EXPOSÉ DE ALAN WATT ("BLURB")

"PSYCHODYNAMIQUES  DU SADOMASOCHISME

MANIPULATION SCIENTIFIQUE DE LA SOCIÉTÉ

PAR LA MINORITÉ DOMINANTE"

25 OCTOBRE 2006

Droits d'auteur : Alan Watt – 25 Octobre, 2006 (hormis musique et citations littéraires) 

WWW.CUTTINGTHROUGHTHEMATRIX.COM
www.alanwattsentientsentinel.eu

 

"Rainy Day People" by Gordon Lightfoot

"Les Gens des Jours Pluvieux" par Gordon Lightfoot

Rainy day people
always seem to know when its time to call
Rainy day people
don't talk, they just listen till they've heard it all
Rainy day lovers don't lie
when they tell ya they've been down like you
Rainy day people
don't mind if you're cry'in a tear or two
If you get lonely,
all you really need is that rainy day love
Rainy day people
all know there's no sorrow they can't rise above
Rainy day lovers
don't love any others, that would not be kind
Rainy day people
all know how it hangs on a piece of mind

Les gens des jours pluvieux
semblent toujours savoir quand appeler
je gens des jours pluvieux
ne parlent pas, ils écoutent jusqu'à la fin
les amants des jours pluvieux ne mentent pas
s'ils disent qu'ils étaient déprimés comme toi
les gens des jours pluvieux ne sont pas dérangés
si tu pleures une larme ou deux
si tu te sens seul,
tout ce dont tu as vraiment besoin est cet amour des jours pluvieux
les gens des jours pluvieux
savent tous qu'il n'y a pas de peine qu'on ne peut dépasser
les amants des jours pluvieux
n'aiment personne d'autre, ce ne serait pas gentil
les gens des jours pluvieux
savent tous que cela dépend de la paix à l'âme

Alan: Et on est le 25 octobre 2006. Beaucoup de travail pour les gens à la campagne qui essayent de rattraper sur toutes les choses qu'ils ont à faire avant que la neige ne vienne dans cette partie du pays - et il a plu pendant des semaines maintenant, tous les jours, il n'y avait pas un seul jour sans pluie. Des pluies battantes, et je sui sûr que cette guerre météorologique qu'on vit va se manifester, déjà le routes rurales sont délavées et pleines de trous, et tout. Un peu tard dans l'années pour les réparer, bien sûr, pendant qu'ils se pressent avec les grandes autoroutes de la NAFTA, sur les autoroutes no. 11 et 69 là haut dans l'Ontario.

Je voudrais rappeler aux gens qui reçoivent ces exposés par d'autres d'aller voir sur cuttingthroughthematrix.com pour des articles qu'ils peuvent acheter. Des DVD, CD, livres non pas seulement sur cet éternel Nouvel Ordre Mondial, car il est toujours nouveau. Chaque phase de l'histoire en fait partie, et ils peuvent en trouver l'histoire sur mon site internet.

Je voudrais aussi dire que je lis tous les messages que je reçois, par e-mail ou par poste - mais honnêtement, je ne peux pas répondre à tous comme je n'ai pas un grande commerce comme on les voit des grands leaders autorisés du mouvement contre le Nouvel Ordre Mondial. Je n'ai pas la support financier. Je n'ai pas d'équipes qui travaillent pour moi, pour faire tout le travail. Ce n'est pas rentable. Je ne fais pas de pub, et donc je fais d'autres choses pour survivre, pour ne pas parler des choses que je dois faire, comme fendre du bois, le protéger contre la pluie, etc. Voici pourquoi je ne peux pas répondre ä chacun qui m'écrit.

Il y a des gens qui me posent tellement de questions dans une lettre, je devrais écrire tout un livre juste pour eux, et bien sûr je ne peux pas prendre le temps de faire cela. Il n'y a qu'un seul moi. Mais je lis tous mes messages, et je commence à connaître beaucoup de gens simplement par leurs lettres, en fait. Je sais où ils en sont dans leur petite vie dans cet énorme monde , et je sais où ils en sont dans leurs relations. Ce genre de choses. Leurs soucis, et j'ai certainement des sympathies pour eux, puisqu'on passe par des changements incroyables, incroyables.

Je crois que quelques uns des grands ont dit eux-mêmes que ce sont les changement les plus importants depuis qu'on a bougé les gens de la campagne dans las villes pour la révolution industrielle. On passe par tout genre de chocs de culture, seulement dans une autre direction, avec le même genre de choses. Des chocs de culture pendant qu'on passe dans cette phase suivante qui nous entoure. Vous pouvez le voir chaque jour. On peut presque en sentir l'odeur. Mais cela nous entoure et c'est en route. Donc oui, c'est une belle journée misérable d'averses ici en Ontario, et chaque jour je rétrécis un peu plus, un jour j'aurai la taille d'un nain - sauf si on appelle cela "des personnes à altitude réduite" maintenant. Peut-être que c'est l'expression politiquement correcte. Mais bon, voilà où j'en suis avec ma petite vie

Dans l'exposé de ce soir, je voudrais renouer au dernier exposé que j'ai fait, qui avait avoir avec le pouvoir, dans un sens, et les différents types de personnalité  qui sont attirés ou répugnés par le pouvoir. Il faut se rappeler qu'on est nés dans uns système qu'on considère comme allant de soi, comme naturel, simplement parce qu'il a existé à notre naissance et qu'on y a grandi.

Les droits ou libertés  que nous pensons avoir aujourd'hui n'étaient pas toujours là - nous les avons, mais NOUS NE LES EXERÇONS JAMAIS, et ce n'est que lorsque quelqu'un vient et les enlève peu à peu et arrive à un point où l'on ne peut plus l'ignorer que les gens le remarquent soudainement et se plaignent - et c'est tout - ils se plaignent, ou ils donnent leur pouvoir à un meneur qui les mène vers la destruction. Cela a toujours été la technique standard dans l'histoire.

Avant la réformation, et avant le moyen-âge, en fait jusqu'au milieu du moyen-âge, LA VIE DES GENS ÉTAIT COMMANDÉE PAR L'ÉGLISE. Ils vous fournissaient la réalité de l'ère dans laquelle vous viviez. De la noblesse aux Sir et des maîtres aux fermiers locataires, aux locataires jusqu'aux serfs, la vie était beaucoup plus simple. Ce n'était pas une vie facile pour la plupart des gens, surtout pas pour ceux en bas du tas, mais ils ne se posaient pas les questions qu'on se pose aujourd'hui, la complexité des questions sur le sens de la vie, le but de la vie.

Toute leur réalité venait des enseignements qu'ils recevaient par l'église catholique à ce moment. Vous n'aviez pas à réfléchir sur les choses, toutes les réponses vous étaient fournies. Il n'y avait pas d'explications scientifiques pour quoi que ce soit, tout était la volonté de dieu. Dieu avait une hiérarchie au ciel, et une hiérarchie ici sur terre pour la refléter. La stellaire et la terrestre. C'est pourquoi ils ont toujours utilisé le zodiaque et les étoiles et les groupes ésotériques pour l'expliquer. Ceci a toujours été compris par l'église catholique au sommet. Par ceux QUI SAVENT au sommet.

Vous étiez né dans une famille, un groupe, un village, et vous saviez quelle serait votre tâche pour le restant de votre vie dès l'enfance. Vous ne vous plaigniez pas. Et si vous le faisiez, il n'y avait personne pour écouter. Vous aviez le diable au corps, et il ne fallait pas se demander ce qui causait le vent à souffler ou la pluie à tomber. Les seuls divertissements - à part des divertissements au foyer et la musique folklorique qui sont probablement la seule vraie culture qu'on n'avait jamais - étaient les spectacles voyageurs, on les appelait Moralité. Les seules autorisées par l'église, et on les Moralité. Des petits extraits de la bible étaient joués, encore et encore, monotonement, pour en faire passer la morale, avec un but de contrôler, de FAIRE LES GENS OBÉIR et de les faire voir le but d'obéir, en fait, par une histoire.

On utilise la même technique aujourd'hui, avec le politiquement correct, et on nous vend les mêmes idées par les drames, voire par les comédies, et ce sont en fait des anciennes techniques qui remontes jusqu'à la Grèce ancienne. Donc, au moyen-âge, il n'y avait les complexités et soucis qu'on a aujourd'hui. Les gens avaient l'impression d'être à leur place malgré tout. On appartenait à la classe ou à l'ordre social dans lequel on était né. On avait un esprit collectif. Tout était expliqué pour vous et votre groupe, celui auquel vous apparteniez et dans lequel vous étiez né.

Ce n'était qu'à l'émergence du capitalisme et de l'instruction et tout le reste que lentement une classe moyenne s'est formée, et avec cela est venu la fin du collectif - au moins le début de la fin du collectif, puisque pour la première fois on mettait de l'importance sur l'individualité. En fait, à travers toute l'histoire, vous allez trouver cette poussée par des individus divers, qui essayent de reformater les choses pour convenir à leurs propres sensibilités, vers une libération de la structure de contrôle autorisée. Qui cherchaient leur propre logique lorsque les réponses qui étaient fournies ne marchaient plus, n'avaient plus de sens. Les réponses n'expliquaient pas les pourquoi d'une injustice, par exemple, spécialement si elle arrivait à vous.

Donc avec le capitalisme est venu la poussée vers l'individualité, et ceci était encore plus accentué par le protestantisme. L'église catholique - même si elle disait que tout le monde était né comme pécheur - croyait toujours qu'on pouvait avoir la rédemption si seulement on se conformait au groupe, jouait le jeu du groupe, se faisait punir en groupe, et ce genre de choses. Cela marchait, plus ou moins, et les gens ne rêvaient jamais de quitter leur position et de monter l'échelle. En fait, avant l'introduction du système capitaliste, des structures bancaires et le marchandisage à grande échelle, avant cela, pour les gens du moyen-âge profiter pour profiter et accumuler des richesses étaient des idées étranges. Cela était stupide à leurs yeux. Cela n'avait pas de sens parce que dans ces temps, seule la vie avait de l'importance. La vie elle-même était importante, au moins sur papier, dans les discours et selon les Moralités.

Parfois, les gens ont de la nostalgie pour ce qu'ils voient comme des temps plus simples, mais, en réalité, c'était une société rigide, fixée, où l'on connaissait sa place - "know your place" est une expression qui a survécu dans la langue anglaise et dans les écoles anglaises même jusqu'au 20ème siècle. Puisqu'on ne pense pas en termes de dialectique, on ne voit les choses que dans une direction. On a tendance à voir les effets des choses, t on s'y adapte, mais on n'analyse pas les effets secondaires des choses. Il y a un prix à payer pour l'individualisme - le prix d'être séparé du groupe, du village, de la tribu - et son effet de solitude a accéléré le long des siècle jusqu'au jour présent.

Les gens sont terriblement isolés, et le défi aujourd'hui - à part de tous les autres défis - est le fait que cela a été préprogrammé par les usines de réflexion et de grands puissances d'argent. Le problème est - comment peut-on - et pouvons nous ménager la solitude? La décomposition en individus où chacun en effet vit dans son propre petit monde séparé des autres petits mondes - d'autres personnes sans vrai contact réel à l'exception des trucs culturellement approuvés, comme parler du jardin du voisin, ou du vôtre, votre voiture, votre dernier achat. Mais en vérité, les gens ont une forte envie de contact.

Alors, pas tout le monde en est au même niveau pour manier ce changement. Don ils ont avancé le mouvement New Age dans les années 1800, en fait avec Madame Blavatsky pour s'en occuper, et voici une bonne question: à quoi ça sert avoir la capacité et le droit de penser si vous ne le faites pas? Par cela, je veux dire que si les gens vraiment analysaient ce pour quoi ils se battent, ou de quoi ils se plaignent - combien de cela vient vraiment de leurs propres pensées - et combien a été programmée en eux en direct par les usines de réflexion, par les groupes de pression, par les slogans? Lénine disait qu'ils "allaient conquérir par les slogans". Les slogans entrent directement dans le subconscient, sans qu'on se pose des questions. On commence juste à les répéter. Combien de vos pensées vraiment vous appartiennent en tant qu'individu?

Avant la grande poussée vers le mouvement New Age et vers le 20ème siècle, on trouvait des compartiments religieux dans chaque librairie, surtout autour et sur le christianisme, ou sur certains chrétiens et leur œuvre, etc., et tout était pour renforcer l'idée prédominante - prédominante jusque-là depuis les jours de Luther et son christianisme, ce nouveau genre qui avait été introduit par Luther dans les années 1500, et qui en réalité, d'après ce que je peux voir, avait été créée pour la révolution industrielle qui arrivait. Ils devaient créer une nouvelle éthique de travail. Une éthique de travail protestante de travail, travail, travail, souriez et supportez collectivement, et peut-être, seulement peut-être vous pourriez vous racheter par votre travail, si vous suiviez l'ordre social qui était décrété et prêché par les prêtres.

Les choses ne se développent pas simplement par elles-mêmes. C'est plutôt comme si les gens étaient prêts pour un changement majeur, ou au moins, il y a toujours des précurseurs très souvent non-reliés. Les usines de réflexions et ceux au contrôle le ressentent et commencent la préparation pour qu'ils puissent avancer les nouveaux types de gouvernement ou de religion pour reprendre la relève du le contrôle sur le nouveau. Aujourd'hui vous trouvez tout de la religion New Age dans toutes ses formes. Beaucoup de visages, différents noms. C'est tout la même chose. C'est tout la même religion. La même pyramide dans toutes les librairies majeures. Des masses et des masses de livres, sortant comme les saucisses des machines, sur tout ce que vous pouvez imaginer mais qui est essentiellement pour vous empêcher de penser par vous mêmes. Oui, ils ajoutent quelques vérités, mais la plupart est pour vous tourner la tête jusqu'à ce que vous sortiez de cette spirale descendante vertigineuse en pensant exactement ce qu'ils veulent que vous pensiez. Ce sont des livres autorisés, et par le prix de quelques uns d'entre eux vous pouvez voir qu'ils ont été supporté par des pouvoirs plus grands - et bien sûr nous savons que des fondations comme les Rockefeller soutiennent beaucoup, beaucoup d'auteurs. D'autres fondations le font aussi, pour assurer que quelle que soit l'opinion exprimée, ce soit l'opinion prédominante dans la société.

Tout ce qui se passe aujourd'hui a été revu et prédit par les usines de réflexion il y a plus de 100, 150 années. Ils le savaient à ce moment parce qu'ils comprennent la nature humaine - ils ont les archives, non pas les bibliothèques publiques. Ils ont la vraie chose. La vraie information. Les histoires des peuples et les formules sur comment contrôler des peuples, et ils savaient qu'on allait en arriver à un point où la bataille pour l'individualité arriverait à un comble. Ils savaient aussi que pas tout le monde voulait des effets secondaires - comme je dis, la solitude qui en fait partie - et ils savaient que beaucoup ne pourraient pas le manier. Ce sont les masses, les hommes et les femmes, qui veulent un ordre dans les choses, un ordre qui leur donne des réponses, qui n'ont même pas besoin d'être logiques, tant que tous les autres répètent la même réponse, ils se sentent en sécurité.

C'est en fait comment fonctionnent les religions. Ils ont sorti le mouvement New Age pour garder les gens dans un état de confusion mais contrôlables où les choses qu'ils recherchent à cause the cette pulsion - cette pulsion inconsciente vers l'individualité - et à cause de cet effet secondaire qui en fait partie que les gens ne peuvent supporter la solitude - les guident vers une façon de passer leur temps, une religion qui ne menace pas les autorités. Donc, pendant que tout le monde chasse son karma, essaye d'améliorer son karma, paye de l'argent et prend des cours etc., il n'est pas une nuisance, spécialement si on enseigne que rien n'est réel de toute façon. Voilà la beauté de celle-là. Un trait fantastique par les joueurs d'échecs, et cela marche très très bien pour beaucoup de gens.

La plupart des gens, comme je disais, ont des problèmes avec la réalité. Ils ne se tournent pas vers les livres pour trouver les histoires. Pour trouver les causes et effets dans le temps. Ils préfèrent que Hollywood leur fournisse des films ou des drames documentaires - et drame veut dire fictif. C'est un récit finalisé de quelque chose, mais c'est de là qu'ils tirent leur réalité. Cela a toujours un penchant ver un côté ou l'autre, et ce qu'on a toujours compris en sociologie est que si les gens deviennent mélancoliques pour leur passé, alors leur culture est en décadence. Voilà pourquoi on vous donne "Anne - la maison aux pignons verts" et ce genre de fantaisies de la vie du passé qui en fait n'était vraie que pour quelques rares. La plupart des gens vivaient dans des conditions sordides et misérables.

Il y a une pulsion dans les gens qui se manifeste lorsqu'ils ne savent pas manier l'individualité. La pulsion de se conformer se manifeste, et le danger est qu'on finit par se retrouver dans des mouvements de masse, dans des armées de masse. C'est le genre de gens qui donnent leur vie. Ils se soumettent. Ils ont un désir de se soumettre au pouvoir. De faire partie de la structure du pouvoir, même en petit - de se soumettre, et ainsi une tendance sado-masochisme apparaît. Vous pouvez avoir du sadisme et du masochisme en même temps parce que les sadiques et les affamés du pouvoir veulent dominer les autres. La seule chose qu'ils respectent est le pouvoir. Le pouvoir cru en soi, et doc leur supérieur est celui qu'ils vont respecter et devant qui ils vont presque saliver en fait, et ils adorent se sacrifier pour la cause. La cause toujours paraît de jouer car elle est communiquées directement à eux par leur leader, leur messie, leur Führer, leur Lénine, qui que ce soit. Cela a un sens pour eux. Cela tend à verbaliser leurs pensées internes. Cela promet d'enlever les peurs. Cela donne une raison aux choses, et donc les mêmes personnes qui adorent la structure de pouvoir veulent être à son service parce qu'elles veulent se soumettre - et elles sont aussi masochistes - et vous les trouverez dans ces grands mouvements de l'ère Soviétique et de l'ère Nazi, qui toutes les deux, souvenez-vous, étaient des mouvements socialistes. Il y avait l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques, et le mot Nazi vient d'un mouvement socialiste aussi, le Socialisme National ("Nationalsozialismus").

Ce qui est intéressant est que George Orwell, dans "1984" appelait la pays de résidence particulier de Winston, "Ingsoc", ce qui est un jeu de mot sur "England socialism" (socialisme d'Angleterre) ou "English socialism" (socialisme anglais). Les révolutions majeures, physiques, toujours ont besoin de masses de partisans, et il faut toujours qu'il y ait une bonne raison pour se réunir si volontiers pour renverser quoi que ce soit, et cela a toujours été le cas. Les leaders et oligarches très futés comprennent ce processus, et donc, si une révolution est prévue, il vaut mieux y mettre leurs propres gars pour la mener. Ainsi ils peuvent en influencer le résultat.

Ils disent toutes les bonnes choses de toute façon. Les gens croient que le dirigeant qu'on leur donne est un des leurs, implicitement, parce qu'il va utiliser la terminologie de la tribu, ou de la super-tribu. Le drapeau, les symboles, les phrases des hymnes nationales. Aujourd'hui, en fait, c'est Hollywood. Ainsi, les masses aident des gens très futé à atteindre leur but. Même dans une soi-disant démocratie, là on élit même les gens pour nous dire les bonnes choses. C'est pourquoi ils viennent au pouvoir. Ils disent toutes les bonnes phrases, et les tyrans peuvent entres par cette porte tout aussi bien que par une subversion d'un système antécédent. Ce n'est pas vraiment important comment ils arrivent au pouvoir. Ils le font simplement par tous les moyens possibles. Le système communiste devait entrer dans la politique et devait arriver au sommer par tous les moyens possibles, et mentir comme un arracheur de dents n'était pas trop difficile pour un politicien, puisque c'est la tradition de toute façon.

Lorsque vous avez un type autoritaire véritable au pouvoir, il faut comprendre la psychologie de cette personne et du groupe - la clique autour d'eux. Ils adorent les conditions qui limitent la liberté humaine et ils adorent faire des discours sur le sort et le destin. Ils sont fatalistes dans une certaine mesure. Il faut comprendre que la définition du destin de la personne qui vous fait le discours est différente de la vôtre. Les soldats sont comme les équipes de foot - écoutez-les après le match: "on fera mieux la prochaine fois. Je sui heureux d'avoir pu servir mes gars, mon équipe, mes fans, et nous, nous, nous serons sur la bonne voie la fois prochaine" et blablabla.

C'est la même chose avec les soldats si on les interviewe. "Eh bien, on a fait du bon boulot, et nous espérons de l'améliorer, on a quelques choses à nettoyer, mais on est sur la bonne voie. On est en train de la faire." C'est le destin de ceux qui se soumettent à un pouvoir supérieur. Le pouvoir pour le soldat est le pouvoir physique, incarné dans quelqu'un qui est là et se fait appeler "supérieur". Il adore la supériorité. Il s'y soumet. Sadisme et masochisme en un. Même un petit commerçant est pareil, son destin est de monter et descendre avec ce qu'on appelle les "lois de économie". Il va l'appeler sort, vous voyez. "Que voules vous faire? C'est l'économie". Les crises et la prospérité, qui pour lui ne sont pas vraiment des phénomènes sociaux changés par l'activité humaine du tout, sont pour lui des expressions d'un pouvoir supérieur auquel il faut se soumettre. C'est comme-ça.

L'autoritaire en charge d'un pays va dire que les guerres sont simplement le destin. C'est le destin de l'homme d'avoir des guerres, et ils vont vous dire que ce n'est que naturel, vous voyez. Naturel. Une partie de l'humanité doit être gouvernée par une autre partie. Ils vont vous dire qu'on ne peut changer les souffrances et la famine à l'autre bout du monde. C'est tout simplement comme-ça. Des invalides naissent - et beaucoup de monde du mouvement New Age vont vous dire qu'ils ont choisi d'être comme cela. C'est leur destin. Une façon superbe de rationalisation.

Vous trouverez aussi que ceux au contrôle, dans un sens, adorent le passé, au moins le passé de leur imagination. Ils vont vous faire des discours sur ce qu'il y avait, en général, mais c'est fou de travailler pour quelque chose qui n'a jamais existé. Il ne peut imaginer autre chose que la création telle qu'elle a été. Dans un sens, c'est une religion pour eux aussi - le fatalisme. S'ils ne peuvent arriver à leurs buts, ils vont dire, comme Adolph Hitler l'avait dit - que si l'Allemagne était vaincue, il vaudrait mieux qu'ils périssent tous ensemble car cela démontrerait  - et je suppose qu'il parlait de la théorie d'évolution darwinienne - qu'ils n'étaient simplement pas faits pour survivre et conquérir et dominer.

Le système Soviétique était pareil. Ils avaient les masses pour les soutenir. Un petit groupe d'élite qui leur promettait l'égalité. Vous savez, l'égalité dans la misère. Dès qu'ils avaient pris le pouvoir, ils devenaient incroyablement autoritaires et ne toléraient aucune opinion en-dehors de la ligne du Parti. Ils ont créé une armée professionnelle et sont devenus la chose exacte qu'ils prétendaient combattre - l'histoire qui se répète par le pouvoir militaire, la force, et même à Moscou sous la forme du Soviétisme, ils le voyaient simplement comme juste un autre empire militaire, comme cela avait toujours été dans l'histoire.

On pout toujours examiner l'histoire pour apprendre des leçons, si l'on veut en apprendre. Vous allez voir qu'on nous présente des dirigeants, et nous pouvons observer que ceux qui ont été élus font la même chose. Ils se lancent dans ce qui semble être des accès de rage. Les dirigeants qu'on nous fournit pour combattre le Nouvel ordre Mondial - s'ils étaient vrais, ils auraient des accès de rage, car il y a en fait une différence entre la parole passionnée et les accès de rage. La rage manifeste la peur propre perçue dans l'audience comme venant des oppresseurs. C'est comme les officiers - si l'officier perd le contrôle, alors ceux qui suivent seront immédiatement vaincus psychologiquement.

Adolph Hitler avait l'habitude de se mettre dans des colères extraordinaires. Ceux qui servaient Lénine et Staline étaient aussi connus pour leur fureur vis-à-vis de leurs soumis, spécialement s'ils étaient vaincus dans certains domaines. Ce n'était pas toléré. Des opinions n'étaient pas tolérées en-dehors de la ligne du Parti. Il n'y avait pas de telle chose comme "désolé, je ne suis pas arrivé à atteindre le quota" ou quoi que cela devait être. Donc, à l'intérieur du caractère autoritaire, il y a une sorte de sadisme qui se présente, et qui ne sera évident qu'aux sadiques eux-mêmes, dans les jeux qu'ils jouent vis-à-vis des inférieurs, et ils sont bien conscients que les gens se soumettent en général si on les attaque. Surtout des attaques furieuses qu'ils ne peuvent comprendre. Ils ont tendance à se soumettre à la personne qui attaque. C'est un stratagème très très vieux. Vous le voyez en fait dans tous les mariages, et cela marche bien pour le tyran.

Celui qui est tyrannisé va en général s'excuser et ramper, car il ne peut s'imaginer qu'un tel éclat de fureur n'ait pas de cause. Si vous vous baissez une fois, le sadique, un agresseur, un figure autoritaire vont pousser de plus en plus loin la fois suivante, un cycle sans fin. On tourne en rond.

Récemment, j'ai reçu un mail de quelqu'un qui lit mon site internet, qui disait qu'en général, il était d'accord avec ce que je disais, mais que récemment, il n'aimait pas trop mes commentaires sur la guerre contre les arabes. Cette personne, qui manifestement ne pensait pas pour elle-même, puisqu'elle utilise les slogans qu'on vendus, parlait du fait que les femmes devaient porter le voile et ainsi de suite, et que cela offensait cette personne qui avait écrit le mail. Elle est offensée par le fait que des femmes aient à porter un voile - et bien sûr c'est la version politiquement correcte qu'on entend partout "je suis offensé par cela". "Cela m'offense", vous voyez. Sorti par Singer et d'autres psychologues. C'était un moyen de changements motivationnels dans les gens. La modification de comportement, les gens sont modifiés tout le temps et ils ne s'en rendent pas compte. Ils répètent juste ce qu'on leur dit.

Eh bien, si votre œil est offensé si eux portent des voiles, arrachez-le. Ainsi, il y aura beaucoup moins de sang venant de vous que venant de tout le Moyen-Orient. Voilà ma réponse simple. Ce n'est pas pour être insensible. Vous n'allez pas abattre de gens parce qu'ils ne se conforment pas à ce que vous voulez, à votre manière de se comporter, s'habiller, de prendre des décisions, n'importe. On est dans la merde dans laquelle on se trouve parce qu'on tue des gens à cause de leurs différences - alors qu'à long terme, avec la montée de l'individualité, les différences vont se résoudre d'elles-mêmes. Comme cela s'est fait pendant des siècles. Ce n'est que les mordus du contrôle qui pourraient vraiment utiliser cette excuse pour justifier une guerre contre un autre peuple. Cette personne qui m'a écrit aussi mentionnait la crémation du drapeau et comment les arabes en étaient heureux.

Eh bien, le CNN et tous les grands médias avaient finalement admis que ces scènes qu'ils avaient montrées après le 11 septembre - tout-de-suite après le 11 septembre - étaient prise d'un quelconque autre incident d'il y a des années de cela. Donc - pour ceux qui regardent seulement la télé, et pour qui le voir est le croire - je ne peux pas passer mon temps à vous enseigner parce que vous n'avez pas envie de penser pour vous-mêmes. Vous aimez les idées qui ont été commercialisées directement dans vos esprits. Vous aimeriez que tout le monde soit comme vous, alors que vous n'avez pas encore réalisé que ce que vous êtes est une composition de ce qui vous a été commercialisé par d'autres. Vous n'êtes pas un individu. Voici votre chanson préférée:

"I Wanna Be Like You" by Louis Prima

"Je voudrais être comme toi" par Louis Prima

Now I'm the king of the swingers
Oh, the jungle VIP
I've reached the top and had to stop
And that's what botherin' me
I wanna be a man, mancub
And stroll right into town
And be just like the other men
I'm tired of monkeyin' around!
Oh, oobee doo
I wanna be like you
I wanna walk like you
Talk like you, too
You'll see it's true
An ape like me
Can learn to be human too
Now don't try to kid me, mancub
I made a deal with you
What I desire is man's red fire
To make my dream come true
Now give me the secret, mancub
Clue me what to do
Give me the power of man's red flower
So I can be like you
Oh, oobee doo
I wanna be like you
I wanna talk like you
Walk like you, too
You'll see it's true
An ape like me
Can learn to be human too
Can learn to be human too
Can learn to be human too

Maintenant je suis le roi des branchés
oh, le VIP du jungle
Je suis arrivé au sommet et j'ai dû m'arrêter
et c'est ce qui m'énerve
je voudrais être un homme, jeune de l'homme
pour promener directement dans la ville
et être juste comme les autres hommes
j'en ai assez de faire le singe
Oh, oobee doo
je voudrais être comme toi
je voudrais marcher comme toi
parler comme toi, aussi
tu vas voir que c'est vrai
un singe comme moi
peut apprendre à être humain aussi
maintenant, ne te moque pas de moi, jeune de l'homme
on s'est mis d'accord
ce que je veux est le feu rouge de l'homme
pour réaliser mon rêve
maintenant, donne-moi le secret, jeune de l'homme
donne-moi une idée de quoi faire
donne-moi le pouvoir de la fleur rouge de l'homme
pour que je puisse être comme toi
Oh, obee doo
je voudrais être comme toi
je voudrais parler comme toi
marcher comme toi, aussi
tu vas voir que c'est vrai
un singe comme moi
peut apprendre à être humain aussi
peut apprendre à être humain aussi
peut apprendre à être humain aussi

Alan: Cette crémation - pourquoi cette personne, comme je l'ai dit, ne persécute-t-elle pas chacun qui n'ait jamais brûlé un drapeau dans l'histoire? C'est antiautoritaire. Ce n'est pas patriotique. C'est une telle blague, pour moi, d'entendre de tels commentaires, c'est comme un homme des cavernes qui a mis son crâne à l'extérieur de sa cave et en vient aux drapeaux et aux symboles. Des symboles que ceux au contrôle ont implantés directement dans notre esprit, notre cervelle. Vous n'avez pas inventé ces symboles. Les groupes ésotériques savent très bien ce qu'ils veulent vraiment dire, et cela n'a rien à voir avec ce que le public pense. C'est triste. C'est triste - nous vivons dans un âge où les gens peuvent penser pour eux-mêmes, mais c'est trop leur demander. Ils préfèrent que les médias le fassent pour eux et leur montrent le joli chemin, peu importe où il mène. Peu importe où il mène, et ils vont rationaliser tout ce qu'ils font, comme tous les mordus du pouvoir. Chaque horreur commise peut être excusée - seulement pour eux-mêmes pourtant, parce qu'à quelqu'un de l'extérieur qui observe et écoute, c'est évident. Seulement les mordus du pouvoir rationalisent l'impossible.

Les psychopathes le font très bien. Les psychopathes et les tueurs de série adorent se vanter de ce qu'ils ont fait, dès qu'on les attrape. Dès qu'ils réalisent qu'ils sont vraiment pris, ils aiment se vanter sur comment ils étaient futés, et ils peuvent rationaliser chaque partie de leurs atrocités au public, qui généralement est fasciné par ce genre de choses. A nouveau, si vous êtes un penseur indépendant, vous pouvez voir qu'ils ont un don de rationaliser tout ce qu'ils font. Tout ce qu'ils font.

La raison pour laquelle les émissions d'horreur peuvent se répéter et deviennent de plus en plus horribles est ce problème de l'individu vis-à-vis des masses. Dans les masses, beaucoup ne veulent pas l'individualité. Ils veulent la similitude. Similitude, uniformité dans toute leur existence, et tout ce qui est différent va les terrifier. Cela secoue leur sécurité. Leur sécurité traditionnelle. Ils vont mépriser cette personne, et ils vont la tuer si possible, et si non, ils vont le faire faire pour eux par les autorités - une loi pour cela, vous voyez - et c'est ici que nous allons vers de plus en plus d'horreurs, et maintenant, les gens en sont presque immunisés. Ils ne savent pas faire la différence entre le réel et la fiction. Il y a tellement d'officiels pour les guider. Les induire en erreur. Les mener le long du joli chemin de jardin, comme je dis. Ils ont leurs héros dans le domaine physique. Ils ont leurs héros dans le domaine du New Age, qui sont lourdement financés. Vous pouvez voir rien qu'à leurs sites internet que ce ne sont pas de petits bonhommes assis là, pas plus que H.G. Wells ne l'était dans son temps avec sa machine à écrire. H.G. Wells avait tout un bloc de bureaux à lui, et des masses de personnel travaillaient pour faire sortir sa propagande, bien sûr déguisé en fiction. Bien que la plupart de ses livres n'étaient pas de la fiction.

Mais les gens ne font pas la différence. Ils ne posent pas les questions évidentes et ils aiment avoir des superstars. Ils ne demandent pas comment ils sont arrivés à devenir des superstars. Vous ne pouvez devenir superstar dans ce temps et âge sans que quelqu'un en fasse un de vous. Les professionnels - et ils reçoivent l'accord de ceux au-dessus d'eux  pour faire de celui-ci ou celui-là un porte-parole ou un superstar. Cela a été ainsi depuis très longtemps. On vous promeut au sommet, et les gens suivent les stars. Ils aiment les superstars parce que on nous a dit, dans ce système, que le succès par tous les moyens est tout ce qui compte. Ce n'est pas important comment vous y arrivez. Il faut juste y arriver. Donc, quelqu'un, dont le visage apparaît sur toute la planète, pour qui les portes s'ouvrent, on dirait qu'il a certainement le savoir-faire et le talent pour le faire soi-même - mais rient n'est plus loin de la vérité, dans nos temps. Cela ne se fait tout simplement pas, dans aucun domaine.

Beaucoup de gens me demandent pourquoi je ne parle pas tous les jours. Pourquoi ne donnes-tu pas un exposé tous les jours et le fais sortir? Eh bien, je vous le dis - je n'ai pas le personnel pour m'aider avec quoi que ce soit, que ce soit fendre le bois, réparer quelque chose, ou simplement survivre. J'aurais besoin de personnel - comme tous les autres ont du personnel. Je ne fais pas la quantité d'argent - il n'entre pas de ma porte arrière- pour faire ceci tous les jours de la semaine - et parce que je ne donne pas les messages populaires - je pourrai donner les messages populaires et dire on peut reprendre les pays - mais ce serait un grans mensonge, parce qu'on ne les avait jamais, dès le début. On n'a jamais été au contrôle de nos pays.

J'ai entendu dire des gens qu'on peut reprendre l'Amérique. Mais, de quelle moment dans l'histoire parlons-nous? Qui la contrôlait alors? Comment vivaient les gens alors? Et comment pouvez-vous reprendre un pays dont le système entier est basé sur l'économie et dont toutes les manufactures sont hors du pays aujourd'hui? Cela avait été créé ainsi, pour que ceci se passe. Vous ne pouvez sauver quelque chose qui n'a jamais été le vôtre. Ce que vous pouvez faire est dévier et dérailler les changements vers une autre direction en-dehors du contrôle de l'élite établie.

Aldous Huxley lui-même a dit qu'il y a une minorité dominante et je suppose que ce sera toujours ainsi. Il n'a jamais remis en question ce fait. Il devait le savoir, puisqu'il faisait partie des ordres mineurs de ces familles d'élite. Il en était toujours membre. Il connaissait toutes les vraies histoires. Il n'a jamais parlé de politique parce qu'il savait bien que la politique n'était pas importante pour la route du monde. Ce n'est qu'un spectacle pour le public.

Chaque premier ministre ou président politique a été désigné à cette position et on lui a donné l'accord bien longtemps avant même que le public n'entende parler d'eux. Ils sont préparés pendant toute leur vie pour cette position.

LES CONSEILLERS sont PLUS IMPORTANTS QUE LES PRÉSIDENTS. Ils travaillent pour les vrais chefs. Ils connaissent le programme mondial. Les conseillers sont de mèche avec tous les conseilles à travers la planète. Remarquez qu'ils conseillent tous à leurs premier ministre ou leur président de faire les mêmes choses et de signer les mêmes choses au même moment. Ce sont les éminences grises. Ils travaillent entre le domaine physique - ceux que nous pouvons voir - et le côté noir, pour ainsi dire, ceux qui ne deviennent pas visibles au public. Les vrais pouvoirs qui soient.

AINSI, LA MINORITÉ DOMINANTE et LEUR DESCENDANCES,  à travers tous les âges, DIRIGENT LE SYSTÈME - BASÉ SUR QUOI? BASÉ SURE L'ARGENT. C'est une chose que tout le monde sure cette planète utilise, et parce qu'il est là, nous pensons que c'est normal, même si personne d'entre nous peut expliquer qui ou pourquoi les familles de banquiers - les grandes familles internationales de banquiers - ont le droit même de décider ce que c'est, l'argent. Devrait-on même utiliser de l'argent pour commencer? Qu'est-ce l'argent d'autre qu'une idée, et s'il n'y avait pas d'argent, y aurait-il une autre façon de vivre?

L'élite l'a déjà compris, parce que la phase suivante qu'on passe est la migration vers la banque et les achats électroniques - ainsi il n'y aura aucune autre forme de monnaie du tout, à l'exception des signaux électroniques sur votre carte et sur un écran. Tout sera suivi et tracé, mais ce n'est qu'une partie, parce qu'ils ont même déjà les plans pour quand tout cela est passé et fini. Dans la nouvelle société de Huxley, qui, à la fin de la route entrera en existence, tout le monde sera élevé, et probablement "créé et spécialisé sur mesure".

La carte d'identité n'est pas seulement votre identité. La carte d'identité est créée "intelligente" vous voyez. Ils veulent vous faire sur mesure pour votre objectif, et vous servirez l'état. Vous n'aurez pas besoin d'argent. Vous n'aurez probablement même pas la capacité d'imaginer ou de discuter sur ce que c'est l'argent, parce que vous serez un robot efficace plutôt qu'une personne. C'est où cela va aller à la fin.

Le système sans argent comptant n'est qu'une mesure partielle, un tremplin vers le but final. Tout ce qui se passe est un tremplin vers le prochain pas, et nous nous adaptons, comme nous sommes la créature la plus adaptable de la planète, et chaque enfant qui est né dans la prochaine phase pense que c'est normal parce que cela existe déjà.

Il y a des grands parents en vie que l'on n'écoute même plus lorsqu'ils parlent de la vie de campagne, où ils avaient à casser de la glace pour avoir de l'eau en hiver et que cela était normal. Ce genre de choses est absurde pour l'enfant d'aujourd'hui. Juste un clin d'œil dans le temps, mais quelle différence entre eux. C'est absurde dans un âge où il suffit de pousser un bouton, et voilà le chauffage, la lumière et tout le reste.

VOUS PAYEZ POUR, SOUVENEZ-VOUS, ET CELA VOUS MAINTIENT DANS LE SYSTÈME PARCE QU'IL FAUT GAGNER L'ARGENT POUR LE PAYER.

Et on devient plus dépendants que jamais - interdépendant au système jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'interdépendance dans quelque domaine que ce soit, ni de propriété de quoi que ce soit. Quelque chose qui est un tabou dans toutes les dictatures autoritaires socialistes et capitalistes, d'ailleurs, parce que LE CAPITALISME RÉGIT LE SOCIALISME. Il l'a toujours fait, dès le début.

Alors, j'ai enseigné beaucoup beaucoup de gens pendant des années, à différents niveaux de compréhension de tout ceci, mais je n'enseigne que ceux qui sont capables d'accepter les vérités supérieurs. Ceux qui ne peuvent comprendre les vérités supérieurs ont tendance à se sentir terriblement brusqués et alors ils se retournent vers l'enseignant et c'est ma faute qu'ils ne peuvent comprendre. C'est un choix qu'ils ont faits en eux-mêmes, en fait. Ils n'entendent pas ce que vous dites. Leur avidité pour l'idole les aveugle à toute la poussière dorée que vous avez étalée devant eux dans le passé. Ils ne voient pas les joyaux, et ça, ce n'est pas de ma faute, et on ne peut mener des gens comme ça plus haut. Vous ne pouvez pas les mener vers des vérités plus profondes, et cela mis à part, pas tout le monde peut le gérer parce que ce n'est pas que de bonnes nouvelles, mais il faut comprendre le mal pour pouvoir le dépasser. Il faut passer par l'obscurité pour voir la lumière. Cela a toujours été le chemin. Toujours été le chemin.

Ceux qui ne peuvent aller que jusque là ne sont pas prêts, et peut-être ils ne le seront jamais. Ils sont plus une composition qu'une personnalité, de, disons, leur enseignement, leur culture, leurs endoctrinements et le penchant typique de leur personnalité. Ils ne sont pas une personne individuelle et libre, et vous ne pouvez enseigner à tout le monde la vérité ultime. Ils ne peuvent le gérer.

Si j'allais bénissant le christianisme et poussais cela, je serais sur beaucoup de stations de radio, comme je suis sur mes auditeurs le savent. Ce n'est que lorsqu'ils découvrent que je parle de certains aspects de la religion que je n'ai pas d'appels qui rentrent. Il faut s'attendre à cela. Il faut être courageux et honnête pour faire le pas en-dehors de son carton et pour dire, oui, il a raison là, et donc je lui demanderai de revenir - et il n'y en a pas beaucoup de cette sorte.

D'autres voudrais que je parle à des émissions New Age parce que celles-là fleurissent vraiment en ce moment. Elles sont avancées largement. La contrôle du cerveau du présent. Ils vont dans le futur proche, et ils ont déjà préparé leurs gourous, promu pour que les gens suivent ces trucs fatalistes à nouveau. Les mordus du pouvoir et le fatalisme. C'est écrit dans les cartes. C'est dans les étoiles. C'est écrit ici, c'est écrit là. On ne peut rien y faire. C'est le destin, vous savez, et ils sont déjà là-dehors, promu largement. Si je ménageais ces gars, je pourrais être dans les émissions les plus grandes, comme je suis sûr que quelques un de mes écouteurs ont déjà compris.

Mais j'ai tendance à essayer de dire la vérité comme je la vois, et je dis les mauvaises nouvelles. Le côté sombre de l'humanité. Les choses qui vous rendent inconfortables. Mais chacun dans ce monde est ce que j'appelle un "Schmeeple". C'est une combinaison de "schmuck" (connard), "sheep" (mouton) et "people" (les gens). Tout le monde a été dupe. Chacun qui est né a été dupe dans cette existence dès le début par des techniques très futées et la commercialisation de masse du haut, même déjà aux parents, et il faut une volonté extraordinaire de l'individu, une recherche énorme qui presque brise le cœur - une faim de savoir la vérité qui les fait sortir. La plupart des gens ne l'ont pas. Quelques uns sont nés ainsi. D'autres vont y arriver plus tard, et vous pourrez voir qui a faim, parce qu'ils vont écouter plus que parler. Quelqu'un qui parle est en réalité en train de vous raconter ce qu'il croit déjà. Ils essayent de mener vos réponses vers une direction déterminée qui les rend à l'aise. Cela n'est pas quelqu'un qui vraiment cherche une vérité. Ils cherchent quelque chose qui les met à l'aise dans les conditions dans lesquelles ils se trouvent déjà. Lorsque la société a été dirigée vers une période de grands changements, il y a toujours de grandes confusions. Il y a de la colère. Il y a aussi beaucoup de colère mal dirigée lorsqu'on nous dit sur quoi il faut se fâcher.

H.G. Wells lui-même disait, "beaucoup de gens vont mourir en combattant le Nouvel Ordre Mondial, mais ils ne sauront jamais qu'ils essayent de sauver quelque chose qui n'a jamais été à eux." Ceux au pouvoir sont en train d'actualiser le système. Les changements sont en route. Ils l'ont été tout le long de votre vie. Les médias simplement n'en parlent pas. Ils vous divertissent vers la trivialité. Ils vous disent ce qui est important pour vous. Les changements, comme je le dis, sont en route. Nous y passons maintenant. C'est plus le fait de décider si cela eut être déjoué de la direction que cela a pris, et peut-être pour la première fois, est-ce qu'on peut en fait le diriger dans une direction différente? Voici ce qui est vraiment important maintenant.

IL Y A TOUJOURS EU DES CHANGEMENTS. Ces changements ont TOUJOURS été dirigés et planifiés et conduits par les "navigateurs", comme ils les appellent dans les hautes sociétés. Il faut leur enlever cette direction et la diriger ailleurs, et vraiment, la bataille est entre ceux qui veulent l'uniformité et la standardisation, et l'un ou l'autre individu. Nous savons que ceux qui recherchent l'uniformité vont toujours se conformer à la partie suivante du programme qu'ils avaient initialement opposée. Les changements sont là. Ils en ont chanté depuis les années 60, et vous en sifflez les aires. Vous chantez les mots, mais vous ne les entendez pas.

"Changes" by David Bowie

"Changements" par David Bowie

I still don't know what I was waiting for
And my time was running wild
A million dead-end streets
Every time I thought I'd got it made
It seemed the taste was not so sweet
So I turned myself to face me
But I've never caught a glimpse
Of how the others must see the faker
I'm much too fast to take that test

Ch-ch-ch-ch-Changes
(Turn and face the strain)
Ch-ch-Changes
Don't want to be a richer man
Ch-ch-ch-ch-Changes
(Turn and face the strain)
Ch-ch-Changes
Just gonna have to be a different man
Time may change me
But I can't trace time

I watch the ripples change their size
But never leave the stream
Of warm impermanence and
So the days float through my eyes
But still the days seem the same
And these children that you spit on
As they try to change their worlds
Are immune to your consultations
They're quite aware of what they're going through

Ch-ch-ch-ch-Changes
(Turn and face the strain)
Ch-ch-Changes
Don't tell them to grow up and out of it
Ch-ch-ch-ch-Changes
(Turn and face the strain)
Ch-ch-Changes
Where's your shame
You've left us up to our necks in it
Time may change me
But you can't trace time

Strange fascination, fascinating me
Changes are taking the pace I'm going through

Ch-ch-ch-ch-Changes
(Turn and face the strain)
Ch-ch-Changes
Oh, look out you rock 'n rollers
Ch-ch-ch-ch-Changes
(Turn and face the strain)
Ch-ch-Changes
Pretty soon now you're gonna get a little older
Time may change me
But I can't trace time
I said that time may change me
But I can't trace time

Je ne sais toujours pas ce que j'attendais
et mon temps filait
un million de cul-de-sac
chaque fois que je croyais que j'y étais
il paraissait que le goût n'était pas si sucré
alors j'ai tourné pour me regarder
mais je n'ai jamais eu d'aperçu
de comment les autres doivent voir le tricheur
je suis trop vite pour faire ce test

Ch-ch-ch-ch-changements
(tourne et fais face à la pression)
Ch-ch-changements
je ne veux pas être un homme plus riche
Ch-ch-ch-ch-changements
(tourne et fais face à la pression)
Ch-ch-changements
je vais juste être un homme différent
le temps va peut-être me changer
mais je ne peux suivre le temps

j'observe les vagues changer leur taille
mais ne jamais quitter le fleuve
impermanence chaude et
ainsi les jours passent devant me yeux
et toujours les jours semblent pareils
et ces enfants sur lesquels vous crachez
pendant qu'ils essayent de changer leur monde
sont immunisés à vos conseils
ils sont assez conscients de ce qu'ils vivent

Ch-ch-ch-ch-changements
(tourne et fais face à la pression)
Ch-ch-changements
ne leur dis pas de grandir et d'en sortir
Ch-ch-ch-ch-changements
(tourne et fais face à la pression)
Ch-ch-changements
où est ta pudeur
tu nous y as laissés jusqu'au cou
le temps va peut-être me changer
mais tu ne peux suivre le temps

drôle de fascination qui me fascine
les changements prennent la vitesse que je prends

Ch-ch-ch-ch-changements
(tourne et fais face à la pression)
Ch-ch-changements
Oh, attention, vous les gens du rock and roll
Ch-ch-ch-ch-changements
(tourne et fais face à la pression)
Ch-ch-changements
bientôt vus serez un peu plus vieux
le temps va peut-être me changer
mais je ne peux suivre le temps
je disais que le temps va peut-être me changer
mais je ne peux suivre le temps

DEUXIÈME HEURE:

"I'll Be Watching You" by Sting

"Je t'observerai" par Sting

Every breath you take
And every move you make
Every bond you break
Every step you take
Ill be watching you

Every single day
And every word you say
Every game you play
Every night you stay
Ill be watching you

Oh, can't you see
You belong to me
Now my poor heart aches
With every step you take

Every move you make
Every vow you break
Every smile you fake
Every claim you stake
Ill be watching you

chaque souffle que tu prennes
et chaque mouvement que tu fasses
chaque liaison que tu casses
chque pas que tu fasses
je t'observerai

tous les jours
et chaque mot que tu dises
chaque jeu que tu joues
chaque nuit que tu restes
je t'observerai

Oh, ne peux-tu voir
tu m'appartiens
maintenant mon pauvre cœur a mal
avec tous les pas que tu fais

chaque mouvement que tu fasses
chaque promesse que tu brises
chaque sourire que tu feignes
chaque prétention que tu poses
je t'observerai

Alan: Pour continuer avec cet exposé sur la situation de ce jour, qui est la même comme toujours en ce qui concerne la nature humaine. Ce qui a marché dans le passé peut ré-fonctionner à nouveau. Les archives de la connaissance sont emmagasinés - la vraie connaissance et les observations des peuples, populations, sexes, tous les groupes d'âges sont accessibles à une petite élite. Si vous voulez que le public prenne une certaine attitude, change sa façon de s'habiller, modifie son comportement, où quoi que ce soit, eh bien, il y a déjà une formule là dedans. Il suffit de trouver le moyen de l'introduire, de faire passer l'idée, et vous avez, par des études continuelles et répétitives, la preuve empirique que cela va marcher et combien de temps l'installation et l'adoption par le grand public va prendre.

Très peu de gens à ce temps et âge - très très peu, en fait - sont de vrais individuels en soi. On voit des adolescents qui passent par une phase où ils pensent qu'ils veulent être individuels, et ils essayent dans un sens peu à peu d'assurer leur propre personnalité différente, mais vous allez remarquer que pour être différents, ils vont en fait rejoindre un groupe, sans jamais se rendre compte que le groupe en soi, ou les habits qu'ils portent , les symboles qu'ils utilisent ou le comportement sont commercialisés à eux du sommet. Donc voilà votre paradoxe dans essayer d'être différent en tant qu'adolescent. En réalité, ils voudraient être acceptés par un groupe d'amis et donc ils s'y conforment.

Les adultes ne sont pas trop différents. Platon lui-même disait que la moralité et la culture, qui sont fournis par le sommet - ce qui est vrai un jour pourra être faux le jour suivant, et vice-versa - il disait qu'ils pourraient l'inverser, et les derniers à le remarquer seraient ceux de la génération qui passe par les changements. Ils auront adoptés les changements si aisément et facilement qu'ils croiront que l'idée a en quelque sorte pris sa source en eux.

C'est la même chose avec les livres. A nouveau, très peux de livres sortent  qui sont un portrait honnête d'une idée, d'une expérience ou d'une vie. Très peux de livres sortent sans parti-pris, sans essayer de faire croire aux autres ce que l'individu croit, et la chose la plus facile à faire est de donner une vérité partielle - le lecteur croit qu'on lui a donné toute la vérité et va peut-être en tirer une conclusion qui a été prédéterminée par ceux qui ont créé l'histoire, et ceci est valable pour tout. C'est même valable pour les petits groupes qui croient qu'ils sont en rébellion contre la société.

On le voit avec les groupes féministes. Les banquiers ont dédoublé leur base d'imposition en créant le féminisme, et le féminisme n'était pas une victoire des femmes. C'était une victoire de scientifiques en blouse blanche. Les prêtres habillés en blanc qui leur ont donné la pilule contraceptive. Voilà comment ils ont eus cette victoire. Cela a dédoublé la base d'imposition des banquiers. L'élite, dont Bertrand Russell faisait partie et dont il écrivait, voulait les écoles maternelles - en d'autres mots, les états voulaient donner aux enfants leur éducation ou leur endoctrinement de bonne heure.

Souvenez-vous du vieux adage des Jésuites: "Donnez-moi un enfant avant l'âge de sept ans, et il sera le mien pour la vie." C'est la même chose. Et maintenant ils les ont âgés de deux ans, dans l'éducation précoce.

Ils avaient besoin de cela. Ils devaient séparer les enfants de leur mère, et ils l'ont fait avec beaucoup de succès. Au Canada, si maintenant il y a une grève nationale du personnel des crèches et maternelles, les femmes vont effectivement sortir avec des placards pour réclamer que le gouvernement prenne des mesures pour s'occuper de leurs enfants - vous pouvez voir avec quelle vitesse l'idée que le gouvernement est réellement là pour s'occuper des enfants est devenue naturelle pour ces gens. Ils s'y attendent. Ils s'adaptent tellement vite à un mode de vie, avant, la mère voulait que personne n'interfère ou enlève l'enfant - elle voulait vivre les premiers ans avec son enfant. Maintenant elle réclame que le gouvernement prenne ce rôle pour qu'elle puisse sortir gagner de l'argent.

Et, comme je le disais, les banquiers adorent ça. Maintenant ils peuvent projeter des dettes plus grandes au future car il y a une plus grande population à payer des impôts. Cela fait tout partie du système économique dans lequel nous vivons. Ils utilisent la sociologie, la psychologie. Les anciennes sciences des peuples sont utilisées contre les gens pour les asservir encore plus, et en faisant cela, cela veut dire que c'est plus efficace pour asservir l'enfant.

Les enfants subissent UN LAVAGE DU CERVEAU beaucoup plus vite et facilement parce qu'on utilise des techniques scientifiques  d'endoctrinement.

Les gens qui vivent vraiment dans la matrice - et par cela je veux dire, ceux qui croient en la réalité telle qu'elle leur a été présentées depuis leur naissance - s'ils remarquent une menace à ce qu'ils croient être leur culture, ils doivent immédiatement trouver quelqu'un à blâmer, et en général, ils regardent autour d'eux pour trouver celui qui leur a donné l'information sur le changement. Les nouvelles, les médias, puis certains politiciens, et puis ils doivent pouvoir identifier un groupe, vous voyez, parce qu'ils croient vraiment qu'ils ont évolué naturellement jusque là et ces vilains gens leur enlèvent leur mode de vie. La mentalité de groupe des gens qui vivent dans la matrice est très forte. Ce ne sont pas de vrais individus.

Je ne parle pas du choix entre le chocolat et les fraises. Je parle du goût personnel. Je parle du besoin d'appartenir à ce qu'ils appellent leur groupe identifiable, parce qu'ils veulent de l'ordre dans leur vie, et il semble que la culture de groupe leur a donné de l'ordre. L'idée que cet ordre aurait pu être planifié pour eux il y a très très longtemps ne les effleure jamais, c'est en fait ancien et ils l'on simplement adopté. Cela leur est tellement familier qu'ils croient que c'est à eux, mais en réalité, cela ne l'est pas. Ce n'est vraiment pas le leur.

Les gens rejoignent les églises parce qu'ils veulent appartenir à quelque chose qui est la première explication du sens de la vie qui leur avait été donné, et c'est comme la politique. Si le père vote pour ceci ou cela,  alors sa progéniture généralement, si elle vote, votera de la même façon. Même chose avec la religion. Si maman et papa étaient catholiques, juifs, protestants ou hindou, ou quoi que ce soit d'autre, alors les enfants le sont aussi et ils l'acceptent comme normal, parce que chacun pense qu'il est dans le bon groupe. Leur groupe détient la vérité, vous voyez.

Si vous allez en Inde - et les occidentaux ont beaucoup de difficultés à comprendre cette religion qui est formatée différemment pour une autre mentalité. Les hindous eux-mêmes peuvent, d'une manière ou d'une autre, réconcilier toutes les contradictions dans leur religion. Les contes s'opposant. Ils peuvent le réconcilier et pour eux, c'est logique. Cela leur donne une conception du monde, mais elle était construite par d'autres gens. Cela n'avait pas été fait sure mesure pour l'individu. C'était fait pour eux tous par d'autres gens il y a longtemps.

Maintenant, lorsque les gens commencent à sortir de la matrice, au moins quand ils arrivent à un stade où ils veulent se lancer du parterre, parce qu'ils ont été entrainés pour rechercher l'ordre, un ordre autour d'eux, ils vont ramener dans cette prochaine phase ce besoin. Ils vont donc rechercher quelque chose qui a un lot de règles similaires à leur ancienne religion, celle qui leur donnait toutes les réponses jusqu'à ce qu'ils se réveillent, mais ils ont toujours besoin d'ordre, donc ils cherchent à joindre autre chose.

Quelques uns, qui ont tellement besoin de la mentalité de groupe, vont même rejoindre des ordres encore plus fondamentalistes qui sont beaucoup plus stricts et ont plus de règles et dogmes. Les prêtres crient - et en général, si quelqu'un crie, cela veut dire que vous êtes maltraités, et c'est cela. C'est de l'abus. Pourquoi les prêtres doivent-ils crier s'il y a un microphone devant leur visage? Eh bien, vous pouvez deviner. C'est parce que ceux qui viennent les voir ont généralement grandi maltraités. Leur esprit, du moins, a été maltraité par des cris pour dominer, pour les terrifier avec la colère de dieu.

En Inde, on peut mourir au bord de la route sans que quelqu'un vienne à l'aide. La raison est que si vous interférez avec leur karma - leur sort, à nouveau le rôle du sort - vous pourriez vous contaminer. Ainsi, ils choisissent la pauvreté. Ils choisissent la mort. Ils choisissent mourir de faim, et personne ne bouge un doigt pour les aider.

Chaque religion a été formatée pour une culture différente, des gens différents avec une mentalité différente. En Chine, les anciennes religions insistaient beaucoup sur le destin, aussi, mais aussi sur la chance, et donc les plus grands joueurs du monde aujourd'hui sont des chinois. Cette idée que la chance est comme une force qui va et vient,  un "feu follet" que parfois vous pourrez deviner si vous faites certaines choses, vous voyez. Voilà les bêtises en lesquelles ils croient. Ils pourraient en fait gagner le jackpot de temps à autre. De très grands joueurs.

A l'ouest, comme la ville de Rome soi-même était la continuation de l'Empire Romain - l'empire romain préchrétien -  elle dominait le monde ancien, et pendant l'empire religieux, cette période de transition, ils n'ont pas commencé dès le début en disant il faut comprendre comment les gens et leur esprit fonctionnent. Ils n'ont rien fait de tout cela. Ils ne devaient pas le faire comme ils avaient les archives que leurs prédécesseurs d'un vieil empire leurs avaient donné -c'étaient les grecs, et beaucoup de membres des hautes classes d'élite de l'ancienne Rome étaient des descendants des grecs qui géraient l'ancienne Grèce. Pourtant, tous les conseillers autour d'eux, au moment le la phase de transition de l'ancien Empire Romain et ses armées vers l'empire religieux, savaient comment contrôler le peuple. Ils connaissaient le besoin pour la psychologie - la psychologie de masse, et surtout ils connaissaient le besoin d'une religion à des fins de contrôle - et voilà pourquoi une religion particulière avait été choisie, une des religions les meilleures qui avait été créée jusque là, où les gens étaient plus obéissants que jamais vis-à-vis des dirigeants de cette religion, qui aussi étaient l'empereur de l'empire.

Avant cela, ils avaient les révolutions occasionnelles dans la Rome préchrétienne puisqu'il y tellement de dieux parmi lesquels choisir, et il y a toujours cet élément qu'un dieu ou un autre pourrait favoriser l'individu dans sa quête de dominance sur les autres. Mais lorsque la foi chrétienne arrivait et qu'un pape était décrété par dieu - et ce qu'il disait était la parole de dieu, on ne pouvait plus vraiment le disputer. Il n'y avait plus moyen d'usurper ce pouvoir sauf par ce même chemin, et parfois, dans l'histoire, on avait deux papes au pouvoir - des papes conflictuels.

Un pape vivait au Vatican, et en France on trouvait ce qu'ils appelaient l'antipape. Ils s'excommuniaient régulièrement et jetaient des sorts l'un sur l'autre - cela était devenu une farce dans ces temps. Le public général étaient tellement entrainé dans cette idée entière de structure pyramidale du catholicisme que le seul moyen d'usurper le pouvoir était de paraître avoir été ordonné par dieu. Il faillait donc ou bien croiser les doigts et espérer que le pape actuel allait mourir (car ils n'abdiquaient pas en général), ou bien par quelque miracle prendre sa place, parce que le public devait accepter la tradition par laquelle vous étiez devenu pape.

On sait que c'était aussi corrompu que cela pouvait être et VOUS TROUVEREZ TOUJOURS LA CORRUPTION AU SOMMET DE TOUTES LES RELIGIONS parce QU'ILS NE SUIVENT JAMAIS LA RELIGION QU'ILS IMPOSENT AU PEUPLE et aujourd'hui c'est un club mondial de dirigeants religieux qui dirigent le monde. Ils comprennent la nécessité pour la religion.

Michael Gorbachev a écrit sur ceci. Un homme qui est un athéiste et ancienne tête de l'Union Soviétique. Celui qui parle de la création d'une religion de terre, une religion d'adoration de la terre, qui sera nécessaire pour introduire ce nouvel ordre.  Ils n'ont donc jamais rejeté l'idée d'une religion, loin de là. Ils utilisent la religion.

Si vous regardez le régime soviétique précédant et le communisme, ils avaient les marques d'une religion eux-mêmes. C'était tout aussi intolérant envers ceux qui se plaignaient du système ou le doutaient, et cela avait ses dogmes, ses parades rituelles et ses hiérarchies qu'on pourrait appeler des prêtres. Ceux qui internaient des gens pour les questionner pour voir si leurs pensées étaient bonnes ou mauvaises.

Ainsi, la plupart des gens ont envie d'une religion acceptée par les autres, un groupe d'amis pour passer par la vie, et dans toute l'histoire, les grand étaient d'accord entre eux pour créer des ennuis. LES PROBLÈMES CRÉENT LE PROGRÈS, vous voyez. Le progrès. Ils aident aussi les BANQUIERS parce qu'ils vont TOUJOURS FINANCER LES DEUX CÔTÉS DANS UNE GUERRE - et les énormes guerres religieuses qui se passaient le long des siècles étaient incroyables. Parfois des gens, qui venaient de la même racine mais à qui on avait imposé des religions opposées, allaient se boucher pendant des années.

Ce jeu de diviser et conquérir et aussi vieux que le monde, et on le voit encore aujourd'hui lorsque d'énormes changements se passent. Des groupes différents sont encourager de regarder vers d'autres groupes, et ils se combattent mutuellement pendant que le bateau sombre. Les grands changements qui arrivent vont les affecter tous, mails ils deviennent aveugles à cela. Ils se concentrent sur une chose. C'est ceux-là - ceux-là qui sont le problème. C'est comme un tourbillon qui tourne et tourne et tourne et aspire chacun dans son milieu, ils y sont à s'étouffer et se menacer mutuellement pendant qu'ils tournent dans le tourbillon, sans jamais savoir comment ils en sont arrivés là, pourquoi ils sont là et qui a organisé tout cela.

Les cibles dans l'esprit de beaucoup de gens sont les mexicains et les gens de l'Amérique Latine qui entrent dans les États-Unis. Ils ferment les yeux sur les causes parce que sinon, cela voudrait dire se poser des questions. C'est les fondations. Les institutions fondées aux États-Unis qui financent ces groupes qui commencent à passer les frontières en masse parce que ceci est le moment où il faut que ceci se passe. Les gars qui dirigent le monde le font par un horaire. Un programme de temps, et ils ont des plans de cinq ans pour une partie particulière. De dix ans pour une autre, de cinquante ans pour encore une autre, voire de cent ans pour d'autres. La même chose que le communisme. La même chose que pour les Nations Unies, puisque c'est toujours le même groupe au sommet.

Maintenant, comme je l'ai déjà dit, les masses, l'humanité, peut aller dans deux directions, et ce mouvement entier vers les populations de masse était reconnu au début de l'ère industrielle, au moment où ils parlaient pour la première fois des masses. Avant cela le système était féodal et ils ne parlaient que des troupeaux  - mais alors cela devenait les masses, vous avez des mouvements de masse - et aujourd'hui, il y a deux chemins qu'ils peuvent prendre puisque la plupart des gens ne sont plus des originaux. Par cela je veux dire que ce ne sont plus du tout des individus. Les connaissances qu'ils possèdent leur ont été commercialisées, projetées en eux. Voilà la réalité, mais ils ont tellement faim d'appartenir à un groupe. Cette appartenance, ainsi que la tendance sadomasochiste à adorer ceux qui sont plus forts qu'eux et à aimer les règles, font qu'ils deviennent des automates, sages comme des robots, placides, des citoyens du type soviétique.

Ceci, je suppose, va avec l'image de quand Eleanor Roosevelt avait visité l'Union Soviétique, où elle disait, dans ses propres écrits, que son premier pas était d'aller voir Pavlov, son héro. Maintenant, Pavlov, celui qui utilisait tous genres de modifications de comportement motivationnelles par des méthodes plutôt désagréables, était aussi chargé de l'implémentation toutes ses recherches et les utiliser sur des écoliers dans toute l'Union Soviétique, et Eleanor était tellement passionnée de voir tous ces enfants qui marchaient tranquillement et sagement à l'école. Elle disait: "il n'y a pas de spontanéité, de rigolades, de ricanements, comme il y en a dans les écoles américaines, mais, mon dieu, comme ils sont sages."

Donc, étant autoritaire et peut-être sadique elle-même, elle approuvait de cela. Cela l'allumait. Le fait qu'il n'y avait de spontanéité d'aucun individu plaisait à sa nature de créer l'homme de masse, le peuple prévisible, et voila le vrai truc. Vous avez besoin de prévisibilité totale pour une société totalement contrôlée. C'est pourquoi la police et des organisations ont recueilli des profiles de personnalité sur chaque personne depuis beaucoup beaucoup d'années, parce qu'ils veulent avoir si vous êtes prévisibles.

En fait, le mordu du contrôle ne peut supporter l'idée d'imprévisibilité, et si vous êtes imprévisible, ce qui veut dire que vous avez vos propres idées, vous pourriez ne pas choisir le chemin auxquels ils s'attendent que vous choisissez et vous pourriez causer des ennuis. En fait, ils pourraient avoir des crises nerveuses si vous ne faites pas ce que vous êtes censés faire. Et c'est ce que l'on voit maintenant. On voit ceux qui ont besoin que le groupe se conforme, accepte toute ces lois ridicule du genre totalitaire qui arrivent - et c'est ce qui se passe. Vous les voyez aux aéroport - penchez-vous, s'il vous plaît - et maintenant ils l'ont accepté. C'est un mode de vie, Ils se sont adaptés.

Comme Platon le disait, "l'homme est l'espèce la plus adaptable de la planète", ce qui veut dire qu'ils peuvent faire de nous ce qui leur plaît. On l'acceptera, finalement, jusqu'à ce que ce soit normal.

Tout peut être rendu normal. Tout, par les "créateurs de culture". La culture elle-même est du plastic. Elle est flexible. Elle l'a toujours été. Les anciens écrivaient sur comment ils créaient la culture. Comment ils la changeaient. La guidaient. La remodelaient encore et encore, et cela ne s'est jamais arrêté.

Evan Russell parle de l'introduction de Madison Avenue et de tous les grands publicitaires - ils ont toujours eu les sciences sur comment influencer les gens à faire certaines chose ou à acheter des choses dont ils n'ont pas besoin. Ils connaissent la psychologie de la gourmandise. De la jalousie. De l'envie de se faire remarquer. Ils utilisaient toutes les sciences de la nature humaine, et on les adoptait de suite. maintenant ils commercialisent les idées directement dans notre tête. Les slogans. Les mots en vogue. L'attitude du "je suis offensé".

Les gens qui répètent ces slogans se trahissent comme être des gens qui ne pensent pas pour soi-même du tout. Les gens parlent du réchauffement planétaire tout naturellement aujourd'hui. On a eu des années et des années de propagande par tous les documentaires sur la nature et les stations de télé publiques - qui sont le plus souvent les pires sur ce réchauffement planétaire - même si les livres d'enfants dans les écoles d'il y a 50 ans avaient des informations détaillées sur les cycles des périodes de réchauffement, qui duraient environ un siècle ou deux pour ensuite retourner vers des périodes plus froides, par lesquels on passait tous les 500 ans environ. Cela avait toujours été connu.

Aujourd'hui, ils n'en parlent simplement plus. Vous croyez que cela a toujours été ainsi, et on peut nous duper si facilement, par l'ignorance, et les GRANDS l'utilisent pour FAIRE AVANCER LEUR PROGRAMME POUR REPRENDRE TOUT DE CETTE PLANÈTE.

Toute propriété. Tous les droits sur l'eau, la nourriture, voire l'air lui-même. Tout ce dont vous avez besoin est sous la surveillance des gardiens de Platon qui ne vivront pas comme vous. ILS VONT VIVRE COMME LES ROIS ET REINES ONT TOUJOURS VÉCUS, et VOUS ALLEZ ACCEPTER CELA.

Vous pouvez accepter ces choses qui ne peuvent être réconciliées parce que c'est votre nature d'accepter, aussi longtemps que c'est promu par des visages connus - vous mentiraient-ils? Les masses vont toujours être menées par des leaders qu'ils ont choisis. Voter pour un autre parti ou une autre personne comme on le leur dit, vous voyez - ce sera toujours leur solution. "Tout changera si on fait entrer quelqu'un d'autre."

ILS N'ONT RIEN APPRIS DE LEUR EXPÉRIENCE même si on leur a dit, encore et encore l'histoire des partis politiques et des escroqueries qu'ils font subir au public. Ils vous jettent de la poudre aux yeux. En fait ils s'amusent colossalement ensemble. Les partis ne vont rien changer alors que c'est ça la façade montrée à un public qui se croit éveillé pendant qu'il essaye de sauvegarder un système qui lui est familier parce qu'il y a grandi. Maintenant cela glisse vers une nouvelle phase. Et donc on cherche un héro ou des héros qui entrent comme John Wayne pour les sauver. Pour réparer le tout pour que ceci ne se passe pas.

Aux États-Unis, John Kerry et d'autres ont dit que s'ils sont élus, ils vont effectivement continuer la guerre sur la terreur et renforcer les forces au Moyen-Orient. Donc, on sait que le programme est un sens unique, qui que ce soit qui est au pouvoir. C'EST UN DEVOIR. On l'avait planifié longtemps avant le 11 Septembre. Longtemps avant. Toute la machinerie pour faire entrer le totalitarisme a été produite dans les usines de réflexion et les endroits sélectionnés comme le Pentagone. Toutes les réactions du public ont été prévues d'avance. Toutes les stratégies de comment ménager les plaintes du public, nos peurs, etc., étaient déterminées d'avance. Tous les mots-clés, la terminologie que vous entendez, ont été déterminés longtemps en avance.

Donc, ils ne peuvent pas s'arrêter maintenant. Ils faut aller jusqu'au bout avec ceci, et quoi que ce soit qu'il faut faire pour y arriver, ils vont le faire. Quoi que ce soit. Ce n'était pas différent dans les vieux temps. Ils allaient terroriser le public des états, et les tyrans allaient dire "oh mon dieu, il y a des vilains terroristes partout" et relâcheraient l'armée sur le public. C'était la même chose, il y avait les points de contrôle, les interrogations dans la rue et les fouilles pour des poignards. Ce même genre de choses. Même vieilles choses. Pourquoi changer la formule si cela fonctionne. Encore et encore.

Et ils peuvent paniquer les gens encore et encore en criant au loup. En nous raconter des histoires risibles pour nous faire paniquer - comme si de nos jours quelqu'un pouvait vraiment faufiler quelque chose qui pourrait par exemple cause une explosion nucléaire. Les bureaux de renseignement sont tous totalement interconnectés dans tout le monde, et ils l'ont été depuis longtemps. Les groupes opposant des régimes ont été menés par les mêmes gens de l'ouest. Le CIA, et ainsi de suite. Ils les ont mené par le bout du nez aussi. Ils fournissent les dirigeants de ces groupes.

On a des gars comme celui en Corée qui peut dire des choses farfelues quand on lui dit de les dire, et l'ouest tremble . Une belle petite pièce pour vous montrer l'insécurité de notre monde - et qu'il faut le changer complètement en abandonnant toutes sortes de libertés parce que le monde est simplement trop instable.

Suivant les Nations Unies, on devait avoir des pestes de grippe aviaire - et lorsque rien ne se passait, ils ont dit, bon, ce sera en automne alors. Ils ont rajouté cela au-dessus de tout le reste, mais j'ai observé les oies partir au sud, et je n'en ai vu aucune qui toussait ou éternuait. Exagérations, terreur, incertitudes et peur, et lorsque la plupart des gens dans la matrice sont terrifiées, ils s'agrippent au manteau de leurs dirigeants pour qu'ils les sauvent à tout prix - et cette technique est utilisée pleinement aujourd'hui.

Il y a longtemps, L'ÉLITE QUI MENAIT LES SOCIÉTÉS SECRÈTES PARLAIT D'UN SYSTÈME MONDIAL. Un système mondial globalisé où IL FAUT FAIRE SE CONFORMER CHACUN À UNE STRUCTURE DE CROYANCES FIXÉE par un seul système économique, et c'est ce qui est en route. Cela va être une utopie pour l'élite, pas par pas par la tyrannie. Par des guerres, et l'implémentation de leur système économique partout où ils vont. L'UNESCO arrive directement après la Banque Mondiale, dans ces pays, pour assurer qu'ils seront les premiers à avoir les enfants les plus jeunes pour les endoctriner vers un mode de penser, un mode de voir la vie et le monde, pour qu'ils grandissent tous en croyant que cette adaptation à un nouveau style est bien naturelle - et cela semblera l'être pour eux.

Tout ceci était en fait programmé avent même que les nations Unies aient été créées, car la Société des nations existait déjà. Au début des années 1900, lorsque Mr Rockefeller parlait de la globalisation, il parlait aussi de la chair à canon - la chair à canon, c'est la population générale. Il dit: "oui, c'est dommage que la génération présente sera la chair à canon pendant qu'on fait passer ceci." Tout le monde aura ses idéaux détruits. Ils seront terrifiées. Terrifiés des changements , et ils s'en doutent bien sûr qu'on ne leur dit pas toute la vérité. Bizarrement alors, ils écoutent encore plus intensément leur émission de nouvelles préférée en espérant qu'on leur dise la vérité, alors qu'on ne l'a jamais faut auparavant.

Le niveau de pression dans la population monte au ciel. Que font les gens lorsqu'ils sont terrorisés? Eh bien, on connaît les reportages qui disaient que juste après le 11 septembre, des milliers de gens étaient soudainement retournés dans les églises des États-Unis, mais aujourd'hui on voit cela dans toutes les variations, et même dans le mouvement New Age, qui eux pensent vraiment qu'ils sont branchés, qu'ils mettent le pas pour le future et que les idées sont les leurs, ce qui en fait est la grande blague.  Ils croient qu'ils mettent la direction, et la névrose qu'ils font, à nouveau, est celle de chercher la réponse magique - des réponses de toutes sortes qui vont les sauver personnellement. Vu d'ici, c'est tragique, mais aussi risible, comment ils achètent toutes sortes de trucs et avalent toutes sortes de bêtises absolues pour nettoyer leurs maisons. Des énergies, des couleurs, blablabla, parce que littéralement, ce sont des gens terrifiés qui essayent de remettre de l'ordre dans leur vies. De l'ordre, par des moyens bizarres, et ils avalent tout.

Et à nouveau, nous avons les grands livres, financés lourdement par le MI6, bien sûr, qui sont poussés pour les guider sur des avenues de pensée fantastiques. Un hall plein de miroirs et réflexions du bizarre, et ils ne savent pas les avaler assez vite. Il y a les médiums de tout genre qui font du "channeling" d'extra-terrestres qui parlent  des énergies qui viennent pour nous transformer tous. D'autres parlent des rayons bleus qui viennent - le bleu est une bonne couleur, c'est la couleur des Nations Unies. Il y a une loge bleue aussi.

Donc, chacun est utilisé, chaque groupe a été nourri, ils n'ont oublié personne, et l'individu qui cherche la vérité doit passer par tout ce chaos et lire entre toutes les lignes. Savoir ce qui est vrai et ce qui est faux. Se souvenir de leurs propres expériences, s'il y en a, et en général, il y en a, ce qui n'est pas dans la norme. L'expérience normale qui vous dit qu'il y a une menace là dehors. La menace venant de ceux qui ont eu la rare expérience qui a passé ce monde artificiel qui est le nôtre.

Il y a des pouvoirs au travail. Pas tous sont sous le contrôle de cette élite primitive fanatique. Et à nouveau, ceux qui sont passés au-delà de la matrice vers d'autres niveaux, espérons qu'ils peuvent naviguer autour de tous les jeux déceptifs de "achète de l'or, de l'argent, cela va vous sauver". Ils ont réussi à dépasser les déceptions aux herbes, qui est une industrie énorme aujourd'hui, dirigée par ceux au pouvoir, l'industrie du "mâche ceci, mâche ce type-là de feuilles, et je le jure, tu vivras pour toujours". Il y a tellement de duperies là-dehors, achetées par des gens terrifiés. Des gens terrifiés. Ils sont exploités au maximum par des psychopathes sans pudeur. Impudents, plus que jamais.

Cela me rappelle de quand on avait demandé à Rothschild quand il avait fait le plus d'argent. Il disait: "lorsque le sang coule dans les rues". Pour ceux qui savent comment profiter de la terreur et de la peur, ceci est le moment.

"I'm Looking Through You" by The Beatles

"Je regarde à travers toi" par les Beatles

I'm looking through you, where did you go
I thought I knew you, what did I know
You don't look different, but you have changed
I'm looking through you, you're not the same

Your lips are moving, I cannot hear
Your voice is soothing, but the words aren't clear
You don't sound different, I've learned the game.
I'm looking through you, you're not the same

Why, tell me why, did you not treat me right?
Love has a nasty habit of disappearing overnight

You're thinking of me, the same old way
You were above me, but not today
The only difference is you're down there
I'm looking through you, any other way

Je regarde à travers toi, où es-tu parti
je croyais te connaître, mais que savais-je
tu n'as pas l'apparence différente mais tu as changé
je regarde à travers toi, tu n'es pas le même

Tes lèvres bougent, je n'entends rien
ta voix est douce, mais les mots ne sont pas clairs
tu ne donnes pas l'impression d'être différente, j'ai appris le jeu
je regarde à travers toi, tu n'es pas le même

Pourquoi, dis-moi pourquoi tu ne m'as pas traité comme il faut?
l'amour a la mauvaise habitude de disparaître pendant la nuit

Tu penses à moi de la même vieille façon
tu étais au-dessus de moi, mais pas aujourd'hui
la seule différence est que tu es là en bas
je regarde à travers toi, d'une autre façon

Alan: Le fondamentalisme est sur une lancée maintenant, à cause de - spécialement aux États-Unis - toute cette terreur, et c'est sûr que les prêtres font bien leur boulot. Ils disent que c'est la volonté de dieu. C'est écrit dans la bible, et cela va se passer. Ils utilisent l'Apocalypse, et c'est la raison pour laquelle l'Apocalypse avait été écrite il y a tout ce temps. C'était un plan, Un plan de commerce. Un plan pas par pas , écrit de forme ésotérique, et les gens à l'esprit exotérique ne verront jamais l'ésotérique - qui peut être expliquée, je l'ai fait dans mon troisième livre. Ceux qui mont écouté ces dernières années devraient essayer d'acheter quelque chose, pour me soutenir et pour s'informer eux-mêmes.

C'est vital que les gens comprennent ce qui se passe. Un homme sage a dit une fois qu'on a dit à tous les gens dans tous les âges et endroits qu'il fallait accepter une religion, une religion correcte - et la religion correcte était introduite par l'élite pour que les gens croient la bonne chose. Cela n'a jamais changé. Toutes les paroles du sommet, même de la communauté scientifique. Si vous écoutez attentivement à leurs matras, leurs paroles, leurs slogans, leurs chansons, les affirmations qu'ils font, comme si c'était la preuve absolue - vrai, absolument vrai. Faut-il plus de foi - des messages basés sur la croyance pour croire ce qu'ils disent - que pour la plupart des religions existantes? Les preuves qu'ils ont sur plus ou moins tout sont si faibles, et nous savons qu'au somment ils SE SONT MIS D'ACCORD POUR RACONTER LES GRANDS MENSONGES POUR NOUS AMENER TOUS DANS LES GRANDES VILLES COMPACTES -  Les nouvelles ères d'habitat des Nations Unies où finalement il n'y aura pas de propriété du tout. Pas de propriété privée. LES NATIONS UNIES ONT AFFIRMÉS CELA. Vérifiez leur site internet.

Ainsi, toutes les ressources seront la propriété par un nouveau système féodal de seigneurs et vous serez interdépendants. En fait, vous serez complètement dépendants du système pour tous les besoins que vous avez. Conformité totale. Le rêve de tous les mordus du contrôle. Mais il faut être très très naïf pour croire à la science qu'ils prétendent utiliser. Comme je le disais, ils savent que la terre passe par les changements qu'elle passe maintenant toutes les quelques centaines d'années. Toutes les quelques centaines d'années.

Notre passage autour du soleil n'est pas exactement réglé comme une horloge, et on ne se trouve jamais au même endroit que l'années passée. Cela ne fonctionne pas comme cela. Et on passe par des périodes de réchauffement et de refroidissement. Vérifiez les très très vieux livres scolaires - tout cela était dedans quand ils allaient à l'école.

Je me souviens avoir lu, quand j'avais sept ans, que pendant le moyen-âge, pour 200 ans il ne fallait pas bâtir une seule maison avec une cheminée parce qu'il faisait tellement chaud hiver comme été. Cette connaissance a été retenue. Ils savent ceci, mais c'est exagéré sous la guise de "le monde va en enfer en toute vitesse et on n'a pas le contrôle" - ayez peur, ayez terriblement peur". C'est fait pour une raison. C'est fait pour que vous abandonniez tous les droits que vous pensiez avoir et pour que vous vous mettiez entre les mains de vos meilleurs, de ceux qui savent mieux que vous. Des gardiens, on pourrait dire, et cela marche avec beaucoup de gens qui répètent les slogans. Ils le répètent comme des perroquets. Les voitures, les VUS sont mauvais, blablabla. Le dioxyde de carbone est mauvais. Eh bien, couillons. Les plus grands producteurs de dioxyde de carbone sont les gens parce qu'on l'expire. Nous l'expirons. Dons imaginez où cela va nous mener, à produire du dioxyde de carbone.

Dans leur ignorance, ils ne pensent pas, vous voyez. On leur dit quoi penser, et ils le répètent comme un dogme, une religion, et ils vont se retourner avec violence contre des gens s'ils pensent que ces gens n'obéissent pas à ces nouvelles règles, ces règles tacites, et qu'ils ne se conforment pas à la grande masse informe. La foule est très bonne à se tourner contre l'individu. L'homme de masse. La foule. Les hauts Maçons disent cela. Vous pouvez toujours compter sur la foule ^à faire quoi? Ã être une foule. Un esprit. Une voix. Une action. Ein Volk, ein Führer, ein Reich.

La même chose encore et encore, et parlant en tant qu'individu, cela devient terriblement ennuyeux d'entendre des gens, qui devraient être des êtres conscients, répéter le téléchargement du bazar qu'ils ont vu dans des émissions nature, de télé, et ainsi de suite, et qu'ils ne sont jamais allés vérifier, aucune de ces soit-disant sciences, eux-mêmes. Ils ont acceptés leur esclavage. Ils n'ont pas besoin d'aller le vérifier. Ils acceptent qu'il y ait une classe là-dehors qui sait mieux qu'eux. Ils adorent les puissants, et les gens qui aiment les puissants détestent les faibles.

Lorsque vous réalisez qu'il y a une élite, qui est descendante d'une élite depuis tous les âges, qui comprend tout - je veux dire qui a accès aux archives avec les formules de comportement humain, alors tout devient plus clair, et il n'y a pas à réfléchir beaucoup, une personne qui pense elle-même peut arriver à en tirer certaines conclusions.

Par exemple, il est facile à voir que l'élite de chaque temps et pays assure que quel que soit le gouvernement qui existe, existe primordialement pour se sauver elle-même. Pour se perpétuer soi-même et le statu quo, de protéger l'élite de ce pays, et cela inclut l'industrie, la manufacture, tout, parce que s'il y a des pays séparés, il faut la manufacture pour produire les armes en temps de guerre. Pour fabriquer les chars. Pour fabriquer tout ce dont vous avez besoin. C'est la même chose dans l'Union Soviétique - ils ont dit que ceci sera gagné par la haute technologie. haute technologie. Technologie avancées. Alors qu'ils savaient déjà il y a longtemps qu'ils allaient transférer toute industrie vers la Chine, le pays communiste.

Le communisme, en théorie, est censé exister pour anéantir complètement le capitalisme. C'est ce qui se trouvait sur leurs livres de bébé. Vos connaissez les petits livres, les livres de bébé, que les gens ont tous imités. Pourtant, les pays les plus capitalistes l'ont planifié, ils avaient des réunions, et cela a pris des éternités pour préparer toute la documentation bureaucratique et légale pour l'intégration progressive dans la Chine, le pays communiste. Maintenant, s'il y avait des pays séparés, et que l'élite avait de quelconques soupçons, voire un mauvais rêve, que la Chine était une nation séparée qui allait finalement l'attaquer, elle ne lui aurait jamais donné ce que vous croyez être votre industrie - alors qu'en fait c'est la leur - il ne l'auraient jamais placée en Chine, jamais. Donc si vous entendez des bruits de sabre de la Chine - ce n'est que du théâtre. Que du théâtre, pour la consommation publique. N'ayez pas peur.

La Chine vient de construire d'énormes cités et routes. Le système routier le plus avancé sur terre. Tout dans les villes, tout est nouveau, de haute technologie, ultramoderne - et qui va y habiter? La classe moyenne ascendante de la Chine qui est occupée à exploiter leur propres gens en-dessous d'eux, mais vous avez aussi des occidentaux très riches qui y emménagent. En fait, quelques unes de ces villes ont été faites au goût de l'ouest, et ils ont tous les théâtres, opéras, tout comme à la maison, l'élite peut y aller et trouver les grands restaurants pour le goût occidental. Un chez-soi de chez soi. Voilà ou déménage l'élite maintenant, et s'ils croyaient qu'il y aurait la moindre chance d'une guerre avec la chine, ils laisseraient tomber leur chop suey et fileraient à la maison, croyez-moi!

Donc il n'y en a pas. Il n'y a pas de nations. Chaque signataire aux Nations Unies s'est déclaré d'accord que ceci mènerait à un gouvernement mondial. Alger Hiss a aidé à écrire le brouillon la charte. Quelques canadiens, Lester Pearson et quelques autres du Canada, on fait le reste, et ce système serait du type totalitaire ou les inférieurs - les plus faibles - seraient gouvernés par leurs supérieurs. La partie égalité serait que ceux qui se trouvent dans les groupes inférieurs seraient tous équitablement pauvres. Ils n'auraient pas besoin de beaucoup. Et ils parlent de partager les ressources planétaires! C'est une course vers l'égalité du fond pour les gens dans tous les domaines de la vie, et au moment, ils nous donnent, très futé, la fête gourmande la plus grande qu'on n'ait jamais eue, en bas du tas, avec toutes les choses bon marché de la chine, achetées par carte de crédit. Le crédit n'a jamais été si largement accessible, et c'est pour assurer que nous puissions passer par ceci, nous nous protégeons mais nous ne voyons pas venir comment les temps changent. Tout va changer.

Le monde est envisagé sur base de l'utilitaire et des besoins économiques, y inclus le nombre de gens qui vont servir l'état mondial. Étudiez-le. Regardez-le. Il y a pleins de livres qui sont sortis au moment où ils ont signé les traités. Des livres écrits par ceux impliqués -et ce sont ces livres qu'il faut lire. Pas les livres, influencés, sur eux, mais ceux qu'ils ont écrits eux-mêmes. Les fameux "membres fondateurs" Cela a tout été planifié. Lisez-le tout. Lisez entre les lignes aussi, parce qu'ils l'ont rendu très évident où ils mènent le monde - et la plupart doit être fait par tromperie parce que les gens qui sont habitués à un certain mode de vie naturellement vont objecter à être bougé d'un pâturage à l'autre. Ils veulent garder celui qui leur est connu, mais par des crises, des crises continuelles ils arriveront à un point de rupture et vous pourrez les bouger là ou vous voulez. Ils vont faire tout ce que vous leur dites parce qu'ils sont essentiellement cassés par la guerre psychologique, grâce à Pavlov et Skinner et d'autres, à nouveau.

Voici le monde réel. Voici le programme réel. J'espère vous parler plus sur ceci la semaine prochaine. Bonne nuit, et que votre dieu, ou vos dieux, ou quoi que ce soit, soit avec vous.

 

"Waiting For The Miracle" by Leonard Cohen

"En attendant le miracle" par Leonard Cohen

Baby, I've been waiting,
I've been waiting night and day.
I didn't see the time,
I waited half my life away.
There were lots of invitations
and I know you sent me some,
but I was waiting
for the miracle, for the miracle to come.
I know you really loved me.
but, you see, my hands were tied.
I know it must have hurt you,
it must have hurt your pride
to have to stand beneath my window
with your bugle and your drum,
and me I'm up there waiting
for the miracle, for the miracle to come.
Ah I don't believe you'd like it,
You wouldn't like it here.
There ain't no entertainment
and the judgments are severe.
The Maestro says it's Mozart
but it sounds like bubble gum
when you're waiting
for the miracle, for the miracle to come.

Chérie, j'ai attendu
j'ai attendu nuit et jour
je n'ai pas vu le temps
j'ai passé la moitié de ma vie en attendant
il y avait beaucoup d'invitations
et je sais que tu m'en as envoyées quelques unes
m'ais j'ai attendu
le miracle, le miracle à venir
je sais que tu m'aimais vraiment
mais, tu vois, mais mains étaient fatiguées
je sais que j'ai dû te faire mal
cela a dû heurter ton amour-propre
de devoir être sous ma fenêtre
avec ton clairon et ton tambour
et mai, ici en haut, attendant
le miracle, le miracle à venir
Ah, je ne crois pas que tu l'aimerais
tu ne l'aimerais pas ici
il n'y a pas de divertissements
et les juges sont sévères
le Maestro dit que c'est du Mozart
mais cela a l'air de bubble gum
quand tu attends
le miracle, le miracle à venir