ils essayaient de recréer la nature. Tout représente des arbres, les voûtes qui se rencontrent C'est ce que vous voyez, même si en général vous ne vous en rendez pas compte. Un forme perfectionnée de la nature. C'est de cela qu'il s'agit, et les héritiers de ces sciences y travaillent encore aujourd'hui, à l'insu du public, et ils ont le contrôle total de la seule chose qui fait tourner le monde. Cette chose, on l'appelle l'argent.

Qu'est-ce qu'il y avait avant le concept de l'argent - ou est-ce qu'ils sont tous venus avec la même idée en même temps? Eh bien, vous pourrez parier votre dernier sou puisque si vous retournez voir dans les temps anciens, vous allez trouver que cette religion de mystère était déjà là il y a des milliers d'années, et elle utilisait déjà l'argent pour avoir ce qu'elle voulait. Elle conquérait des peuples et les forçait à utiliser de l'argent pour les faire entrer dans leur système. Dès que vous aurez fait cela dans tout le monde, c'est votre système. Tout le monde est conditionné à gagner de l'argent, ce qui, dans le système est plus important que n'importe quoi d'autre, et on l'appelle ce système "l'économie". Est-ce qu'elle est là pour nous servir, où est-ce que nous sommes là pour la servir?

Eh bien, selon les économistes, le précédent est vrai. La souffrance qui l'accompagne n'est pas importante, elle n'en est qu'un effet secondaire. Vous n'y pouvez rien faire, voyez-vous. C'est ce qu'ils disent. Ce système occultiste nous dirige par des sciences qui sont passées de génération en génération dans certaines familles, par les archives de la vraie histoire et des méthodologies. C'est la science de comment fonctionne votre esprit et comment il peut être manipulé tout le long de votre vie. C'est une science réservée à la minorité, et elle plaçait Freud dans la catégorie "maternelle". Il suffit de lire les anciens philosophes grecs pour comprendre ceci, parce que leurs techniques étaient bien plus avancées que celles de Freud.

Comme je le dis, ceci est un sujet très très vaste, et j'aurais préféré en faire une série planifiée au lieu d'un exposé spontané, mais il y a tellement de choses à faire pour le moment. Tellement de choses à faire, et le temps se fait court pendant qu'on court vers le totalitarisme qui nous entoure, du moins les lois et les mécanismes pour les mettre en œuvre sont déjà mis en place et prêts. Ce n'est pas un beau sujet de réflexion, mais il fait regarder ce qui est pour pouvoir le dépasser. Dans toutes les générations il y en a eu quelques uns qui l'ont dépassé, quelques uns qui ont conservé leur mémoire, et la mémoire est très importante. Très importante.

Bonne nuit de ma part, et de la part de mon chien Hamish, et que votre dieu, ou votre chien, aille avec vous. (dieu en anglais, c'est "god"; le chien est "dog", ce qui est "god" à l'envers)

"You Ought to be in Pictures"

"Tu devrais être dans les films"

You ought to be in pictures
Gee you're beautiful to see.
Say you want to be in pictures
Oh what a hit you would be
Your voice would thrill the nation

Your looks would be adored
You'd be a big sensation
With wealth and fame your reward
And if you should kiss the way we kiss
When we are all alone
You'd have every girl and man a fan at your door

You ought to shine as brightly
As Jupiter and Mars
Say you want to be in pictures
My star of stars 

Tu devrais être dans les films
mon dieu, tu es belle à voir
dis que tu veux être dans les films
oh, quel succès tu serais
ta voix ferait frissonner la nation

ton apparence serait adorée
tu serais la grande sensation
avec la richesse et la gloire comme récompense
Et si tu devais embrasser comme nous nous embrassons
lorsque nous sommes tout seuls
tu aurais toute fille et tout homme comme admirateur devant ta porte

tu devrais être aussi brillante
que Jupiter et Mars
dis que tu veux être dans les films
mon étoile des étoiles